• Les autres sites de l'AVH
    • Boutique Valentin Haüy : Tout pour votre autonomie
    • Residence-Services Paris : Votre retraite en toute autonomie
    • Certam : Mieux connaître vos aides techniques
    • Imprimeries braille : confiez-nous vos travaux
  • Valentin Haüy Actualités S'abonner au VH Actualités Télécharger le VH Actualités
  • L'Essentiel 2015 Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Pdf, 2 Mo) Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Word, 1.5 Mo)
  • Aide sociale et juridique
    Matériel Spécialisé : Narratellis, machine à lire portable (Nouveau)
    Médiathèque : Accéder au site


Actualités

Un site internet pour déclarer les effets indésirables des médicaments

Publié le

L’Organisation de la Pharmacovigilance d’Île-de-France crée un site pour déclarer en ligne les effets indésirables des médicaments.


Si vous souhaitez aider à évaluer le profil de tolérance des médicaments après leur mise sur le marché, vous pouvez désormais le faire sur le site www.pharmacovigilance-iledefrance.fr




Depuis la création du système national de pharmacovigilance en 1973, six Centres Régionaux de Pharmacovigilance (CRPV) se sont implantés en Île de France.


En France, les Centres Régionaux de Pharmacovigilance (CRPV) ont pour mission de surveiller, d’évaluer, de prévenir les risques médicamenteux potentiels ou avérés, de même que de promouvoir le bon usage du médicament.
Les missions de cette coordination de pharmacovigilance Île-de-France sont de :


  • Assurer le recueil et l’évaluation des effets indésirables émanant des patients et des professionnels de santé, et de les transmettre à l’Agence National de Sécurité des Médicaments (ANSM).
  • Remplir une mission d’expertise et de conseil au sein du système national de pharmacovigilance, en conduisant les enquêtes de pharmacovigilance et/ou en assurant une évaluation de dossiers (demande d’AMM, demande de modification de l’information…).
  • Assurer une mission d’information en matière de pharmacovigilance, notamment en renseignant les professionnels de santé et les patients et en faisant remonter les informations portées à leur connaissance au niveau de l’ANSM (usage abusif, mésusage, produit défectueux…).
  • Participer à la formation des professionnels de santé fait également partie de ses missions.