L’INJA (Institut National des Jeunes Aveugles) et le CFRP (Centre de Formation et de Rééducation Professionnelle) de l’association Valentin Haüy organisaient et animaient ensemble des ateliers visant à sensibiliser à la déficience visuelle.

Une instructrice de locomotion explique le rôle de la canne blancheLe « Mois Extra-Ordinaire » organisé par la Mairie de Paris offre un mois de visibilité aux personnes en situation de handicap, au tissu associatif et aux acteurs publics et privés. Il est également un espace de rencontre entre personnes en situation de handicap ou non.

C’est dans ce cadre que le 27 juin, l’INJA (Institut National des Jeunes Aveugles) et le CFRP (Centre de Formation et de Rééducation Professionnelle) de l’association Valentin Haüy organisaient et animaient ensemble des ateliers visant à sensibiliser à la déficience visuelle.

 

Différentes saynètes qui sollicitaient les participants, permettaient de mieux comprendre les formes de malvoyance et la non-voyance, de façon ludique et propice à l’échange. Ainsi les participants pouvaient se glisser dans la peau d’une personne mal-voyante ou non-voyante qui cherche à s’orienter dans une gare, qui souhaite prendre le bus, qui arrive dans un nouvel environnement professionnel… Grâce à des lunettes simulant les formes de mal-voyance ou à des masques privant de la vue, les participants ont pu mieux saisir les difficultés rencontrées quotidiennement par les personnes déficientes visuelles, tout en bénéficiant des conseils des animatrices de l’INJA et du CFRP.

 

Les quatre instructrices en locomotion qui animaient ces ateliers, ont initié les participants aux techniques de guidage. Comment accompagner une personne déficiente visuelle dans la rue ? Comment l’aider à gravir ou descendre un escalier ? Comment l’inviter à s’asseoir ?
Une initiation vivement appréciée par les participants qui furent une quinzaine à répondre présents aux deux ateliers proposés sur la journée. Une présence encourageante pour les équipes de l’INJA et du CFRP de l’association Valentin Haüy.

 

En savoir plus :
Découvrez la page « Conseils à l’usage de ceux qui voient » de l’association Valentin Haüy avec des guides et des vidéos pour mieux accompagner les personnes déficientes visuelles.

 
 
 

A lire également

13 juillet 2016

L’histoire de l’association est marquée par trois grands personnages : Valentin Haüy, Louis Braille et Maurice de La Sizeranne.
Chacun de ces hommes est intervenu à sa façon afin d’aider les personnes aveugles ou malvoyantes à acquérir plus d’autonomie et à trouver leur place socialement et professionnellement dans la société. 

28 octobre 2016

Les premières réalisations de Maurice de La Sizeranne

  • 1882 - Publication de l'abrégé orthographique français de l’écriture braille.
  • 1883 - Création de 2 périodiques : « Le Louis Braille », mensuel en points saillants, et « Le Valentin Haüy », mensuel en noir et blanc. Démarrage des « conférences Valentin Haüy », réunions mensuelles au cours desquelles furent jetées les bases de l’association Valentin Haüy.
  • 1884 - Création de « La revue braille », bimensuel en points saillants.