• Les autres sites de l'AVH
    • Boutique Valentin Haüy : Tout pour votre autonomie
    • Residence-Services Paris : Votre retraite en toute autonomie
    • Certam : Mieux connaître vos aides techniques
    • Imprimeries braille : confiez-nous vos travaux
  • Valentin Haüy Actualités S'abonner au VH Actualités Télécharger le VH Actualités
  • L'Essentiel 2015 Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Pdf, 2 Mo) Télécharger l'Essentiel de l'AVH (Word, 1.5 Mo)
  • Aide sociale et juridique
    Matériel Spécialisé : Narratellis, machine à lire portable (Nouveau)
    Médiathèque : Accéder au site


À la Une

Rétinopathie, le mal invisible... Un sujet frappant dans l'A Vous de Voir de janvier 2012

Publié le

Diffusion lundi 2 janvier 2012 à 8h25 sur France 5
Rediffusion le samedi 7 janvier 2012 à 22h30



David, jeune diabétique de trente-cinq ans, nous raconte comment il a perdu la vue en l'espace d'une nuit après avoir brutalement laissé tomber son régime, auquel il s'astreignait scrupuleusement depuis son enfance.

Comment peut-on lutter contre une maladie invisible lorsque les examens traditionnels de dépistage nécessitent une dilatation de la pupille et sont très mal vécus par les patients ?

La solution que propose le Professeur Pascale Massin, ophtalmologiste à l'Hôpital Lariboisière de l'AP-HP, est d'amener les lieux de dépistage au plus près des patients diabétiques et de les confier à un personnel médical non médecin. Ainsi au centre médical de Forcilles en Seine et Marne des infirmières réalisent les clichés de la rétine, sans dilatation de la pupille, et les adressent par Internet à Paris.

Au service ophtalmologique de Lariboisière le Docteur Ali Erginay reçoit ces clichés et se livre à leur interprétation. Il nous montre les premières traces que laissent la rétinopathie sur le fond de l'œil bien avant que n'apparaissent les premiers troubles de la vision.

Le film nous fait aussi rencontrer Jean-Christophe tout jeune retraité, Sylvaine infirmière d'une quarantaine d'années et Bernard un juriste qui est leur aîné. Ces trois témoins vont nous montrer que la première façon de lutter contre la rétinopathie, est de stabiliser son diabète ; que tout devient plus facile aussi, lorsque l'on accepte sa maladie et que l'on se décide de lui faire une place dans sa vie.

A l'Institut de la Vision du Centre hospitalier national d'ophtalmologie des Quinze-Vingts, les scientifiques mettent à jour les tout premiers signes que la rétinopathie inscrit sur le fond de l'œil d'un patient et que l'on ne voit qu'à très fort grossissement. Ainsi, le Professeur Michel Paques et son équipe vont jusqu'à observer les photorécepteurs d'un patient et suivre de façon précise, l'évolution de sa maladie ....
Les films « A Vous de Voir » sont archivés environ deux jours après la date de leur dernière diffusion et peuvent être visionnés sur le site de France 5. en suivant ce lien : http://www.france5.fr/a-vous-de-voir/archives/

Format : 26'
Production : bleu Krystal media - Philippe Muller
Réalisation : Pierre Bressiant
Avec le soutien de l'association Valentin Haüy et de la FAF et la participation du Centre National du Cinéma et de l'Image Animée.

Avec la participation du : Centre National du Cinéma et de l'Image Animée.
Avec le soutien de : l'association Valentin Haüy au service des aveugles et des malvoyants et de la Fédération des Aveugles de France.

A raison d'un documentaire, le premier lundi de chaque mois et d'une rediffusion le samedi qui suit, l'émission « A vous de voir » a pour ambition de faire découvrir au public voyant, la vie quotidienne des malvoyants et des non-voyants. Elle a aussi pour objectif de donner à ces derniers des informations utiles pour une meilleure insertion dans la société, de favoriser leur développement personnel et de toucher particulièrement les personnes isolées.