• Les autres sites de l'AVH
    • Boutique Valentin Haüy : Tout pour votre autonomie
    • Residence-Services Paris : Votre retraite en toute autonomie
    • Certam : Mieux connaître vos aides techniques
    • Imprimeries braille : confiez-nous vos travaux
  • Valentin Haüy Actualités S'abonner au VH Actualités Télécharger le VH Actualités
  • L'Essentiel 2015 Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Pdf, 2 Mo) Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Word, 1.5 Mo)
  • Aide sociale et juridique
    Matériel Spécialisé : Narratellis, machine à lire portable (Nouveau)
    Médiathèque : Accéder au site


À la Une

«A VOUS DE VOIR» : Passion Cheval

Publié le

Les documentaires « A vous de voir », co-produits mensuellement par l'association Valentin Haüy, sont à regarder en permanence sur France 5 et sur Internet.
Diffusion (hertzienne) : le lundi 6 avril 2009 à 8h30 sur France 5
Rediffusion (câble et satellite, ADSL et TNT) : le samedi 11 avril 2009 à 22h30
et également sur le site Internet de France 5.

La France est le seul pays au monde à avoir organisé un circuit de Championnat équestre national handisport pour les personnes mal ou non-voyantes. Et l'équitation sportive, ludique ou d'éveil s'y développe de plus en plus pour tous les déficients visuels passionnés de cheval.
Des associations, des clubs équestres et des bénévoles organisent différents stages et apprentissages avec des approches et des pédagogies souvent originales permettant aux personnes handicapées visuelles de s'exprimer, de prendre du plaisir et d'acquérir de plus en plus d'autonomie grâce aux chevaux.

Où en est aujourd'hui en France la pratique du cheval pour les personnes déficientes visuelles ? Où et comment faire de l'équitation quand on est mal ou non-voyant ? Quel type d'équitation peut-on pratiquer ? Quel métier peut-on y exercer ?

Des concours de Jumping aux centres équestres régionaux, chacun des cavaliers déficients visuels que nous rencontrons tout au long du film, qu'il soit adulte ou enfant, trouve dans la pratique du cheval son bonheur et sa place pour vivre pleinement sa passion. Ils nous racontent tour à tour leurs premiers contacts avec les chevaux, comment ils en sont venus à les monter, les problèmes qu'ils ont rencontrés pour suivre une formation en club, les filières à suivre pour ceux qui veulent en faire leur métier, l'accès à la compétition...

Akim Mezziane, 48 ans, est atteint de rétinite pigmentaire depuis la naissance et aujourd'hui, il est aveugle. C'est l'un des cavaliers assidus de l'Association Rouchy des Aveugles à Cheval - l'ARAC - qui met en pratique à Vitrolles dans le Sud de la France, des formations pour mal et non-voyants. Akim nous raconte son parcours de vie et les origines de son amour des chevaux.
Didier Roche, 38 ans, a perdu la vue à l'âge de 6 ans suite à un tir de fusil accidentel. Il a dû abandonner ses réflexes de vision, faire le deuil de sa vue. Devenu aveugle, il commence l'équitation à 11 ans, un sport qu'il pratique ensuite de manière très épisodique. Ce n'est que depuis 2 années que ce dirigeant d'entreprise a repris régulièrement l'entraînement. Le saut d'obstacles lui permet de relever des challenges. Toutes les compétences qu'il a acquises grâce à l'équitation deviennent des atouts dans sa vie quotidienne en développant une plus grande autonomie. Si Didier possède un très bon niveau, la pratique du cheval reste pour lui un moment de pure détente où il retrouve lors de stages avec l'ARAC des amis comme Akim.

Anthony Hugerot, 22 ans, est atteint d'une rétinite pigmentaire et du syndrome Bardet-Biedl. C'est à 7 ans que ses parents découvrent sa maladie. Il apprend le braille au lycée puis se passionne pour le monde agricole et tout particulièrement pour les chevaux. Aujourd'hui, il prépare avec l'ARAC un CAP de cavalier soigneur, un métier qu'il a commencé à exercer comme apprenti. Anthony a des rêves plein la tête, comme celui d'avoir son propre cheval et pourquoi pas, monter dans quelques années un centre équestre à lui.

Laetitia Bernard, aveugle de naissance, est quintuple championne de France du saut d'obstacles handisport. Véritable porte-parole de cette discipline, elle est une référence à laquelle chaque jeune cavalier veut s'identifier. Nous la suivons lors de la finale du Championnat de France intégrée au Jumping International 2009 de Bordeaux où elle nous raconte comment lui est venu son amour des chevaux, sa carrière de sportive de haut niveau et ses espoirs pour l'avenir quant à un accès plus facile à l'équitation pour toutes les personnes déficientes visuelles.

Sanaa Allou, 5 ans, malvoyante, est atteinte d'une maladie génétique, l'Amorause congénitale de Leber. Elle a commencé l'équitation il y a un peu moins d'un an au Parc d'Equitation du Château Bleu à Tremblay-en-France en Seine-Saint-Denis. Sanaa a intégré un cours de poney pour jeunes cavaliers valides mise en place par le Centre équestre depuis quelques années. Même si son enseignante fait plus attention à elle qu'aux autres, la petite fille doit affirmer son autonomie au fur et à mesure des séances. Monter à cheval pour Sanaa est un véritable bonheur où elle oublie les difficultés qu'elle rencontre dans la vie pour se déplacer. Si au début de son initiation, elle était plutôt renfermée, Sanaa s'est depuis ouverte aux autres enfants du groupe.

Si tous peuvent pratiquer facilement aujourd'hui l'équitation, c'est grâce à de véritables programmes pédagogiques soutenus et encadrés par des personnes comme Christian Paulevé, instructeur équestre et coordinateur à l'ARAC ou Sandrine Marie, monitrice au Parc d'Equitation du Château Bleu. Basées sur un enseignement pratiquement identique à celui prodigué aux cavaliers valides, les missions que se sont fixées Christian et Sandrine sont les mêmes : permettre à leurs élèves handicapés visuels de découvrir l'équitation ludique et sportive et prouver aux structures équestres et à tous leurs responsables que les cavaliers mal et non-voyants peuvent tout à fait pratiquer n'importe où en France, que ce soit en Club ou en ballade équestre. Un combat qui petit à petit fait son chemin.

Format : 26'
Production :bleu Krystal media - Suzanne Masson
Avec la participation de France 5
Réalisation :Eric Pagès

Avec la participation du : Centre National de la Cinématographie

Avec le soutien de : l'association Valentin Haüy au service des aveugles et des malvoyants / l'Association Voir ensemble / la Fédération des Aveugles de France