• Les autres sites de l'AVH
    • Boutique Valentin Haüy : Tout pour votre autonomie
    • Residence-Services Paris : Votre retraite en toute autonomie
    • Certam : Mieux connaître vos aides techniques
    • Imprimeries braille : confiez-nous vos travaux
  • Valentin Haüy Actualités S'abonner au VH Actualités Télécharger le VH Actualités
  • L'Essentiel 2015 Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Pdf, 2 Mo) Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Word, 1.5 Mo)
  • Aide sociale et juridique
    Matériel Spécialisé : Narratellis, machine à lire portable (Nouveau)
    Médiathèque : Accéder au site


Actualités

Hommage à René Gouarné

Publié le

Le décès de René Gouarné prive la communauté des personnes déficientes visuelles de l’un des grands précurseurs de l’insertion sociale et professionnelle des aveugles dans la société de notre pays. Après Maurice de la Sizeranne et Pierre Villey, il était intimement convaincu que l’accès au savoir était la voie royale de cette insertion. Doué d’une intelligence exceptionnelle qui lui permit de devenir un mathématicien brillant, et d’un courage et d’une volonté remarquables, il choisit de consacrer sa vie à inventer et à développer un réseau d’aide efficace pour tous ceux qui s’engageaient sur le chemin des études et des travaux intellectuels. Très jeune, il eut l’heureuse initiative de créer une association entièrement dédiée à cet objectif. En 1949, avec l’aide de l'association Valentin Haüy qui mit gracieusement à sa disposition pendant plusieurs années un local à son siège rue Duroc, il créa le Groupement des Intellectuels Aveugles auquel tous les déficients visuels qui ont entrepris depuis cette date des études universitaires sont redevables : lecteurs à domicile, livres spécialisés enregistrés dans les meilleurs délais, conseils, aide dans les démarches administratives, activités culturelles et sportives, encouragements, disponibilité d’écoute… Cette structure qu’il a animée pendant cinquante ans avec dynamisme et autorité par une présence quotidienne a facilité les études et l’entrée dans la vie active de centaines de professeurs, juristes, chercheurs, ingénieurs privés de la vue. Le GIAA est, depuis sa fondation presque exclusivement composés d’intellectuels bénévoles, voyants ou non-voyants, qui mettent leurs compétences au service des besoins universitaires ou professionnels des aveugles ou malvoyants.


Pour René Gouarné, la cécité n’était pas un obstacle pour qui veut réussir sa vie ; il se plaisait à dire qu’il souffrait plu psychologiquement de sa petite taille que de son absence de vision, et, pour qui le connaissait, il était clair qu’il ne s’agissait pas d’une boutade. Il l’a d’ailleurs prouvé en assumant pleinement avec à ses côtés sa femme Monique une vie familiale professionnelle et sociale très remplie. Convaincu de la nécessité d’une forte coopération associative, Il fut de longues années administrateur de l'association Valentin Haüy et de l’INJA, en animant dans les années soixante-dix avec Pierre Schneider-Maunoury un Comité technique qui jeta les premières bases de l’adaptation des nouvelles technologies aux non-voyants en France.


Infatigable défenseur de la cause des aveugles, il y est resté engagé jusqu’à ses derniers moments. Que sa famille trouve ici l’expression de mon amitié et de ma peine ; j’adresse avec émotion à René l’hommage de toutes celles et de tous ceux qui, comme moi, doivent tant à l’exemple de sa ténacité, de sa générosité et de sa confiance dans les possibilités des personnes privées de la vue.


Françoise Madray-Lesigne,
Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure de Sèvres, ancienne Secrétaire Générale de l’association Valentin Haüy