« Je vais essayer de prouver qu’enseigner aux aveugles à lire et à recueillir leurs idées sur le papier ce n’est pas seulement les servir eux-mêmes : c’est encore servir la société. » Ainsi s'exprimait Valentin Haüy (1745-1822), premier instituteur des aveugles, né le 13 novembre 1745, il y a tout juste 270 ans.

À l’époque, ému de l’indifférence que la société de son temps témoigne aux aveugles, Valentin Haüy a l’ambition de leur apprendre à lire et à écrire. Il élabore un plan d’éducation dont le principe est de mettre en relief l’écriture des voyants pour la rendre perceptible au doigt. La Société philanthropique, influent organe de bienfaisance laïque, lui confie douze enfants aveugles de milieu modeste. C’est ainsi, qu’en 1785, l’École gratuite des aveugles-nés ouvre. Nationalisée en 1795, elle existe toujours sous le nom d’Institut national des jeunes aveugles. C’est dans cette institution que Louis Braille, alors jeune aveugle de 10 ans, entre comme élève en 1819 et y apprend à lire au moyen des caractères en relief préconisés par Valentin Haüy.

Pour en savoir plus : http://www.avh.asso.fr/rubriques/association/historique.php

portrait de Valentin Haüy

Aujourd'hui, pour solidifier de façon pérenne les bases de son action, l’association Valentin Haüy se dote d’un projet associatif. On y retrouve les orientations et les ambitions que l’association souhaite mener pour les années à venir.
Il tient compte des trois grandes priorités inégalement satisfaites par la société, à savoir l'autonomie physique et numérique, l'accès à la lecture et plus généralement à la vie sociale, l'accompagnement à l'emploi.
270 ans après la naissance de Valentin Haüy, les lignes de force et d’action de l’association sont donc portées par la même volonté : celle d’accompagner les personnes aveugles et malvoyantes tout au long de leur vie, en favorisant leur autonomie.
Nous lui rendons hommage aujourd’hui.

Patrice Legrand
Président

 

A lire également

13 juillet 2016

L’histoire de l’association est marquée par trois grands personnages : Valentin Haüy, Louis Braille et Maurice de La Sizeranne.
Chacun de ces hommes est intervenu à sa façon afin d’aider les personnes aveugles ou malvoyantes à acquérir plus d’autonomie et à trouver leur place socialement et professionnellement dans la société.