Lettre d'information VALENTIN-HAUY-INFOS
N° 2010-12, 12 juillet 2010

 

Le précédent bulletin est paru le : 28 juin 2010

 

Si ce message ne s’affiche pas correctement, cliquez sur :

http://www.avh.asso.fr/rubriques/newsletter/vhi.htm

 

Pour s'abonner à Valentin-Hauy-Infos, envoyer un message à l'adresse:

valentin-hauy-infos-abonnement@yahoogroupes.fr

 

 

Sommaire de ce numéro

 

Note de la rédaction

Fermeture annuelle du Siège de l’AVH

Rapport annuel d’activité du Conseil d’Administration de l’Association Valentin Haüy pour l’exercice 2009 présenté à l’Assemblée Générale du 10 juin 2010.

CHIFFRES CLÉS DE L’ANNÉE 2009

Liste des membres du CA et du Bureau 2010

Les coups de coeur des lecteurs et des bibliothécaires de la médiathèque de l’AVH Juillet 2010

Prochaine programmation en audiovision sur ARTE :

SÉANCES EN AUDIOVISION AU CINÉMA ESCURIAL

Fiche d’évaluation du CERTAM : La machine à lire Narratis

 


Note de la rédaction

 

Certains abonnés ont des difficultés à lire les bulletins Valentin-Hauy-Infos - notamment en raison de caractères inappropriés insérés inopinément dans les messages (c'est le cas pour certaines machines à lire, qui n'effectuent pas un transcodage correct).

 

Si tel est votre cas, n'hésitez pas à vous faire connaître afin que nous vous adressions le contenu des prochains bulletins au format "texte brut".

 

Faites-nous parvenir votre demande en écrivant à:

vh_infos@avh.asso.fr

en indiquant simplement votre adresse électronique.

 

Retour au sommaire


Fermeture annuelle du Siège de l’AVH

 

Il est rappelé qu'à l'occasion des vacances d'été 2010, tous les Services du Siège de l'AVH seront fermés du vendredi 30 juillet à 18 h au dimanche 22 août 2010 inclus, à l'exception du Service Social qui assurera une permanence uniquement téléphonique, chaque jour ouvré de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h (Téléphone habituel : 01 44 49 27 27).

 

Retour au sommaire


Rapport annuel d’activité du Conseil d’Administration de l’Association Valentin Haüy pour l’exercice 2009 présenté à l’Assemblée Générale du 10 juin 2010.


L’Association Valentin Haüy en 2009
L’année des trois anniversaires

 

Trois anniversaires qui comptent pour les personnes déficientes visuelles, et donc pour notre Association, ont été célébrés en 2009.

 

L’ANNÉE DU BICENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE LOUIS BRAILLE

 

L'ensemble des manifestations organisées à cette occasion a permis de rappeler au monde entier l'importance pour les personnes aveugles et très malvoyantes de la géniale invention de notre bienfaiteur. En particulier, le colloque organisé à cette occasion, en collaboration avec l'Institut National des Jeunes Aveugles (INJA), a renforcé la notoriété mondiale de notre Association en rassemblant près de 500 participants de 46 nationalités différentes. Géniale invention qui a permis à des millions d'aveugles dans le monde de s'instruire, de se cultiver, en résumé de participer à la vie sociale et professionnelle de leur pays, certes de manière inégale.

 

Pour cet anniversaire, l’Association Valentin Haüy a inauguré avec fierté une médiathèque entièrement nouvelle, apportant aux déficients visuels, sur place et à distance, tous les services de prêts de livres adaptés, de films, de livres en gros caractères, de revues, et les outils informatiques de consultation et de lecture.

 

LE 20ème ANNIVERSAIRE DE L’AUDIOVISION EN FRANCE

 

En 1989, notre Association importe des États-Unis le procédé d’audiodescription. Elle s’en voit confier l’exclusivité pour la France, et le présente pour la première fois lors du festival de Cannes de mai 1989. À ce jour, plus de 400 films audiodécrits (cinéma et TV) sont sortis des studios de l’AVH.

 

C'est pour fêter les 20 ans de l’audiovision que, le 24 novembre dernier, cannes blanches et chiens-guides, accompagnés d'environ 200 cinéphiles aveugles ou malvoyants se sont retrouvés au cinéma l’Arlequin pour « voir » le dernier film de Jean-Pierre Jeunet : Micmacs à tire-larigot, audiodécrit par nos soins. Ce fut aussi l’occasion de rappeler que le combat pour l’accessibilité des non-voyants au cinéma n'était pas encore gagné. Il doit continuer car la diffusion du procédé reste encore trop confidentielle. Nul doute cependant que le travail de pionnier de l’AVH ne débouche dans les années qui viennent sur la généralisation de l’audiovision.

 

LE 120ème ANNIVERSAIRE DE L’AVH

Enfin, rappelons que 2009 était aussi le 120ème anniversaire de notre Association, un peu passé sous silence, il est vrai, devant l'effervescence de la « ruche AVH » consacrée aux deux évènements cités précédemment.

 

I - GOUVERNANCE

 

L’année 2009 a été une année de mouvements puisque le bureau a été renouvelé pour moitié.

L’accent a été mis en 2009, sur :

- l’importance des complémentarités entre bénévoles et salariés, à tous les niveaux de responsabilité,

- une gestion dynamique du bénévolat,

- la poursuite de l'effort entrepris en 2008 quant à la gestion du personnel.

Nous constatons une diminution du turnover, une excellente maîtrise budgétaire en 2009 et ce malgré une augmentation du point et du coût liés au rappel d'ancienneté, conséquence d'erreurs passées.  Alors que 2008 avait vu une augmentation de la masse salariale brute de 6,75% par rapport à 2007, 2009 voit une baisse de 0,24%.

Un meilleur recouvrement des indemnités journalières et des remboursements des charges de personnel se rapportant à des contrats aidés a également contribué à cette maîtrise. Notons aussi une seule création de poste en 2009 contre 4 en 2008 et 12 en 2007. En matière de formation professionnelle, un effort considérable a été fait et se poursuit.

Conformément à la nouvelle réglementation, il a été conclu avec les instances représentatives du personnel un accord concernant l’emploi des seniors.

 

Le travail de réflexion mis en place en 2008 concernant l'important rôle des bénévoles a été poursuivi,  et son aboutissement en 2009 a conduit notamment à :

- l’élaboration de la charte du bénévolat,

- la définition des priorités en matière de gestion du bénévolat,

- la préparation de journées de sensibilisation à la déficience visuelle et de présentation de l’AVH,

- l'amplification de la recherche de bénévoles.

 

II - COMITÉS

 

On constate une grande stabilité de notre réseau régional avec, fin 2009, 69 Comités et 20 Correspondances.

L’équipe chargée de la coordination des Comités s’est étoffée. Elle a intensifié le travail inter comités et entre le Siège et les Comités, notamment par des rencontres régionales des présidents et trésoriers à Montbéliard, Bourges. Les réunions régionales d’information sur l’accessibilité ont également repris. Une rencontre des responsables des bibliothèques sonores a été organisée au Siège afin de mettre en cohérence l’activité d’enregistrement des livres au format DAISY. Tous les Comités ont profité de l'opportunité du Bicentenaire de la naissance de Louis Braille pour sensibiliser le grand public, les élus et les médias aux difficultés engendrées par le handicap visuel, ce dont nous les félicitons. Notons :

- l’ouverture de nouvelles boutiques ou extensions de matériel spécialisé,

- le deuxième forum organisé par Bayonne ayant pour thème la basse vision.

 

III - ÉTABLISSEMENTS

 

Suite au départ en retraite du Directeur du CFRP, un nouveau Directeur a été nommé au 1er avril 2009. Le CFRP compte 137 stagiaires (dont 92 internes), soit une baisse de 6% qui s’explique par l’interruption de la formation télé billettistes et par le retard pris dans l’ouverture de la section Praticien Bien-être prévue en 2009 et qui n’ouvrira qu’en 2010. Les résultats aux examens de sortie, toutes sections confondues, sont toujours excellents avec 95% de réussite. Concernant la formation « cannage paillage en ameublement », les référentiels ont été revus afin de permettre aux stagiaires de se présenter au CAP. La baisse de l’effectif de stagiaires et le coût des départs en retraite sont les principales causes du résultat financier déficitaire en 2009. 

 

Dans un contexte général difficile, l’IMPro de Chilly-Mazarin a accusé un déficit important. Malgré cela, l’IMPro garde toute sa place dans le paysage éducatif et professionnel. L’effectif accueilli est constant avec 38 jeunes déficients visuels de 14 à 21 ans, le plus souvent avec handicap associé. Le taux d’occupation est de 94%. L’équipe pluridisciplinaire comporte 44 salariés. La rareté des structures accueillant de jeunes adultes déficients visuels rend difficile la sortie de nos élèves (6 en 2009). C’est pourquoi l’équipe travaille à un projet de création d’un Service d’Insertion Professionnelle et Sociale et un Foyer Occupationnel dans l’Essonne.

 

Le Centre Odette Witkowska de Sainte-Foy-lès-Lyon comporte 5 services : un  ESAT de 92 places, un hébergement de 52 places, un foyer de vie de 12 places, un accueil de jour de 12 places et un SAVS de 12 places.

48 travailleurs handicapés sont logés sur place dont 40 en logements autonomes. La moyenne d’âge est de 42 ans. Le foyer de vie et l’accueil de jour concernent 12 personnes qui ne travaillent plus.

Le SAVS, ouvert en octobre 2008, à Lyon, a accompagné 28 personnes pour un agrément de 30 places. La production des ateliers de  l’ESAT a subi le contrecoup de la crise économique et a entraîné une baisse du chiffre d’affaires de 12%. Le résultat de l’exercice reste néanmoins positif.

 

Le Centre d’Escolore (Puy-de-Dôme) accueille 52 personnes handicapées visuelles dont 25 sont hébergées au foyer à Escolore,  9 en appartement, les autres vivant dans leur propre logement dans la région, parfois assez loin, ce qui a conduit à la mise en place d’un ramassage par car. 8 personnes bénéficient du SAVS soit le double par rapport à 2008.

Nous constatons un rajeunissement de l’effectif de l’ESAT dont la moyenne d’âge est passée en 2 ans de 42 à 39 ans. On note aussi une progression du nombre de travailleurs à temps partiel, souvent pour raison de santé. La charge de travail dans les ateliers est restée satisfaisante malgré la crise économique grâce à l’encadrement qui a favorisé l’ouverture de l’ESAT vers l’extérieur.

Devant le refus de la DDASS de s’engager significativement dans le financement de construction d’un nouvel atelier, l’AVH a renoncé et étudie une solution alternative. 

Financièrement, le déficit sur le compte social de l’ESAT est compensé par l’excédent du compte social SAVS. L’hébergement est équilibré et la production est  globalement en excédent.

 

Pour la 4ème année consécutive, l’Entreprise Adaptée (EA) « Atelier de La Villette » est en progression en termes d’activité et de résultat financier. La mobilisation individuelle et collective du personnel a permis de réaliser, pour la première fois, un résultat net positif de 9 000 euros. Pour mémoire, le déficit en 2006 était de plus de 300 000 euros. Cette progression remarquable est le fruit d’une dynamique commerciale soutenue, de la qualité des prestations fournies et de la confiance des clients d’une grande notoriété.

 

L’Entreprise Adaptée Frère Francès, située à Nantes, emploie 21 chaisiers travaillant à domicile contre 24 en 2008. Cette diminution ainsi que celle du chiffre d’affaires (-12%) est due à la crise économique. Le déficit annuel, accentué par le coût lié au départ en retraite du Directeur, passe de 18 000 euros en 2008 à 61 000 euros en 2009.

 

L’originalité du Centre Résidentiel, situé à Paris, se caractérise par l’inter-génération puisqu’il accueille des personnes déficientes visuelles âgées de 18 à 101 ans.  Par ailleurs, il est ouvert sur l’extérieur. Les résidents avec les salariés et des bénévoles participent aux activités de diverses associations culturelles et autres. L’effort important de communication pour faire connaître ce centre a porté ses fruits. En effet, le taux d’occupation a augmenté, atteignant 81% pour le secteur personnes âgées et 99% pour le secteur des jeunes.

 

La demande de séjours à la Résidence de vacances d’Arvert a enregistré une progression de 3%. Les nombreux courriers et mails de satisfaction des bénéficiaires sont très encourageants. Malgré tous les efforts d’innovation et de gestion déployés, le budget de ce centre reste déficitaire mais l’objectif social est atteint.

 

IV - COMMUNICATION, DONS ET LEGS

 

Le service des dons et celui de la communication ont été, fin 2009, regroupés dans un même Département et ce dans un souci d'une meilleure cohérence.

 

Les manifestations exceptionnelles dont j’ai parlé plus haut ont été l’occasion de faire connaître notre Association et ses services. Notre  volonté de mieux faire connaître notre action a aussi été à l’origine du travail qui a conduit à la transformation de la revue « Valentin Haüy Actualités » qui, pour un coût quasi constant, est diffusée à 40 000 exemplaires contre 5 000 par le passé.

Parmi les actions menées par ce département, on relève en particulier la mise en concurrence d'organismes pouvant nous épauler dans nos futures campagnes de collecte de fonds, la création du site « Imprimeries braille » et l'évolution de la diffusion du « Louis Braille ».

Notons la progression constante de la lettre d’information électronique bimensuelle « Valentin-Haüy-Infos » : +14% encore cette année.

 

En 2009, les dons collectés par les Comités et le Siège ont globalement baissé d’environ 2%, ce qui est un résultat honorable compte tenu de la conjoncture.

Ce résultat honorable est dû aux campagnes de fidélisation de nos donateurs. Au dernier trimestre, des tests effectués dans deux nouvelles directions, Internet et les acheteurs du magasin, ont donné des résultats très prometteurs et seront intensifiés en 2010.

Des résultats encourageants qui ne doivent pas nous laisser « dormir sur nos lauriers » quand on sait que 60% de nos donateurs sont âgés de plus de 70 ans.

Une augmentation significative des legs cette année a contribué à poursuivre notre action d’aide aux déficients visuels.

 

V - ACTIONS INTERNATIONALES

 

Le renforcement de notre notoriété sur le plan international a grandement favorisé de nouveaux projets d'envergure :

- création, en partenariat avec le Rotary Tunis Belvédère et la Bibliothèque Nationale de Tunis, d'un département de 500 m2 dédiés aux déficients visuels,

-  création, en partenariat avec les clubs Rotary de Meaux et d'Alger d'un centre de formation informatique adaptée à Zéralda (Algérie),

- soutien financier et logistique au programme d'alphabétisation des enfants aveugles en Afrique francophone, initié par l'UFA en partenariat avec l'ICEVI (pays pilote : Burkina Faso).

Leur réalisation s'étendra sur les 3 années à venir.

Mais, bien entendu, nos actions habituelles se sont poursuivies :

- soutien logistique des centres informatiques déjà créés,

- aide financière pour le fonctionnement de 5 écoles en Afrique francophone subsaharienne,

- distribution de matériel pédagogique de base,

- don d'ordinateurs adaptés,

- bourses Louis Braille-Valentin Haüy,

- participation aux activités de l’UEA, de l’UFA et de l’UMA.

 

VI - SERVICE SOCIAL

 

L’aide sociale à nos usagers prend différentes formes. 236 personnes nouvelles se sont adressées au Service Social proprement dit conduisant à l'ouverture de 135 dossiers dont 72 pour une demande de Prestation de Compensation du Handicap (PCH). 526 personnes ont été reçues au cours de 975 entretiens individuels. Nous constatons un équilibre entre le nombre de salariés et celui des personnes sans activité et phénomène inquiétant, 6 SDF ont fait appel à ce service.

 

Écoute Déficience Visuelle et le conseil juridique sont toujours bien sollicités avec une centaine de correspondants nouveaux pour le premier et une aide à plus de 150 personnes pour le second.

Notons la réalisation du CD qui regroupe l’ensemble des textes légaux relatifs au droit des personnes handicapées. Je n'oublie pas non plus l'aide précieuse apportée par la Conseillère en Économie Sociale et Familiale, le psychologue et par SOS Lecture-Écriture.

Nous constatons une stabilité dans le nombre de prêts et les sommes consacrées par le Fonds Central de Solidarité, fonds co-financé par le Siège et les Comités et servant à aider les plus démunis grâce aux prêts sans intérêt et à l’attribution quasi gratuite de 10 ordinateurs adaptés et de 19 machines à lire.

 

VII - CULTURE

 

L’organisation de notre nouvelle médiathèque a permis une augmentation de 60% du nombre de prêts. Sur place, la fréquentation est aussi en nette augmentation avec une moyenne de 230 visiteurs par semaine. Le nombre des jeunes usagers plus technophiles augmente. La mise en place prochaine de nouveaux outils (robots, bibliothèque de téléchargement) devrait améliorer encore les services rendus. Une politique d’acquisition partagée a été mise en place avec la Ligue Braille en Belgique et la Bibliothèque Braille Romande, nous permettant ainsi de récupérer 200 titres DAISY.

 

L'année 2009 a vu le regroupement en un seul département des Services DAISY, Audiovision, Production des livres parlés et Enregistrement à la demande.

Nous constatons une stabilité parfaite dans le nombre d’enregistrements effectués tant à Paris qu’en Province (465). Seules les reprises de bandes ont diminué.

505 nouveautés ont été mises à disposition à la Médiathèque (-11% par rapport à 2008).

La production de films en Audiovision a augmenté de 23%. Par ailleurs, 383 films ont été envoyés aux Comités régionaux, en légère augmentation par rapport aux années précédentes. L’arrivée de titres plus récents devrait dynamiser ce secteur.

Les manifestations organisées autour des 20 ans de l’Audiovision et celles prévues en 2010 permettent de mieux nous faire connaître des professionnels du cinéma et devraient permettre de réaliser l’audiodescription des films dès leur sortie.

 

La baisse de production de l'imprimerie en nombre de pages de 8% par rapport à 2008 est essentiellement due à la forte production en interne en 2008 pour le colloque du bicentenaire ainsi qu'à une moindre demande du magasin concernant les modes d'emploi.

115 nouveaux titres ont été adaptés (dont 43 en intégral et en abrégé) ainsi que plus de 15 000 pages de partitions musicales.

Le nombre d'abonnés aux revues braille baisse tous les ans à l'exception de Géo, ce qui entraîne naturellement un prix de revient à l'unité en augmentation.

Nos clients sont plutôt les Administrations publiques, les offices de tourisme municipaux en quête de labellisation « Tourisme et handicap » pour de l’adaptation de plaquettes d’information, de plans, de dessins en relief. Signalons une augmentation des transcriptions rapides à la demande.

 

L'activité habituelle du musée et de la bibliothèque patrimoniale, interrompue en 2008 pour cause de travaux de la médiathèque, ont repris mi mars 2009. Notre responsable et son équipe ont été très sollicités compte tenu des multiples manifestations liées à l'année du bicentenaire, en particulier l'exposition « Louis Braille, 1809-1852, un homme, une œuvre », qui s'est tenue du 8 au 12 janvier et la participation à la réalisation de l'exposition du CINAL : « Au doigt et à Louis : la preuve par six ».

 

VIII - AIDE À LA VIE QUOTIDIENNE ET AUTONOMIE

 

2009 a vu une réorganisation du magasin avec un pôle technique chargé de développer les produits basse vision et un pôle administration des ventes afin notamment d'améliorer la vente par correspondance qui représente 78% du chiffre d'affaires. Dans un même esprit, une participation aux frais d'envoi est désormais demandée, ce que pratiquent tous les organismes de VPC. L'objectif recherché est atteint puisque les commandes sont moindres et le panier moyen a augmenté de 23%. Enfin, dans un souci écologique, nous envoyons désormais le mode d'emploi en fonction de la demande du client. On notera l’ouverture d’une boutique à Nice et l’extension de celle de Lyon ainsi que la présence de matériels spécialisés sur de nombreux salons. Le chiffre d'affaires a augmenté de 10,5%, essentiellement sur la vente des produits basse vision.

 

Le CERTAM, quant à lui, devrait pouvoir dans un avenir proche mettre à notre disposition une base de données sur les aides techniques dont certaines fiches sont déjà parues dans le Louis Braille.

 

La Coordination des clubs informatiques a organisé et animé deux rencontres de 2 jours chacune entre responsables des clubs et leurs collaborateurs. Avec une participation de 33 clubs sur 47, elle est en progression par rapport aux années précédentes. Par ailleurs, de nouveaux clubs ont été créés et d'autres réactivés. Elle a aussi mis en place une formation de formateurs.

Sur le plan matériel, elle a axé son action sur la recherche de nouveaux matériels et logiciels compatibles avec la déficience visuelle (APPLE avec Voice Over, ou PC avec NVDA logiciel libre de revue d'écran).

 

L’équipe Accessibilité est de plus en plus sollicitée tant par des contributions de portée nationale que par des demandes ponctuelles de conseils ou d’avis. Son activité se décompose comme suit :

1 - L’action locale, avec la participation à la Commission Consultative Départementale de Sécurité et d’Accessibilité (CCDSA),

2 - Les demandes de conseils provenant :

- de différentes institutions pour la mise en accessibilité des ERP,

- de professionnels, par exemple à l’occasion de la rédaction du « Guide des Bonnes Pratiques de mise en couleur » de l’Union Professionnelle Peinture Finitions,

3 - La participation aux réflexions ou actions nationales au sein de la Commission Accessibilité du CNPSAA, par exemple pour l’élaboration du recueil « Les besoins des personnes déficientes visuelles – Accès à la voirie et au cadre bâti »,

4 - Les actions de sensibilisation internes à l’AVH ou auprès de milieux professionnels,

5 - L’appui à des centres de formation (École d’Architecture de Paris et École Spéciale des Travaux Publics et du Bâtiment).

 

Le dynamisme du Service des Sports permet à de plus en plus de déficients visuels de s’adonner à des loisirs sains. Pour preuves :

l’organisation des championnats de France de Cécifoot et de Torball masculin et féminin avec l’appui du Comité de Bourges,

la participation des « marathoniens » de « Courir en duo » aux marathons de Paris et de Saint-Sébastien.

 

CONCLUSION

 

Malgré les difficultés qui jalonnent inévitablement la vie d'une grande Association comme la nôtre, l'investissement de chacun, salariés et bénévoles, tant au Siège que dans les Comités et les Établissements, a permis à de nombreuses personnes aveugles ou malvoyantes de trouver, durant l'année 2009 encore, une aide précieuse car indispensable quelle qu'en soit la forme. C'est ce goût du service rendu qui nous anime tous qui doit être le ferment de notre cohésion à tous les niveaux.

 


LEXIQUE DES SIGLES

 

 

CAP :              Certificat d’Aptitude Professionnelle

 

CCDSA :         Commission Consultative Départementale de Sécurité et d’Accessibilité

 

CERTAM :      Centre d’Évaluation et de Recherche sur les Technologies pour les Aveugles et les Malvoyants

 

CINAL :           Comité International pour la commémoration du bicentenaire de la Naissance de Louis Braille

 

CFRP :           Centre de Formation et de Rééducation Professionnelle

 

CNPSAA :       Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes

 

DAISY :           Digital Accessible Information SYstem

 

DDASS :         Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales

 

EA :     Entreprise Adaptée

 

ETP :   Équivalent Temps Plein

 

ERP :  Établissement Recevant du Public

 

ESAT :            Établissement et Services d’Aide par le Travail

 

IMPro : Institut Médico Professionnel

 

ICEVI : The International Council for Education of People with Visual Impairment

 

PCH :  Prestation de Compensation du Handicap

 

SAVS :            Service d’Accompagnement à la Vie Sociale

 

UEA :   Union Européenne des Aveugles

 

UFA :   Union Francophone des Aveugles

 

UMA :  Union Mondiale des Aveugles

 

Retour au sommaire


 

 

CHIFFRES CLÉS DE L’ANNÉE 2009

 

 

RESSOURCES HUMAINES

 

475 Salariés dont :

 

123 au Siège

  62 dans les Comités

  51 à l’ESAT Odette Witkowska

  45 à l’ESAT d’Escolore

  44 à l’Entreprise Adaptée de La Villette

  23 à l’Entreprise Adaptée Frère Francès

  57 au CFRP

  51 à l’IMPro de Chilly-Mazarin

  17 au Centre Résidentiel Paris 19ème

    2 au Centre de Vacances d’Arvert

 

Sur les 475 salariés, 91 sont aveugles ou malvoyants

 

3 700 bénévoles réguliers voyants ou non-voyants donnant tout ou partie de leur temps

 

PERSONNES HANDICAPÉES EMPLOYÉES PAR LES ESAT de l’AVH

 

97  à l’ESAT Odette Witkowska

52  à l’ESAT d’Escolore

 

FORMATION

 

CFRP

137  Etudiants

  35  Diplômés en 2009 dont 20 en masso-kinésithérapie

 

IMPro Chilly-Mazarin

  37  Elèves, en internat

 

FOYERS DE VIE

 

63  Résidents au Foyer d’Hébergement Odette Witkowska

34  Résidents au Foyer d’Hébergement d’Escolore (dont 25 sur le site d’Escolore et 9 en

        appartement foyer sur Billom)

92  Résidents aux foyers  CFRP à Paris

 

RESIDENCES - SERVICE

 

51 Résidents personnes âgées au Centre Résidentiel à Paris

34 Résidents jeunes travailleurs au Centre Résidentiel à Paris

 

 

 

SERVICE SOCIAL

 

   251 personnes reçues pour la première fois

     49 aides financières

1 055 entretiens auprès des assistantes sociales et de la conseillère en économie   

          sociale et familiale

     70 consultations auprès de la psychologue

   115 consultations auprès du conseiller juridique

   832 appels reçus par le service juridique

     49 personnes reçues pour les déclarations d’impôt

3 845 appels reçus au service d’Action Sociale

1 511 accueils à SOS Lecture-Ecriture

   386 appels à « Ecoute Déficience Visuelle »

     43 prêts accordés par le Fonds Central de Solidarité représentant un montant de 

         108 669 euros dont 15 prêts pour l’acquisition de matériels informatiques (non

          compris machines à lire et télé-agrandisseurs)

 

COURS DE LOCOMOTION

 

195 stagiaires au Comité Paris Ile-de-France

  31  bénéficiaires de l’aide à la vie journalière

63 stagiaires en région

 

ATTRIBUTION DE CHIENS-GUIDES

 

7 chiens-guides

 

COURS de BRAILLE

 

. par des formateurs bénévoles (Paris Ile de France)

 

  80 élèves à Paris

109 élèves en région

  43 nouvelles inscriptions

 

. par correspondance

 

198 élèves

  61 nouvelles inscriptions


 

 

 

COURS D’INFORMATIQUE ADAPTEE

 

  45 clubs d’initiation à l’usage personnel d’un ordinateur

350 stagiaires en province

 

. pour le club informatique de Paris Ile-de-France

 

   142 élèves 

     24 formateurs bénévoles

5 204 heures de formation

   423 heures d’Hotline (assistance téléphonique)

 

MEDIATHÈQUE

 

  3 020 emprunteurs actifs

70 821 documents prêtés

     230 visiteurs par semaine sur place

 

Bibliothèque braille

 

. au siège

 

   904 emprunteurs actifs

   115 nouveaux titres proposés

6 023 ouvrages braille prêtés

 

. en province

 

5 730 titres disponibles

 

Bibliothèque sonore (Daisy)

 

. au siège

 

  2 289 emprunteurs actifs

     510 nouveaux titres daisy

59 692 ouvrages prêtés

 

Bibliothèque gros caractères

 

   160 emprunteurs actifs

1 130 ouvrages prêtés

 

Vidéothèque

 

   556 emprunteurs actifs

3 495 films prêtés


 

 

Partitions musicales en braille

 

  95 emprunteurs actifs

161 nouveaux titres

281 partitions prêtées

 

Périodiques disponibles à la Médiathèque

 

18 titres au format Daisy

16 titres en braille

  3 titres Vocal-Presse (numérique)

 

SERVICE DU MATERIEL SPÉCIALISÉ

 

       650 références

117 000 articles vendus

 

MUSÉE

 

831 visiteurs

 

ACTIONS de SOLIDARITÉ  INTERNATIONALE

 

Formation de cadres à l’informatique adaptée dans les pays francophones en développement ; participation aux diverses instances typhlophiles internationales (200 000 €)

 

PUBLICATIONS

 

1 Publication trimestrielle en caractères ordinaires (« Valentin Haüy Actualités»)

1 lettre électronique bimensuelle (« Valentin Haüy Infos ») : 3100 abonnés

5 revues en braille dont « Le Louis Braille » (en braille, CD audio, e-mail et gros caractères)

 

SITE INTERNET

 

154 316 visites

 

AUDIOVISION

 

  10 séances à Paris

383 séances en Province

174 films disponibles pour les comités

  53 films audiodécrits

 

IMPRIMERIE  BRAILLE

 

3 342 031 pages embossées

       6 110 pages de musique

       8 315 plaques embossées

            17 revues embossées (dont 9 éditées par l’AVH)

 

Retour au sommaire


Liste des membres du CA et du Bureau 2010                  

 

L’Assemblée Générale et le Conseil d’Administration de l’Association Valentin Haüy se sont réunis le 10 juin 2010.

 

À l’issue de ces réunions, le Conseil d’Administration est composé comme suit :

 

 

Mme Martine André*

M. Max Bouvy

Mme Marie-Claude Brenot

M. Patrick Champetier de Ribes, Président honoraire

M. Philippe Chazal*

M. Jean-Marie Cierco*

M. Gérard Colliot

M. Bernard Defebvre*

M. Jean-Louis Dufier

M. Alain Duverneuil*

M. Edouard Ferrero*

Mme Jacqueline Gaultier*

M. Gérard Jeannin

M. André Kowalski

Mme Françoise Madray-Lesigne*

M. Gérard Manon

M. Pierre de Nacquard*

M. André Nutte

M. Philippe Paugam*

Mme Béatrice de Rostolan

M. Jean-Pierre Schricke*

Mme Geneviève Touzery, Secrétaire du Conseil d’Administration

M. Pierre Tricot*

Mme Françoise Trin

 

(* = non-voyant)

 

La composition du Bureau est la suivante :

 

M. Gérard Colliot, Président

M. Jean-Marie Cierco, Secrétaire Général

M. Gérard Jeannin, Trésorier

M. Philippe Paugam, Vice-Président, délégué aux Comités Régionaux & Locaux

M. Philippe Chazal, Vice-Président, délégué à l’Action Sociale et à l’Emploi

Mme Béatrice de Rostolan, Vice-Présidente, déléguée à la Communication et aux Dons

 

 

Retour au sommaire


Les coups de coeur des lecteurs et des bibliothécaires de la médiathèque de l’AVH
Juillet 2010

 

Fictions au format Daisy

Adam, Olivier : Des vents contraires (Ed. de l’Olivier, 2008)

Résumé : Après la disparition de sa femme, Paul Anderen quitte tout pour retourner vivre en Bretagne, sa terre natale, avec ses enfants.

 

J’avais envie de bords de mer, une collègue m’a conseillé ce livre. Je l’en remercie vivement ! En plus de ce bol d’air, j’ai découvert une écriture empreinte de réalisme, laissant apparaître une famille pour le moins attachante. La galerie de portraits que nous dresse ce roman laisse aussi sa part de mystère à chacun, ce qui n’est pas pour me déplaire. L’auteur accorde au lecteur un droit à l’imagination.

Céline

Roman :

Daisy : 09 h 17 mn.

 

Priest, Christopher : Le monde inverti (Gallimard, 2002 ; traduit de l’anglais)

Résumé : Les habitants d’une étrange cité mobile, qui ont organisé leur société en castes professionnelles, poursuivent sans relâche un phénomène magnétique instable autour du monde.

 

Impossible de se tromper, il s’agit bel et bien d’un roman de science-fiction !

Christopher Priest nous projette dans un futur où d’énormes bouleversements ont modifié la perception que les hommes se font du monde. Nous suivons le lent déplacement d’une communauté qui vit repliée sur elle-même et qui a érigé son propre système de valeurs. Les idées développées par l’auteur sont intéressantes, le récit captivant avec, il faut le dire, quelques passages longs et difficiles.

David

Science fiction :

Daisy : 08 h 53 mn.

 

Sepulveda, Luis : Un nom de torero (Seuil, 1996 ; traduit de l’espagnol Chili)

Résumé : Un ex-guérillero sud américain est engagé pour retrouver un trésor en Terre de Feu. Hélas, il n'est pas seul sur l'affaire.

 

L’action se déroule entre l’Allemagne qui vient d’être réunifiée et un Chili qu’un certain général dictateur vient de rendre à la démocratie. Nous sommes donc au début des années 90. Luis Sepulveda dépeint très justement l’état d’esprit qui règne dans ces deux pays en cette période de grands changements. Mais son roman ne manque pas d’humour ni d’action ni d’amour non plus d’ailleurs ! Très plaisant.

David

Roman :

Daisy : 06 h 05 mn.

 

Fictions en braille et au format Daisy

Diderot, Denis : Le neveu de Rameau (Gallimard, 1951 - Larousse, 1968)

Résumé : Dans un café du Palais-Royal, le philosophe (Moi) rencontre le neveu du célèbre compositeur Rameau (lui). Lui et Moi entament une longue joute verbale.

 

Pour une raison qui m'échappe encore j'ai décidé de relire "Le neveu de Rameau" qui n'était pourtant pas mon meilleur souvenir de lecture dans le cadre scolaire et je suis tombé en admiration devant ce bijou d'intelligence !

Ce dialogue philosophique, extraordinairement riche, est aussi très accessible et plein d'humour : je le conseille à tous ceux qui hésiteraient à faire, ou refaire, un tour du côté de la littérature classique !

Luc

Roman philosophique :

Braille : 2 volumes en abrégé.

Daisy : 02 h 51 mn.

 

Lodge, David : La chute du British Museum (Rivages, 2004 ; traduit de l’anglais)

Résumé : Dans Londres couverte de brouillard, perché sur son vélomoteur, Adam est à la recherche d'une solution à ses ennuis.

 

Pas facile d’être un jeune couple catholique dans le Londres des années 60. Surtout, lorsqu’on a pas d’argent, pas de travail, un appartement trop petit et la peur d’avoir un autre enfant. De pitreries en cocasseries, nous suivons le mari le long d’une journée. Si vous souhaitez passer un bon moment de détente, ne cherchez plus : empruntez ce livre.

Cloé

Roman :

Braille Intégral : 4 volumes.

Daisy : 05 h 36 mn.

 

Olmi, Véronique : Le premier amour (Grasset, 2009)

Résumé : Pour fêter leur anniversaire de mariage, une femme descend à la cave chercher une bouteille de vin enveloppée dans la page des petites annonces d’un journal. En remontant, elle décide de tout quitter et de partir à la recherche de son premier amour.

 

Je ne suis pourtant pas adepte des romans sentimentaux mais je dois avouer avec plaisir que je n’ai pas pu lâcher ce livre avant de l’avoir terminé. Tout en délicatesse et sensiblerie, l’héroïne est touchante lorsqu’elle se remémore ses souvenirs de jeunesse. Qui n’a jamais rêvé de revoir son premier amour ?

Cloé

Un très beau livre à mettre entre toutes les mains de personnes sensibles ! Véronique Olmi nous fait sourire en nous offrant un voyage vers les beaux et tendres souvenirs de nos propres premières histoires d’amour…

Coralie

Roman :

Braille : 4 volumes en intégral et 3 volumes en abrégé.

Daisy : 07 h 10 mn.

 

Sthers, Amanda : Le vieux juif blonde (Grasset, 2006)

Résumé : Un vieux déporté juif se retrouve dans le corps d'une jeune femme blonde de vingt ans.

 

Si l’absurde et l’humour grinçant ne vous font pas peur, et plus encore s’ils vous attirent, je vous suggère cette courte pièce. Pendant la lecture de cette dernière on ne sait jamais si l’on doit rire ou pleurer.

Céline

Théâtre :

Braille : 1 volume en intégral.

Daisy : 00 h 40 mn.

 

Tsuji, Hitonari : Le Bouddha Blanc (Mercure de Franc, 1999 ; traduit du japonais)

Résumé : Prix Femina étranger 1999 : La vie quotidienne d'une famille d'armuriers japonais perdus sur une petite île isolée.

 

Un très beau livre sur la vie d’un armurier japonais et ses proches. Une véritable réflexion sur le temps qui passe et sur le sens de la vie. Ce roman nous plonge dans l’histoire du Japon et de sa culture en une fresque pleine de couleurs, de la plus terne à la plus colorée.

Coralie

Braille : 9 volumes en intégral.

Daisy : 07 h 41 mn.

 

Roman au format Daisy et en caractères agrandis

Bondoux, Anne-Laure : Le temps des miracles (Bayard, 2008)

Résumé : Prix Tam-Tam/Je bouquine 2010, Prix Rotary-Club, Pris Sésame 2010 et classé parmi les 20 meilleurs livres de l’année 2009 dans la catégorie Jeunesse.

Blaise n'a que douze ans lorsqu'il est retrouvé par les douaniers français, tapi au fond d'un camion.

 

Ce magnifique roman pour la jeunesse, écrit par la talentueuse Anne-Laure Bondoux, nous entraîne sur les pas d’un jeune garçon, Koumaïl, alias Blaise Fortune, et de sa mère adoptive, Gloria. Chassés de leur immeuble par la milice alors qu’il n’a que 7 ans, les voici partis au grès des rencontres sur les routes du Caucase et de l’Europe, direction le pays natal de Koumaïl, le pays des droits de l’homme et des libertés : la France.

Ce livre est terriblement touchant et captivant notamment grâce au talent de l’auteur qui, en utilisant la première personne du singulier et un vocabulaire évoluant peu à peu en fonction de l’âge de l’enfant, nous transmet les émotions et les souvenirs d’une aventure malheureusement trop courante.

L’auteur propose un site internet très intéressant autour de son livre : http://letempsdesmiracles.bondoux.net/.

Coralie

Roman jeunesse (à partir de 13 ans) :

Daisy : 04 h 08 mn.

Caractères agrandis : 234 pages (La loupe, 2010).

 

 Carrère, Emmanuel : L'adversaire (POL, 2000)

Résumé : La biographie et le récit du procès de Jean-Claude Romand, qui trompa ses proches pendant dix-huit ans sur ses activités.

 

Pendant dix-huit ans, Jean-Claude Romand a fait croire à tout le monde, même à ses proches, qu'il avait réussi ses examens de médecine, passé l'internat et qu'il était devenu chercheur à l'OMS. En réalité, il passait toutes ses journées, silencieux et clandestin, sur le bord des autoroutes. En janvier 1993, le faux médecin assassinait sa femme, ses enfants et ses parents.

Carrère traite d'un fait divers monstrueux : par l'horreur du crime commis mais aussi par l'extraordinaire étrangeté de Jean-Claude Roman qui a vécu pendant plus de 20 ans dans le mensonge le plus complet. L'auteur s'attache à donner des explications très factuelles pour que nous puissions comprendre comment un tel dérapage a pu être possible.
Ce livre, partant d'un cas extraordinaire, tiens un propos universel sur le mensonge et la solitude qui en découlent.

Luc

Je sors de la lecture de ce récit pleine de compassion et de questionnements sur la nature humaine. Les émotions ressenties ne sont pas celles que j’imaginais en commençant ce livre.

Céline

Roman :

Daisy : 04 h 49 mn.

Caractères agrandis : 254 pages (Feryane, 2000).

 

Retour au sommaire


Prochaine programmation en audiovision sur ARTE :

 

 

LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT
(Audiodécrit par AVH)

(France 1967 – 121 minutes)

 

Diffusé le :       22 juillet 2010 à 20h35

                        30 juillet 2010 à 14h45

                        11 août 2010 à 14h45

                        16 août 2010 à 14h45

 

Réalisation : Jacques Demy

Avec : Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, Danielle Darrieux, Michel Piccoli, Gene Kelly

 

La foire commerciale crée une animation à Rochefort. Delphine et Solange Garnier, deux sœurs jumelles, mettent au point un ballet qu'elles danseront le jour de la kermesse. Toutes deux attendent l'amour. Pour Delphine, il se présente sous les traits de Maxence, un marin peintre à ses heures. Pour Solange, c'est Andy Miller un grand pianiste américain. Quant à Yvonne, leur mère, elle retrouve en Simon Dame, le marchand de partitions musicales, un amour oublié mais toujours vivant.

 

LA CHORALE DU BONHEUR

(Suède -  2004 – 121 minutes)

 

Diffusé le          5 septembre 2010 à 20h40

 

Réalisation : Kay Pollak

Avec : Michael Nyqvist, Frida Hallgren, Helen Sjöholm, Lennart Jähkel, …

 

De graves problèmes cardiaques obligent Daniel à mettre fin à sa carrière de chef d’orchestre de renom. Il choisit alors de se retirer dans le village de son enfance. Bien décidé à tourner le dos à son passé, il s’enferme dans l’ancienne école maternelle, qu’il vient de racheter. Mais il faut bien sortir, au moins pour faire des courses, et refuser les visites des voisins serait pour le moins impoli, même s’il les abrège en le faisant sentir. C’est ainsi que le pasteur du lieu tente de lui mettre le grappin dessus pour diriger sa chorale, qui aurait bien besoin d’un chef talentueux. Non, c’est non, sauf quand c’est oui. Est-ce l’attrait de la délurée caissière de l’épicerie, la nostalgie de son existence passée, le besoin d’une activité minimale, toujours est-il qu’il vient entendre subrepticement le petit groupe, glisse un avis, se prête à un essai, le voici pris dans l’engrenage.

 

 

Retour au sommaire


SÉANCES EN AUDIOVISION
AU CINÉMA ESCURIAL

 

11 bd du Port-Royal – 75013 PARIS

M° Gobelins

(tarif en vigueur)

 

MARDI 13 JUILLET 2010 - Séances à 17 h 50 et 20 h

 

VENDREDI 16 JUILLET 2010 - Séance à 20 h

 

SAMEDI 17 JUILLET 2010 - Séance à 17 h 50

 

« TOURNÉE »

 

(Prix de la meilleure mise en scène au Festival de Cannes 2010)

 

Réalisé par Mathieu Amalric

Avec Miranda Colclasure, Suzanne Ramsey, Linda Maracini

Durée : 1 h 51 mn

 

Résumé : Producteur de télévision parisien à succès, Joachim avait tout plaqué - enfants, amis, ennemis, amours et remords - pour repartir à zéro en Amérique,  à l’aube de ses quarante ans. Il revient avec une tournée de strip-teaseuses «New Burlesque» à qui il a fait fantasmer la France… Paris !

De port en port, l’humour des numéros et les rondeurs des filles enthousiasment les hommes comme les femmes. Et malgré les hôtels impersonnels, leurs musiques d’ascenseurs et le manque d’argent, les show-girls inventent un monde extravagant de fantaisie, de chaleur et de fêtes. Mais leur rêve d’achever la tournée en apothéose à Paris vole en éclats : la trahison d’un vieil «ami» fait perdre à Joachim la salle qui leur était promise. Un bref aller et retour dans la capitale s’impose, qui rouvre violemment les plaies du passé...

 

Pour tout renseignement,  contacter le Service Audiovision  de l’AVH

au  01 44 49 27 27

 

Retour au sommaire


 

Fiche d’évaluation du CERTAM :
La machine à lire Narratis

 

Fiche publiée sur notre site : http://www.certam-avh.com/

 

Version logiciel : 4.2.0

 

Date de la fiche CERTAM : 05/07/2010

 

Présentation

 

La machine à lire Narratis est un appareil de lecture à l’usage des personnes déficientes visuelles. Elle permet, de façon automatique, la numérisation d’un document imprimé, la reconnaissance des caractères présents sur la page et une restitution audio du texte par le biais d’une synthèse vocale.

Matériellement, la machine à lire Narratis se présente sous la forme d’un bloc rectangulaire métallique regroupant les éléments suivants :

Sur le dessus, un scanner à plat au format A4.

Sur la face avant inclinée, un ensemble de 11 touches (12 pour le modèle Daisy) utilisées pour l’ensemble des commandes de la Narratis ainsi qu’une prise pour l’insertion d’un casque audio stéréo au format jack 3,5.

Sur les côtés et à l’avant de la machine, une partie biseautée où sont encastrés les hauts-parleurs.

Sur le côté droit, deux prises USB.

À l’arrière, une prise pour la connexion du transformateur secteur nécessaire à l’alimentation de la machine à lire.

Le modèle de base de la Narratis est d’une très grande simplicité d’utilisation. Après appui sur la touche de mise en marche et l’annonce d’un message signalant que la Narratis est prête à fonctionner, une pression sur une seconde touche enchaine la numérisation du document placé sur la vitre du scanner, la reconnaissance automatique des caractères imprimés contenus sur la page et la lecture de la totalité du document.

Pour faciliter son utilisation par les personnes n’ayant pas un accès direct au contenu du document papier, le programme qui gère les différents processus de la Narratis reconnait automatiquement l’orientation du document posé sur la vitre du scanner. Pendant le traitement, une analyse du contenu de la page donne une présentation adaptée du texte permettant une lecture cohérente par la synthèse vocale (reconnaissance des colonnes, suppression des éléments non textuels tels que photos ou graphiques, etc.).

Les autres touches de la Narratis sont utilisées pour le contrôle de la lecture : réglage du débit et du volume de la synthèse vocale, pause et reprise de la lecture, déplacement et lecture du texte par caractère, par mot, par phrase, par ligne, par tableau ou par page.

Un appui prolongé sur l’une des touches de réglage du volume permet de basculer entre les trois voix actives (Virginie, Sébastien ou Thomas par défaut).

Pour la lecture d’un ouvrage volumineux comme un livre ou une revue, la machine Narratis permet d’enchainer la lecture de plusieurs pages en numérisant une seconde page pendant la lecture de la première. Toutefois, sans ajout d’option, seul le texte numérisé au cours de la dernière session est sauvegardé. Pour enregistrer différents documents, ainsi que pour bénéficier de la possibilité d’exporter le résultat vers un support externe USB (clé mémoire, lecteur MP3, …) il faudra ajouter le clavier d’enregistrement proposé en option à l’un des  ports USB de la machine.

 

 

Fiche technique

 

Caractéristiques générales

Nom de la source : Association Valentin Haüy / CERTAM

Nom commercial du produit : Narratis

Fabricant : Koba

Catégorie : Machine à lire, OCR

Version logiciel : EasyReader 4.2.0

Date de sortie : octobre 2004

Prix catalogue : 2550€ (version de base sans les options)

Importateurs / distributeurs : Association Valentin Haüy (http://www.avh.asso.fr/)

Garantie : 2 ans

Dimensions (L*P*H) : 272*477*95mm

Poids de l’appareil : 6,5 kg (hors options)

Alimentation : bloc-secteur 12V, 3,75A

Batterie interne : non

Modèle de scanner : Canon Lide 200

Modèle d’ordinateur : Carte mère  avec processeur Atom N270, avec mémoire RAM de 1 Go

Système d’exploitation : Windows XP Embedded Standard

Logiciel d’OCR : Omnipage 15 SP1 EOM

Capacité mémoire de masse : 4Go (disque IDE-SSD)

Capacité de stockage interne pour archivage des documents : 724 Mo

Temps d’initialisation (immédiat / en secondes) : 50s

Mise en veille : non

Verrouillage du clavier : non

Mode description de touches : non

 

Connectique et périphériques

Prise casque : oui

Casque fourni : non

Prise USB : oui

Nombre : 2

Prise microphone : non

Haut-parleur incorporé : oui

Haut-parleur externe : non

Lecteur CD / DVD : non (sur Narratis de base)

Lecteur SD card : non

Lecteur Compact flash : non

 

 

Spécifications du panneau de commande

Nombre de touches : 11 (+ 1 avec option lecteur DAISY)

Type de clavier : intégré à l’appareil

 

Spécifications du clavier d’enregistrement (option)

Nombre de touches : 14 + 1 commutateur

Alimentation : par câble USB connecté à l’appareil

Batterie interne : non

Télécommande sans fil : non

Dimensions du clavier (L*P*H) : 176 x 120 x 25 mm

Poids du clavier : 492 g

 

Fonctions de numérisation

Temps de traitement moyen pour une page de texte A4 : 25 secondes

Indications vocales pendant la reconnaissance : non

Indications sonores pendant la reconnaissance : oui

Annulation d’une numérisation en cours : oui

Suppression de la page courante : oui

Détection automatique de l'orientation de la page : oui

Détection des colonnes (décolonisation) : oui

Mode tableaux : oui

Annonce de l'orientation de la page : non

Insertion d'une page au milieu d'un document : non

Inversion entre deux pages : non

Insertion d'un document dans un autre document : non

Numérisation de la page suivante pendant la lecture de la page précédemment traitée : oui

 

 

Fonctions de lecture et de navigation

Lancement automatique de la lecture après numérisation : oui

Lecture et déplacement par caractère : oui

Lecture et déplacement par mot : oui

Lecture et déplacement par ligne : oui

Lecture et déplacement par phrase : oui

Lecture et déplacement par paragraphe : non

Lecture et déplacement par cellule d’un tableau : oui

Lecture et déplacement par page : oui

Épellation par caractère : non

Épellation en alphabet international (alpha, bravo, charly...) : non

Différenciation majuscules / minuscules : non

Accès direct à un numéro de page : non

Répétition du dernier message / élément de lecture : oui

Déplacement par document : non (oui avec option clavier d’enregistrement)

Retour au début du document : non

Retour à la fin du document : non

Information sur le numéro de page en cours de lecture : non

Information sur le nom du document en cours de lecture : non

Annonce des attributs et mises en page : non

Annonce présence de graphiques ou images : non

Recherche de texte : non

Poser des marques/repères : non

Ouverture du dernier document lu une fois l’initialisation effectuée : oui

Mémorisation de la dernière position de lecture : oui

 

 

Spécifications de Synthèse vocale

Nombre de voix françaises par défaut : 3

Type de voix : Nuance

Autres langues par défaut : 16 langues européennes au choix (Allemand, Anglais, Espagnol, Portugais, Italien, Hollandais, Polonais, …)

Ajout de voix en option : Oui (voix Acapela : Julie, Claire, Bruno et Alice)

Voix proposées par défaut : Virginie, Sébastien, Thomas

Réglage du volume : oui

Nombre de niveaux : 17

Réglage de la vitesse : oui

Nombre de niveaux : 20

Réglage de la tonalité : non

     Nombre de niveaux : -

Distinction des voix de messages et des voix de lecture : oui

Différenciation de réglage pour volume HP et volume casque : non

Dictionnaire de prononciation : non

Activation/désactivation des ponctuations : non

 

 

Fonctions complémentaires

Archivage des documents numérisés en mémoire : oui (avec option clavier d’enregistrement)

Saisie d'un nom de document au clavier au choix de l'utilisateur : non

Attribution d'une étiquette vocale par l’utilisateur à un document archivé : non

Attribution automatique de la date courante ou d’une étiquette vocale à un document archivé : oui (avec option clavier d’enregistrement)

Exportation de documents vers un support externe : oui (avec option clavier d’enregistrement)

     Format : RTF et MP3

 

Fonctions de la machine Narratis avec option lecteur DAISY

Lecture de CD : oui

CD audio : oui

CD MP3 : oui

Démarrage automatique de la lecture : oui

Avance ou recul rapide dans un morceau : oui

Navigation DAISY par niveau : oui

Variation de la vitesse de lecture : oui

Informations diverses (nombre de pistes, durée, etc) : non

Gestion de signets / marqueurs : non

Mémorisation de la dernière position de lecture : oui

 

Documentation

Manuel imprimé : oui

Manuel en braille : oui (sur demande)

Manuel consultable vocalement dans Narratis : non

Manuel audio : non

Manuel électronique : non

 

 

Remarques

Diverses options sont proposées pour la machine à lire Narratis :

Narratis avec lecteur Daisy (au prix de 2750€). Ce modèle intègre un lecteur de compact disque et des fonctionnalités pour la lecture des ouvrages au format Daisy, MP3 et audio.

Narratis avec voix Acapela – Claire, Julie, Bruno, Alice - (2950€ et 3150€ avec la fonctionnalité Daisy.

Les langues européennes peuvent être ajoutées sans supplément de prix sur l’ensemble des modèles Narratis proposés, à l’exception du « pack Acapela » (320 € par voix supplémentaire).

Un clavier d’enregistrement optionnel (au prix de  300€) ajoute des fonctions de sauvegarde et d’exportation des documents numérisés aux formats texte (.RTF) ou audio (.MP3). Il dispose de douze touches pour enregistrer autant de documents, plus deux touches pour sélectionner une tranche de numéros (de 1 à 12, de 21 à 32, etc), le nombre total allant jusqu’à 99. Un commutateur sur le clavier permet de sélectionner le support externe connecté sur lequel seront stockés les documents (clé USB, disque dur externe, lecteur MP3). Les fichiers sont alors identifiés par un nom du type « EasyReader_XX » où XX correspond à leur numéro d’enregistrement.

 

Points forts

La machine à lire Narratis, dans sa version de base, est d’une très grande simplicité d’utilisation.

Les touches du panneau de commande sont peu nombreuses, leurs positions, leurs formes ainsi que leurs rétro-éclairages les rendent facilement identifiables tant visuellement que tactilement.

Indications vocales ou signaux sonores pendant tout le processus de capture ou de traitement de la page.

Le processus de numérisation peut être interrompu par l’appui sur une touche.

Lancement de la numérisation d’une page suivante pendant la lecture de la page précédente.

En cas de présence d’un tableau sur une page de texte, celui-ci n’est pas décolonisé et le mode de lecture « par tableau »  permet une navigation de cellule en cellule.

La plupart des réglages de l’utilisateur, de même que la dernière position de lecture, sont conservés d’une session à l’autre.

Pour la lecture des textes en langue étrangère, le choix de la seconde voix utilisée par la Narratis peut être modifié gratuitement sur simple demande à l’achat de l’appareil.

Avec l’option clavier d’enregistrement, le résultat d’une numérisation peut être exporté vers un périphérique USB en fichier RTF et/ou MP3.

La mémoire de masse de la Narratis utilise de la mémoire flash, bien plus rapide et moins sensible au choc que les disques durs classiques.

 

 

Points faibles

Pas de descripteur de touches.

Le manuel d’utilisation n’est pas consultable à partir de la machine.

Aucune fonction de mise en veille ou d’extinction automatique de l’appareil après une certaine période d’inactivité.

Absence de mode d’épellation.

Aucune information d’analyse du contenu ou d’orientation sur la page.

Les fonctions de la machine à lire Narratis ne sont pas optimisées pour la numérisation des livres : les ajouts de pages se font automatiquement en fin de document, pas de possibilité d’insertion ou d’inversion de page.

Le déplacement de la lecture sur un numéro de page pour des documents volumineux n’est pas possible.

La sauvegarde ou l’exportation des pages numérisées n’est possible qu’avec l’ajout d’un clavier optionnel.

Retrouver un document sauvegardé sur la Narratis peut devenir problématique dès que leur nombre devient important : il faut se souvenir de sa position sur le disque dur et seule la prononciation des 40 premiers caractères du fichier permet son identification vocale.

Le choix d’une synthèse vocale n’est pas mémorisé d’une session à l’autre.

Le moteur de reconnaissance est un peu ancien par rapport à ce qui existe sur PC.

 

 

Nos conclusions

La machine à lire Narratis permet de façon automatique et presque intuitive la lecture d’une page de texte imprimée ou dactylographiée puis sa lecture par une synthèse vocale de qualité. Cette facilité de mise en œuvre conviendra sûrement pour une utilisation dans des lieux publics ou pour les personnes malvoyantes en quête de simplicité d’usage.

Malgré l’ajout possible d’un clavier d’enregistrement, les usagers désirant se créer une bibliothèque sonore personnelle seront par contre très vite frustrés par les fonctionnalités limitées dans la numérisation ou la gestion des documents et des possibilités de navigation restreintes.

 

Retour au sommaire