• Les autres sites de l'AVH
    • Boutique Valentin Haüy : Tout pour votre autonomie
    • Residence-Services Paris : Votre retraite en toute autonomie
    • Certam : Mieux connaître vos aides techniques
    • Imprimeries braille : confiez-nous vos travaux
  • Valentin Haüy Actualités S'abonner au VH Actualités Télécharger le VH Actualités
  • L'Essentiel 2015 Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Pdf, 2 Mo) Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Word, 1.5 Mo)
  • Aide sociale et juridique
    Matériel Spécialisé : Narratellis, machine à lire portable (Nouveau)
    Médiathèque : Accéder au site


À la Une

La Gazette de la Médiathèque Valentin Haüy vient de sortir

Publié le

Le dernier numéro de la Gazette de la Médiathèque Valentin Haüy vient de sortir. Ce numéro est spécialement consacré à la présentation de nouveaux livres-spectacles disponibles dans ses collections.



Toujours plus de nouveautés à la Médiathèque :

Pour la première fois, une société d’édition offre la diffusion de l’intégralité de sa collection en audio pour les aveugles et les malvoyants. À partir de janvier, les éditions Camino Verde mettent à la disposition des utilisateurs de la médiathèque l’ensemble de leur collection de livres-spectacles.
Une première à marquer d’une pierre blanche dans l’édition de livres-spectacles, mais aussi dans le monde de la déficience visuelle. Tous les auteurs et interprètes professionnels ont donné leur accord pour que ce partenariat soit possible.


Les dix œuvres éditées par Camino Verde sont proposées aux personnes abonnées à la médiathèque sur CD gravés à la demande ou par téléchargement. Ces enregistrements permettront de bénéficier d’interprétations d’une qualité exceptionnelle : celle du jeu en scène.



Les œuvres de Camino Verde dans nos collections :

Cabanis, Daniel : Trente-six nulles de salon de Daniel
(Camino Verde, 2014) - Daisy : 01 h 25
Disponible sur Éole en audio Daisy
Mario et Mario sont deux frères jumeaux qui ont passé l’âge de rajeunir, ce qui leur fait la cinquantaine un peu mauvaise. On se demande pourquoi ils sont tout le temps fourrés ensemble, eux aussi se le demandent et à défaut de réponse, ils s’agacent mutuellement, ils s’énervent. S’ils pouvaient, s’ils osaient, ils se foutraient bien sur la gueule mais cela ne se fait pas, surtout entre frères. Et si l’un des Mario tuait l’autre ça ne réglerait rien, probablement. Il leur reste donc à disputer sur les sujets les plus divers, et aussi les plus vains, par exemple : la biographie d’un plombier chauffagiste ou que sont ces fameuses réunions du mardi, ou encore de nos jours, vaut-il mieux être borgne ou unijambiste ? Comme de forts joueurs d’échecs qui refusent de s’affronter et jouent des nulles de salon, Mario et Mario évitent le pire, mais ça n’en est pas moins désastreux.


Cohen, Albert : Les soliloques de Mariette : extraits de Belle du Seigneur
(Camino Verde, 2013) - Daisy : 01 h 27
Disponible sur Éole en audio Daisy
Anne Danais reprend les monologues du personnage de Mariette de Belle du Seigneur, personnage qui l’a séduite il y a vingt-cinq ans, quand elle a lu pour la première fois le roman d’Albert Cohen.


Guigon, Michèle : La vie va où ?
(Camino Verde, 2014) - Daisy : 01 h 23
Disponible sur Éole en audio Daisy
Michèle Guigon mène sa vie comme une (en)quête. L’air de rien, ou d’un accordéon, par petites touches pleines de lucidité et de poésie, elle s’interroge et ses questions nous emmènent dans un voyage drôle et bouleversant. Avec cette nouvelle escale, elle déploie des trésors de délicatesse, de subtilité, de fantaisie. Comme au sommet d’un art qu’elle peaufine depuis des années, elle saisit ces brins de vie à pleines dents, tire l’extraordinaire de l’ordinaire, met du soleil dans ses interrogations, ses émotions. L’humour pour balancier, l’accordéon comme comparse, elle « funambulise » sur le fil de la vie et nous fait passer du rire aux larmes. Le texte du spectacle créé à l’Espace 1789 de Saint-Ouen en avril 2008 est accompagné de sa version enregistrée.


Guigon, Michèle : Pieds nus, traverser mon cœur
(Camino Verde, 2012 ) - Daisy : 01 h 19
Disponible sur Éole en audio Daisy
M. Guigon passe sa vie au scalpel avec humour, faisant de son mauvais caractère, de sa famille, du temps qui passe et de l’amour le terrain de jeu de réflexions existentielles farfelues mêlant drôlerie et émotion. Le texte du spectacle créé à la Comédie de Caen en mars 2011 est accompagné de sa version enregistrée.


Guyard, Alain : La Fleur au fusil : chroniques de la guerre de 14-18
(Camino Verde, 2014) - Daisy : 01 h 29
Disponible sur Éole en audio Daisy
Nom: Bourcier. Prénom: François. Qualité: poilus. Avec un s. Car il les incarne tous, ces jeunes hommes partis la fleur au fusil dans la tiédeur de l’été 1914. Il raconte leur histoire, le front, les tranchées. Il est la voix des anonymes broyés par la machine de guerre. Certains s’égarent dans la folie, d’autres trouvent refuge dans la prière, d’autres encore fuient dans l’alcool. Les blessés qu’on en vient à envier, les mutilations volontaires, les fusillés pour l’exemple… Il montre la déshumanisation au quotidien. Alain Guyard a consacré trois ans à élaborer ce texte à partir de chroniques et de témoignages. On retrouve le jeu bouleversant du comédien de « Résister c’est exister ».


Roca, Vincent : Qu’est-ce qu’on fait pour Noël ?
(Camino Verde, 2014) - Daisy : 01 h 17
Disponible sur Éole en audio Daisy
Ces deux humoristes-là se connaissent de longue date. Ils sont complices. Grands amateurs de verbe devant l’Éternel, ils se retrouvent sur scène, mis en scène par Jean-Pierre Beauredon pour vous enivrer de mots. Des mots dont la succession doit moins à la logique qu’à l’absurde, à la fantaisie, aux dérives de la pensée, à l’esprit d’escalier. Le temps qui passe (vertigineux), l ’nterprétation freudienne des matches de foot (hilarant et absolument délirant), l’année de la flamme& Aux prises avec une entreprise de pompes funèbres plus vénale que respectueuse, interrompus dans leur joute verbale par d invisibles habitués du palace qu ils servent avec zèle, ils retombent aussitôt après dans la loufoquerie la plus débridée. Comme toujours avec les textes de Vincent Roca, c est virtuose, débridé, réjouissant.


Ventoura, Hélène : Tout un monde : monologue clownesque
(Camino Verde, 2014) - Daisy : 01h 01
Disponible sur Éole en audio Daisy
Demandez à un clown de vous raconter Cendrillon. Il voudra faire des parenthèses, il voudra faire des digressions, et surtout il voudra faire des révélations. Il vous dira que dans la vraie histoire Cendrillon n’a pas écouté sa marraine, qu’elle est restée au bal après minuit, qu’elle a perdu sa robe et s’est retrouvée en guenilles devant le prince et ses convives, qu’ensuite elle s’est enfuie, qu’elle a quitté le pays, qu’en chemin elle a croisé toutes sortes de gens, qu’il lui est arrivé toutes sortes de choses étranges comme devenir géante, traverser le temps, sauver des monstres, provoquer des émeutes, des cataclysmes & Ça s’est passé comme ça, il vous le dira.


Roca, Vincent : Vite, rien ne presse !
(Camino Verde, 2012) - Daisy : 01 h 25
Disponible sur Éole en audio Daisy
Clandestin du temps, Vincent Roca taquine l’horloge, sort les grands orques, invite les dieux, brave les empêcheurs en eaux troubles, se moque joyeusement de ceux qui roulent sur la bande d’apeurés d’urgence. Dans cette nouvelle création, Vincent Roca sort des cadrans battus et s’interroge, entre laps et perpète, sur ce temps qui ne nous quitte pas d’une semaine. Le futur se prend les pieds dans le présent et culbute dans le passé. Alors... Vite, rien ne presse ! Le texte du spectacle créé en 2009 au Théâtre des Béliers lors du festival d’Avignon est accompagné de sa version enregistrée.


Verheggen, Jean-Pierre : L’oral et hardi
(Camino Verde, 2013) - Daisy : 01 h 27
Disponible sur Éole en audio Daisy
D’abord un bain de foule. On serre les mains, on quête les acclamations pour aussitôt protester de sa modestie, gagner la tribune et s’y perdre en circonvolutions poétiques. L’Oral et Hardi, portrait de l’artiste en hercule de foire, regroupe quelques grands textes étonnants de Jean-Pierre Verheggen, ses odes homériques, ses harangues, ses transes linguistiques, ses morceaux de brave homme, ses discours manifestes. Pour tous ceux qui le découvrent, d’abord en rire, ne pas se priver d’y revenir à grands éclats, par les séquences de cet enregistrement en spectacle. Le public s’est fait le premier témoin d’une grande cure de santé, et d’un plaisir à partager sans satiété. Le texte du spectacle créé en 2007 à la Maison de la Poésie à Paris est accompagné de sa version enregistrée.


Menant, Meriem : Emma la clown : bestiaire à bestiaux
(Camino Verde, 2013) - Daisy : 00 h 36
Disponible sur Éole en audio Daisy
On connaissait « Emma la Clown sous le divan », « Emma la Clown et son orchestre », « Emma la Clown en Afghanistan », « Dieu est-elle une particule ? », Emma la clown et Catherine Dolto dans leur conférence. Ici, ce sont des textes inédits, hors de la scène, qu’Emma nous propose : son « Bestiaire à bestiaux », enregistré pour nous ! Un bestiaire, parce qu’elle aime les animaux, qui lui permettent de ressentir le fil qui la lie à la terre, au vivant, aux vivants. La description qu’elle en fait est parfaitement subjective. C’est la trace que ces animaux familiers ont laissée en elle, traduite avec son langage.


Si vous ne recevez pas encore la Gazette et que vous souhaitez vous y inscrire, envoyez-nous un e-mail à l’adresse suivante : mediatheque@avh.asso.fr


En savoir plus sur Eole