• Les autres sites de l'AVH
    • Boutique Valentin Haüy : Tout pour votre autonomie
    • Residence-Services Paris : Votre retraite en toute autonomie
    • Certam : Mieux connaître vos aides techniques
    • Imprimeries braille : confiez-nous vos travaux
  • Valentin Haüy Actualités S'abonner au VH Actualités Télécharger le VH Actualités
  • L'Essentiel 2015 Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Pdf, 2 Mo) Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Word, 1.5 Mo)
  • Aide sociale et juridique
    Matériel Spécialisé : Narratellis, machine à lire portable (Nouveau)
    Médiathèque : Accéder au site


À la Une

Ouverture de l'année Louis Braille : un rare moment d'émotion

Publié le

Janvier 2009 vient de s'inscrire à jamais dans la mémoire de toutes celles et de tous ceux qui ont eu la chance de participer aux diverses cérémonies et activités ouvrant l'année du Bicentenaire de la naissance de Louis Braille. Il nous a été donné de vivre un moment rare d'émotion et de partage digne de celui dont nous honorions la mémoire.

Je ne retiendrai que quelques temps forts de ces jours heureux et si riches d'échanges.

4 janvier au matin : dans la chapelle de l'INJA, une messe pleine de ferveur, à l'écoute d'André Pagenel qui tenait l'orgue sur lequel il y a 150 ans glissaient les doigts de celui qui nous est si cher. Des larmes coulaient sur plus d'un visage.

4 janvier - 15 heures : dans le froid glacial du Panthéon, un moment magique de communion entre les 200 privilégiés qui ont pu descendre déposer une gerbe dans le caveau où reposent les cendres de Louis Braille. Une émotion indiscible, une fierté si profonde que l'un des nôtres cotoie aujourd'hui les cendres de Victor Hugo, de Pierre et Marie Curie, de Jean Moulin,.... Nous avions tous la tête haute.

4 janvier - 21 heures : l'apothéose. La nef de Notre-Dame de Paris remplie d'un public cosmopolite et ravi, transporté par les accents aériens du grand orgue tenu avec maestria par Jean-Pierre Leguay qui nous offrait à tous un moment d'extase musicale.

Il était temps de songer au travail. 480 participants venus de 46 pays des 5 continents s'y sont employés à l'UNESCO du 5 au 7 janvier en prenant part au colloque « Braille 1809-2009 » - L'écriture à 6 points et son avenir. Au cours de ce colloque, dont chacun a pu apprécier le niveau exceptionnel, les moments d'émotion n'étaient pas absents. Imaginez lundi matin, à l'invite d'un de nos amis canadiens, une salle debout acclamant pendant plusieurs minutes le génial inventeur de notre écriture. Imaginez la même salle galvanisée par la bouleversante intervention du Président de l'Union Mondiale des Sourds-Aveugles qui, un demi-siècle après Helen Keller, a trouvé les mots justes pour exprimer l'ampleur de sa dette et de sa reconnaissance envers un code qui permet aux sourds-aveugles de rejoindre la communauté humaine.

Il est encore trop tôt pour faire un bilan de ces 3 jours de débats consensuels et intenses. Ils alimenteront de nombreux articles à venir. Le point le plus marquant est sans conteste la dimension mondiale de l'hommage qui a ainsi été rendu à celui que les aveugles considèrent comme un frère.

Toute manifestation de ce genre s'achève par un repas festif. La France n'a pas dérogé à cette règle. Nous avons rejoint le Maire de Paris dans un des prestigieux salons de l'Hôtel de Ville où nous avons tous pu apprécier les subtilités de notre gastronomie.

Le lendemain, la culture était reine : visite à la maison natale de Louis Braille, visite du Panthéon et inauguration de l'exposition historique sur Louis Braille organisée par l'association Valentin Haüy et l'Institut National des Jeunes Aveugles.

Alors me direz-vous un sans faute ? Pas tout à fait malheureusement. Malgré les efforts répétés du CINAL, les Autorités Gouvernementales n'ont pas jugé bon de participer - fût-ce par un message - à ces diverses manifestations !....


Françoise MADRAY-LESIGNE
Secrétaire Générale de l'association Valentin Haüy