• Les autres sites de l'AVH
    • Boutique Valentin Haüy : Tout pour votre autonomie
    • Residence-Services Paris : Votre retraite en toute autonomie
    • Certam : Mieux connaître vos aides techniques
    • Imprimeries braille : confiez-nous vos travaux
  • Valentin Haüy Actualités S'abonner au VH Actualités Télécharger le VH Actualités
  • L'Essentiel 2015 Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Pdf, 2 Mo) Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Word, 1.5 Mo)
  • Aide sociale et juridique
    Matériel Spécialisé : Narratellis, machine à lire portable (Nouveau)
    Médiathèque : Accéder au site


À la Une

Le Québec adopte à son tour le Code Braille Français Uniformisé

Publié le

Après la France, puis la Belgique et la Suisse, en 2006, le Québec vient, à son tour, d'adopter le Code Braille Français Uniformisé.

À sa réunion du 23 mai 2008, le Comité québécois de concertation sur le braille (CQCB) a adopté, à l'unanimité de ses membres, la nouvelle norme internationale du braille français, telle que définie dans le document intitulé Code braille français uniformisé pour la transcription des textes imprimés.

Le nouveau Code concrétise une nouvelle norme de transcription du braille français, uniformisée à la grandeur de la francophonie. Il est l'aboutissement de travaux réalisés dans le cadre de l'Accord de coopération pour une uniformisation du braille français, signé à Casablanca le 7 juin 2001 par des représentants de l'Afrique, de la Belgique, de la France, du Québec et de la Suisse.

En France, cette démarche a été coordonnée par la Commission évolution du braille français (CEBF) alors qu'au Québec la coordination était assurée par le Comité québécois de concertation sur le braille (CQCB), sous l'égide de l'Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ).

Conformément à l'Accord de coopération, un groupe international d'experts a été mis en place en janvier 2002, avec trois missions bien définies, les deux premières ayant été menées à terme en 2006 et 2007 :

  • l'uniformisation des symboles braille de base,
  • l'élaboration d'une table braille informatique à huit points et à six points,
  • une proposition de réforme de l'Abrégé braille français.


L'association Valentin Haüy, qui a joué un rôle très actif dans les travaux du groupe d'experts, se réjouit de cet important succès. Le Québec, dernier pays à avoir voté l'adoption du nouveau Code, vient de franchir une étape difficile : en effet, l'usage de certaines codifications braille depuis des décennies dans ce pays, ainsi que la proximité de son influent voisin - les Etats-Unis - n'étaient pas de nature à faire accepter les changements apportés au système. L'effort mérite d'autant plus d'être salué.

Dorénavant, grâce à l'uniformisation, l'échange d'ouvrages et de documents en braille à travers toute la francophonie sera facilité et encouragé, les symboles utilisés étant communs à tous les producteurs. Ainsi, un lecteur de braille originaire de l'Afrique,de la Belgique, de la Suisse ou de France n'aura plus de questions à se poser sur la signification de tel ou tel caractère braille lors de sa lecture. Ce progrès bénéficiera en outre à tous les utilisateurs de logiciels et matériels braille adaptés qui auront désormais à leur disposition une seule table braille informatique française.

À présent, il reste à informer par tous les moyens possibles les lecteurs et les acteurs impliqués dans la production du braille afin qu'ils s'approprient le nouveau Code dans les meilleures conditions possibles. L'association Valentin Haüy, pour sa part, continuera de s'impliquer dans ce processus et dans la promotion de ce merveilleux système inventé par celui dont nous commémorerons le bicentenaire de la naissance en 2009.