• Les autres sites de l'AVH
    • Boutique Valentin Haüy : Tout pour votre autonomie
    • Residence-Services Paris : Votre retraite en toute autonomie
    • Certam : Mieux connaître vos aides techniques
    • Imprimeries braille : confiez-nous vos travaux
  • Valentin Haüy Actualités S'abonner au VH Actualités Télécharger le VH Actualités
  • L'Essentiel 2015 Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Pdf, 2 Mo) Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Word, 1.5 Mo)
  • Aide sociale et juridique
    Matériel Spécialisé : Narratellis, machine à lire portable (Nouveau)
    Médiathèque : Accéder au site


À la Une

Françoise MADRAY-LESIGNE, Secrétaire Générale de l'association Valentin Haüy titulaire de la Légion d'Honneur.

Publié le

Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative a décoré, le mardi 9 décembre 2008, Madame Françoise MADRAY-LESIGNE des insignes de Chevalier de la Légion d'Honneur.

Cette prestigieuse distinction de la République Française a été remise à une « battante à la volonté farouche qui, ennemie de toute fatalité, préfère résolument l'engagement et l'action », a ainsi précisé la Ministre de la santé lors de son discours.

Secrétaire Générale en tant que bénévole de l'association Valentin Haüy depuis 2000, Françoise MADRAY-LESIGNE a eu un parcours exemplaire. Jacques Sémelin la qualifie en ces termes dans son ouvrage J'arrive où je suis étranger : « Françoise, élève de khâgne particulièrement brillante, au lycée Fénelon, se présenta en 1957 au concours de l'Ecole Normale. En arrivant dans la salle d'examen, elle essuya un refus de la part de la surveillante qui lui annonça que rien n'avait été prévu pour elle. Au bout d'un quart d'heure d'âpres discussions, alors que l'épreuve avait déjà commencé, le président du jury fit son apparition et, finalement, consentit à sa présence. Cela valait la peine de se battre : Françoise fut reçue seconde à Normale Sup et première à l'écrit. »

Première non-voyante diplômée de l'école Normale Supérieure, professeur de lettres à l'université puis directeur de recherche au CNRS, Françoise Madray-Lesigne, linguiste hors pair s'est mise au service de la cause de la déficience visuelle. Qui d'autre que cette brillante intellectuelle ayant rencontré les pires difficultés pour mener à bien ses études, son projet de vie, aurait pu lutter ainsi contre les discriminations à l'encontre des personnes déficientes visuelles ?

Accès à la culture, aux loisirs, à l'emploi, tous ces axes de « bataille » de l'association Valentin Haüy ont été des priorités pour Françoise Madray-Lesigne qui se prépare à inaugurer début janvier 2009 la nouvelle médiathèque de l'association Valentin Haüy destinée aux personnes déficientes visuelles.