• Les autres sites de l'AVH
    • Boutique Valentin Haüy : Tout pour votre autonomie
    • Residence-Services Paris : Votre retraite en toute autonomie
    • Certam : Mieux connaître vos aides techniques
    • Imprimeries braille : confiez-nous vos travaux
  • Valentin Haüy Actualités S'abonner au VH Actualités Télécharger le VH Actualités
  • L'Essentiel 2015 Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Pdf, 2 Mo) Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Word, 1.5 Mo)
  • Aide sociale et juridique
    Matériel Spécialisé : Narratellis, machine à lire portable (Nouveau)
    Médiathèque : Accéder au site


À la Une

L'association Valentin Haüy soutient la recherche en ophtalmologie

Publié le

L'association Valentin Haüy et l'Association RETINA France ont signé un accord afin d'unir leurs efforts dans le domaine de la recherche en ophtalmologie. Depuis plus de 20 ans RETINA France consacre l'essentiel de ses ressources au financement de la recherche sur les maladies cécitantes. Bénéficiant de son expérience en matière d'appel à projets de recherche, l'association Valentin Haüy participe désormais au Comité Scientifique de RETINA France, présidé par le Pr Jean-Louis Dufier, chef du Service d'Ophtalmologie de l'Hôpital Necker-Enfants Malades à Paris. Lors du dernier Comité Scientifique, le 10 avril, 34 projets ont été examinés et une vingtaine ont été présélectionnés.

L'association Valentin Haüy a choisi de financer le projet soumis par l'équipe INSERM de Toulouse. Ce projet piloté par le Dr Le Bouteiller de l'Hôpital Purpan Toulouse (photo) fait l'objet d'un partenariat entre l'équipe du Pr Malecaze de l'Université de Toulouse et celle du Pr Foidart de l'Université de Liège.

Il concerne la mise au point d'un anticorps destiné à prévenir le développement de la néo-vascularisation de la cornée, cause importante d'altération de la vision, voire de cécité.



Résumé du projet de l'équipe P. Le Bouteiller, INSERM U563, Toulouse

L'apparition de vaisseaux anormaux dans la cornée humaine par suite d'une infection virale ou de brûlures accidentelles peut avoir des conséquences très graves entraînant une diminution voire une perte de la vision. La formation de nouveaux vaisseaux peut également être une cause de rejet de greffes de cornée.

Les traitements classiquement utilisés pour diminuer cette pathologie sont les corticoïdes qui peuvent en eux-mêmes avoir des effets secondaires importants et ne bloquent jamais complètement le processus de vascularisation. Il est donc nécessaire de trouver des thérapies alternatives, plus efficaces et mieux ciblées. Notre laboratoire a développé un nouvel outil thérapeutique innovant appelé "anticorps monoclonal" qui cible spécifiquement les vaisseaux anormaux (néovaisseaux) en les détruisant alors qu'il ne touche pas aux vaisseaux normaux.

Des expériences préliminaires utilisant un modèle de cornée de lapin a démontré que cet anticorps bloquait en grande partie les néovaisseaux cornéens induits expérimentalement. Avant de pouvoir utiliser cet anticorps chez l'homme, il faut confirmer ces premiers résultats sur un plus grand nombre de cornées de lapins mais également en utilisant une autre espèce animale (souris). C'est le but du projet qui comparera l'efficacité thérapeutique de plusieurs formes du même anticorps (en particulier une forme dite "humanisée") pour choisir celle qui sera la plus efficace et à quelles doses. Nous testerons également si cet anticorps passe dans la circulation sanguine et si l'injection de cet anticorps dans la cornée ne provoque pas d'inflammation locale et si oui, quelles sont les cellules inflammatoires recrutées localement qui en sont la cause.

Enfin, nous comparerons l'efficacité thérapeutique de ce nouvel anticorps avec un autre anticorps (Avastin) déjà utilisé chez l'homme pour traiter la dégénérescence maculaire.