• Les autres sites de l'AVH
    • Boutique Valentin Haüy : Tout pour votre autonomie
    • Residence-Services Paris : Votre retraite en toute autonomie
    • Certam : Mieux connaître vos aides techniques
    • Imprimeries braille : confiez-nous vos travaux
  • Valentin Haüy Actualités S'abonner au VH Actualités Télécharger le VH Actualités
  • L'Essentiel 2015 Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Pdf, 2 Mo) Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Word, 1.5 Mo)
  • Aide sociale et juridique
    Matériel Spécialisé : Narratellis, machine à lire portable (Nouveau)
    Médiathèque : Accéder au site


À la Une

Aide à domicile : ce qu'il faut savoir

Publié le

Toute personne souhaitant employer un salarié à domicile dans le cadre de services à la personne* peut l'embaucher soit directement, soit faire appel à une association ou une entreprise agréée. En tant que personnes en situation de handicap, les déficients visuels bénéficient de certains avantages.
Par Mayssa El Quasem



1/ Embauche directe

Le particulier employeur doit se procurer auprès de sa CAF ou de l'URSSAF un imprimé unique (formulaire CERFA n°11469*01) afin de se déclarer comme employeur. Dans les 8 jours qui suivent l'embauche, ce formulaire doit être retourné à l'URSSAF. Celle-ci délivre un numéro d'immatriculation qui devra systématiquement figurer sur le bulletin de paie remis au salarié.
Le particulier employeur doit également s'assurer de l'immatriculation du salarié à la sécurité sociale. Si celui-ci n'a pas de numéro d'assuré social, l'employeur doit remplir le cadre spécial du formulaire CERFA n°11469*01 de déclaration d'employeur. Si le salarié est de nationalité étrangère, il doit être joint à la déclaration une copie de la pièce d'identité et son titre de séjour.
Enfin, le particulier employeur doit inscrire le salarié dans le mois qui suit l'embauche à un service inter-entreprises de médecine du travail.



2/ Association ou entreprise agréée

Une association ou une entreprise agréée peut :
-soit placer des employés familiaux auprès d'un particulier. Ce dernier est alors l'employeur du salarié. Toutefois, l'association ou l'entreprise agréée prend en charge les formalités liées à l'emploi salarié (rédaction du bulletin de paie, déclaration à l'URSSAF, etc)
-soit recruter des employés et les mettre à disposition d'un particulier. L'association ou l'entreprise agréée est alors l'employeur de l'employé, et le particulier le client de cette association ou de cette entreprise : il règle la prestation sur présentation de la facture établie par le prestataire.



3/ La conclusion du contrat de travail

Dans l'hypothèse où le particulier est l'employeur, il doit obligatoirement rédiger un contrat de travail (CDD, CDI, à temps plein ou à temps partiel).
Le contrat doit notamment mentionner la nature du travail à accomplir, la durée et les horaires de travail, la qualification du salarié.
Il est signé par l'employeur et le salarié. Un exemplaire est remis à ce dernier.
L'employeur doit respecter la Convention collective nationale des salariés du particulier employeur (n°3180) et les dispositions du Code du travail.
Ainsi, pour mettre fin au contrat de travail l'employeur est tenu d'observer la procédure en vigueur en matière de licenciement, de démission ou de départ à la retraite du salarié. Son non respect est susceptible d'entraîner des poursuites devant le Conseil des Prud'hommes. C'est pourquoi, il est recommandé de se rapprocher d'un conseil juridique spécialisé en droit social qui vous renseignera sur les démarches à suivre.



4/ Chèque emploi service universel (CESU)

L'employeur peut recourir au CESU pour rémunérer son salarié. Il est financé en tout ou partie par une entreprise, un comité d'entreprise, une mutuelle, une caisse de retraite, une collectivité territoriale...
Il ne peut être utilisé qu'avec l'accord du salarié, après information de ce dernier sur le fonctionnement du dispositif.

Avec le CESU, l'employeur est dispensé de déclaration préalable à l'embauche du salarié. Le volet social adressé au Centre national du Chèque emploi service universel tient lieu de déclaration d'embauche.

Le Centre National du Chèque Emploi Service Universel effectue le calcul et le prélèvement des cotisations et adresse une attestation d'emploi au salarié qui dispense l'employeur d'établir une fiche de paie. De plus l'employeur bénéficie de l'exonération des cotisations patronales de sécurité sociale, sous réserve de remplir certaines conditions d'âge et de bénéficier de certaines prestations sociales (carte d'invalidité 80%, PCH, pension d'invalidité avec MTP, complément AEEH...).
L'employeur peut ainsi régler le salaire de son employé ou la facture de l'entreprise de services à la personne qui intervient à son domicile avec ses chèques emploi service et compléter si nécessaire avec tout moyen de paiement.
En revanche, hormis le cas des prestations de travail occasionnelles dont la durée hebdomadaire n'excède pas 8 heures ou d'une durée dans l'année d'un mois non renouvelable, le CESU ne dispense pas l'employeur de rédiger un contrat de travail et de respecter la Convention collective nationale des salariés du particulier employeur (n°3180) et les dispositions du Code du travail.



5/ Réduction d'impôt ou crédit d'impôt

Bénéficient d'un crédit d'impôt :

-les contribuables célibataires, veufs ou divorcés qui exercent une activité professionnelle ou qui sont inscrits sur la liste des demandeurs d'emploi durant trois mois au moins au cours de l'année du paiement des dépenses ;

-les personnes mariées ou ayant conclu un PACS, soumise à une imposition commune, qui toutes deux satisfont à l'une ou l'autre des conditions posées ci-dessus (exercer une activité professionnelle ou être inscrit sur la liste de demandeurs d'emploi)

Bénéficient d'une réduction d'impôt :
-les personnes autres que celles bénéficiant du crédit d'impôt (retraités et demandeurs d'emploi non demandeurs durant trois mois au moins au cours de l'année de paiement des dépenses) ;

-les personnes susceptibles de bénéficier du crédit d'impôt mais qui on supporté des dépenses au domicile d'un ascendant et non au leur.

L'avantage fiscal est égal à 50% du montant des dépenses effectivement supportées, retenus dans la limite d'un plafond annuel de 12 000€ (soit une réduction maximale de 6000 € par an). Ce plafond est majoré de 1500€ :

-par enfant à charge
-pour chaque membre du foyer fiscal âgé de 65 ans et plus
-pour toute personne dont l'ascendant est âgé de plus de 65 ans et bénéficiant de la réduction d'impôt versée en cas d'emploi d'un salarié travaillant à la résidence de cet ascendant.
Toutefois, le plafond augmenté de ces majorations ne pourra excéder 15 000€ (soit une réduction maximale de 7 500 €).

Le plafond est porté à 20 000€ (soit une réduction de 10 000€) :
-pour les contribuables qui étant eux-mêmes invalides ou ayant à leur charge une personne invalide sont dans l'obligation d'avoir recours à l'assistance d'une tierce personne ;
-ou si un enfant à charge ouvre droit au complément d'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH).



6/ Exonération de charges sociales

(art L. 241-10 du CSS)
le particulier employeur bénéficie de l'exonération de 100% du montant des cotisations patronales d'assurances sociales, d'accident du travail, et d'allocations familiales versées, dans la limite d'un plafond de rémunération égal à 556,15 € par mois, à condition :
-qu'il bénéficie de l'ACTP , la PCH (au titre de l'aide humaine) ou la majoration tierce personne ;
-ou s'il est âgé de plus de 60 ans, qu'il remplisse les conditions de perte d'autonomie ou soit dans l'obligation de recourir à une tierce personne pour accomplir les actes ordinaires de la vie ;
-ou qu'il soit âgé de 70 ans au moins, vivant seul ou vivant en couple avec une personne d'au moins 70 ans et qu'il soit dans l'obligation de recourir à une tierce personne.

Contacts :
- Le service d'action sociale du siège de l'association Valentin Haüy : 01 44 49 27 27
-la FEPEM (fédération nationale des particuliers employeurs) : 18 rue St Marc 75002 Paris. Tel : 01 42 81 38 75 ou 0825 07 64 64
-www.cesu.urssaf.fr
-Agence nationale des services à la personne : 3 square Desaix, 75015 Paris. Tel : 01 53 95 56 70
-Trouver la convention collective nationale des salariés du particulier employeur (n°3180) sur www.legifrance.gouv.fr




*Assistance aux personnes âgées, aux personnes handicapées, aide à la mobilité dans l'environnement de proximité favorisant le maintien à domicile, aide aux tâches ménagères et familiales, petit bricolage, travaux de jardinage, assistance informatique et Internet à domicile...