Lettre d’information Valentin-Haüy-Infos
n° 2012-03 – 1er mars 2012

 

Dernier numéro paru : 2 février 2012

 

 

URL pour lire ce bulletin sur le web :
Lire ce bulletin sur le web

 

 

Pour s’abonner par courriel à notre lettre d’information mensuelle, écrire à l’adresse :
vh-infos-subscribe@info.avh.asso.fr

Pour vous désabonner, envoyez votre e-mail à :
vh-infos-unsubscribe@info.avh.asso.fr

 

 

 

Sommaire de ce numéro

 

Thème de la prochaine émission « A VOUS DE VOIR »  3

« Les enfants de la radio »  3

nouveaux articles disponibles à la boutique du Service du Matériel Spécialisé  5

Communiqué  6

Dons d'équipements informatiques  7

Communiqué du Service Imprimerie  8

Elections présidentielles : l’AVH lance une nouvelle pétition en ligne  9

Synthèse de la journée thématique « Les tactiles et moi » du 3 décembre 2011 en ligne sur notre site  11

Les évaluations du CERTAM   12

SuperNova Reader / Magnifier - version 12.06  12

Victor Reader Stratus12 - version 1.0.1  12

VoiceOver - version 4.0  12

Victor Reader Stratus4 - version 1.0.1  12

Semaine oxygénation à Arvert 13

Nouveaux tarifs des séjours à Arvert 13

Séjour Escapade printanière à Arvert 14

Quatre fiches pratiques mises à jour à télécharger sur notre site  15

Zina Weygand interviewée sur France Inter le 10 février dernier 16

Prochaines programmations en audiodescription  17

Sur Arte : 17

Sur TF1 : 20

Sur Canal Plus : 20

« The Artist » en audiodescription à Lille  21

Au Théâtre National Chaillot – salle Jean Vilar 22

Au Théâtre de la Colline : 23

Au Théâtre de l’Odéon : 25

Au Théâtre du Rond-Point : 26

ENTRETIEN AVEC JANET GREENE, RESPONSABLE DU SERVICE LOCOMOTION AVH   28

Infos diverses  32

Chroniques musicales à l’INJA   32

Les visites tactiles du musée Guimet 32

Musée National d’Art Moderne - Visite découverte Image Tactile  33

« La peinture les yeux fermés » au Petit Palais  33

Radio – Ouvrez grand vos oreilles au musée des Arts et Métiers  35

 

 


 

Thème de la prochaine émission « A VOUS DE VOIR »

 

« Les enfants de la radio »

 

 

 

lundi 5 mars 2012 à 8h25 et samedi 10 mars 2012 à 22h30 sur France 5

 

 

 

La plupart des non-voyants se définissent comme des enfants de la radio. A la différence des autres médias, celui-ci est en effet le seul qui leur a toujours été pleinement accessible. Pas besoin d’un tiers, comme en presse écrite ou en télé, pour en savourer la richesse et la diversité, nul besoin non plus d’une quelconque technologie, synthèse vocale, comme pour internet, pour en devenir un « consommateur » aguerri. Du fait de cette pleine accessibilité, la radio a souvent été la première source d’information des déficients visuels. Comme le dira un des personnages de ce documentaire : « la radio est ma deuxième maman et ma première maîtresse ». Enfances baignées de voix, de programmes, d’infos et de divertissements, qui leur permirent de se faire, sans intermédiaire aucun, leur propre idée du monde...voilà ce qui explique certainement le lien, profondément affectif, que les déficients visuels ont tissé avec les ondes. Ce documentaire raconte donc une histoire d’amour, entre une communauté de non-voyants et un média qu’on croirait « fait pour eux ».

 

C’est en reportage à l’extérieur, puis au sein de sa rédaction à France Culture, que nous découvrirons le travail d’Hakim Kasmi, jeune journaliste non-voyant, chargé des sujets éducation/société au journal de France Culture. L’occasion de découvrir un enfant de la radio devenu grand, qui se dit « heureux comme un gosse dans un magasin de bonbons » depuis qu’il est parvenu à faire sa place au sein de la plus prestigieuse des radios françaises. Nous irons également à la rencontre de Laetitia Bernard, journaliste-présentatrice non-voyante à France Bleu.

 

Pouvoir d’évocation de la radio, stimulation de l’imaginaire, recréation d’univers. Une auditrice en train de perdre la vue nous expliquera son rapport à la radio et aux sons.

Nous parlerons d’un autre genre radiophonique que l’information, celui de la création sonore, et pour saisir les spécificités de ce qui est parfois qualifié de « cinéma pour aveugles », nous rencontrerons l’auteur d’une fiction radiophonique, consacrée à Marilyn Monroe.

 

Nous passerons enfin une matinée en studio avec Benjamin Mauro, aveugle de naissance et autre enfant de la radio devenu grand, qui travaille comme animateur radio depuis 1981, aux manettes verbales de la tranche matinale de Vivre FM, une radio entièrement consacrée à la thématique du handicap.

A travers ces témoignages, ce documentaire mettra en valeur les différents apports de la radio, ce média pas comme les autres qui informe, titille les imaginaires déjà extrêmement « stimulés » par la cécité et permet aussi de renforcer le lien social de personnes souvent isolées du fait de leur handicap.

 

Format : 26’

Production : bleu Krystal media – Philippe Muller

Avec la participation de France Télévisions

Réalisation : Ingrid Seyman

 

Avec la participation du : Centre National du Cinéma et de l’Image Animée.

Avec le soutien de : l’Association Valentin Haüy au service des aveugles et des malvoyants et de la Fédération des Aveugles de France.

 

Retour au sommaire


 

nouveaux articles disponibles à la boutique du Service du Matériel Spécialisé

 

 

 

22005 – PÈSE-PERSONNE PARLANT – SANS MÉMOIRE – MARQUE TERRAILLON

 

Électronique, il est équipé d'un synthétiseur de parole restituant en français les informations de pesée.

 

Il possède de plus un cadran numérique pour afficher les valeurs mesurées.

 

Son design carré permet de le ranger facilement.

 

Description :

•     Grand plateau ergonomique blanc brillant

•     Mise en marche automatique lors de la montée sur l'appareil

•     Annonce du poids lors de la descente de l'appareil

•     Arrêt automatique après l'annonce

•     Volume sonore réglable (positionnement sur "Fort" à la livraison )

•     LCD inversé 25,4 mm

•     3 langues au choix : Français, Anglais, Allemand

•     Portée : Max 150 kg

•     Précision : 100 g

 

Alimentation : 4 piles 1,5V type AAA fournies.

Dimensions : 34,5 x 34,5 x 4 cm

Poids : 1,490 kg avec les piles.

Prix : 40,00 €

Garantie : 2 ans.

 

 

34503 – RÉVEIL CALENDRIER AVEC ALARME VIBRANTE

 

•     Boîtier plastique gris argenté,

•     Rétro-éclairage vert de l'afficheur lors de l'appui sur la touche parole,

•     Boutons de réglage des heures, des minutes et de l'alarme situés en façade du réveil,

•     Touche permettant d'activer la synthèse vocale située au-dessus du réveil,

•     Alarme avec sonnerie et fonction snooze 9mn,

•     Top horaire vocal,

 

Alimentation : 2 piles rondes de type LR03    (non fournies, voir  29161).

Dimensions : 8,6 x 6,5 x 2,5 cm.

Prix : 25,00 €

 

 

14970 – 14971 - TÉLÉPHONE SANS FIL PHONE EASY 100W – NOIR OU BLANC

 

Retrouvez à domicile la liberté d'un téléphone sans fil simple, robuste et mains libres grâce au Doro PhoneEasy 100w.

 

Une  fois sa  base  connectée  à  votre  prise  téléphonique  filaire  classique,  cet appareil deviendra un compagnon très pratique au quotidien, notamment grâce à  sa  fonction  mains  libres,  aux  20  entrées  de  son    répertoire  et  à  ses  deux touches dédiées aux mémoires directes.

Notez que lors de la composition d'un numéro, les 7 premiers chiffres affichés sur l'écran digital rétro-éclairé ont une taille importante de 12mm de hauteur, puis à la saisie du 8ème chiffre le début du numéro défile vers la gauche.

 

Doté d'une touche d'amplification sonore qui procure un son puissant et clair et de larges touches noires caractères blancs, son ergonomie et sa simplicité d'utilisation vous permettront une prise en main rapide.

 

Recommandation :

Cet appareil est destiné aux personnes malvoyantes car il ne possède aucune synthèse vocale.

 

Ce produit nécessite le paramétrage des différentes fonctions par une personne voyante.

 

Caractéristiques :

Finition laquée pour la face avant : Noir pour Réf. 14970, Blanc pour Réf. 14971

Toucher soft au dos pour une meilleure préhension

Garantie: 2 ans

Prix : 45,00 €

 

Communiqué

 

Veuillez noter que la boutique sera ouverte de 10 h 00 à 13 h 00 et de 14 h 00 à 17 h 00 aux dates suivantes: jeudi 8, vendredi 9 et lundi 12 mars.

 

Retour au sommaire


 

Dons d'équipements informatiques

par Jean-Marie Cierco

 

L'AVH renouvelle cette année son opération de dons d'équipements informatiques. En 2012, des ordinateurs équipés de Windows, du lecteur d'écran NVDA ou Zoomtext, ainsi que des machines à lire Narratis (modèle simple) seront proposés. Cette offre est réservée aux personnes physiques majeures gravement handicapées visuelles, résidant en France métropolitaine. La participation demandée sera de 200 € pour un ordinateur équipé d’un lecteur d’écran NVDA, de 400 € pour un ordinateur équipé de Zoomtext et de 200 € pour une machine à lire.

 

Ne peuvent bénéficier de cette opération les personnes ayant déjà obtenu un don d'équipement, ainsi que celles ayant une dette envers le magasin de l'AVH ou le Fonds Central de Solidarité.

 

Les dossiers devront parvenir à l'adresse suivante avant le 15 avril 2012 : AVH, Service Dons Informatiques, 5, rue Duroc, 75343 Paris CEDEX 07.

 

Ils devront comprendre :

 

Une lettre de motivation (braille ou noir) ; pour les ordinateurs, bien préciser la formation reçue ;

 

Photocopie de la carte d'invalidité (si celle-ci ne comporte pas la mention du handicap visuel, joindre un certificat médical) ;

 

Photocopie de la carte d'identité ;

 

Photocopie du dernier avis d'imposition ou de non imposition ;

 

Indication des allocations ou pensions perçues au titre du handicap visuel.

 

 

La commission d'attribution se réunira fin mai/début juin et les personnes retenues seront alors invitées à envoyer le montant de leur participation.

 

Rappelons qu'il s'agit de matériels neufs, achetés spécifiquement pour cette opération par notre Service Informatique qui procédera à l'installation et à la configuration des logiciels, puis à la livraison des équipements.

 

Retour au sommaire


 

Communiqué du Service Imprimerie

 

Nous rappelons à nos fidèles lecteurs qu’un service de transcription de partitions en braille se tient à leur disposition à l’imprimerie de l’association Valentin Haüy.

 

Pour tout renseignement, veuillez contactez le 01 44 49 27 27 poste 25 20 ou adressez vos demandes à l’adresse transcription.musicale@avh.asso.fr

 

Vous pourrez ensuite adresser les partitions que vous souhaitez faire transcrire par courrier à AVH – Service Imprimerie – 5 rue Duroc – 75343 PARIS cedex 07.

 

La transcription musicale braille concerne tous les instruments et tous les styles musicaux.

 

Le tarif unitaire de la page braille transcrite est de 0.55 €, auquel s’ajoute 1,60 € si vous souhaitez une reliure et une couverture.

 

Retour au sommaire


 

Elections présidentielles : l’AVH lance une nouvelle pétition en ligne

 

Le 6 juin dernier, le président de l’AVH remettait officiellement au Ministère de la Culture et de la Communication une pétition de 11 550 signatures « oui à l’audiodescription ».

 

Forte de ce succès, l’AVH a décidé de lancer une nouvelle pétition dans ce contexte très particulier qui est celui de la campagne présidentielle.


En effet, à  60 jours du 1er tour des élections présidentielles, une étude montre que, non seulement les sites internet des candidats sont loin d’être entièrement accessibles aux personnes déficientes visuelles, mais également que leurs programmes n’abordent par la question du handicap visuel.

 

C’est dans ce contexte que l’AVH a décidé de lancer une nouvelle pétition en ligne du 21 février au 10 mai afin d’attirer l’attention des candidats sur la situation des personnes déficientes visuelles et le problème de l’accessibilité.

 

Pourquoi est-ce  important de signer cette pétition ?

L’accessibilité pour les personnes empêchées de voir devrait être un droit fondamental et si la loi de 2005 a défini un certain nombre d’obligations, beaucoup de choses restent à faire ; et le problème est urgent : dans 20 ans on estime qu’un français sur trente sera atteint de déficience visuelle.

Aussi, plus cette pétition recueillera de signatures, plus elle aura de poids au moment de sa remise officielle aux candidats et aura ainsi une incidence sur leur programme.  Ce sera en effet l’occasion pour l’AVH de demander aux candidats de s’engager publiquement sur 4 thèmes prioritaires :

 

-          L’accessibilité des transports

-          l’accessibilité de l’audiovisuel

-          l’accessibilité des livres

-          l’accessibilité des sites internet

 

Gérard Colliot l’exprime dans ces termes : « Je lance un véritable appel à la mobilisation de nos concitoyens car les aveugles et malvoyants sont trop souvent oubliés dans les débats sur le handicap.  Certes, les mentalités évoluent favorablement en France mais il reste d’importants progrès à accomplir afin de donner aux déficients visuels les moyens de vivre… tout simplement.  L’élection présidentielle est une formidable occasion de faire entendre notre voix et de demander des engagements fermes à nos responsables politiques ».

 

Vous aussi, soutenez le combat de l’AVH pour l’accessibilité en participant et en faisant participer amis et relations : signez la pétition et relayez  cette opération autour de vous via courriels et réseaux sociaux en vous rendant sur le site de l’AVH www.avh.asso.fr.  L’égalité en matière d’accessibilité est un combat que, non seulement nous devons mener, mais que nous nous devons de gagner !

 

Signez la pétition : http://petition.avh.asso.fr/

 

Retour au sommaire


 

Synthèse de la journée thématique « Les tactiles et moi » du 3 décembre 2011
en ligne sur notre site

 

La journée thématique du 3 décembre 2011 consacrée à l'accessibilité des outils tactiles - téléphones, tablettes - aux personnes aveugles et malvoyantes organisée par l'Association Valentin Haüy et HandiCaPZéro a été un franc succès.

Aveugles, malvoyants et voyants, particuliers et professionnels des NTIC, vous avez été plus de 350 à vous déplacer au 5 rue Duroc à Paris et nous tenions à vous en remercier !

Fort du succès de cette première initiative, une nouvelle journée sur la thématique du Tactile pourrait être organisée en fin d'année 2012.

 

Vous pourrez télécharger le document de synthèse de cette journée aux formats Word et PDF à l’adresse suivante :

http://www.avh.asso.fr/rubriques/actualites/actualites.php?var=titre&infos=700

 

A noter qu'une version audio au format Daisy des entretiens de ces tables rondes, sera téléchargeable courant mars 2012 à partir des sites de l'AVH et d'HandiCaPZéro.
Contact mail : tactiletmoi@avh.asso.fr

 

 

Retour au sommaire


 

Les évaluations du CERTAM

 

SuperNova Reader / Magnifier - version 12.06

Les logiciels SuperNova Magnifier et Reader/Magnifier version 12.06, conçus par la société britannique Dolphin Computer Access, offrent aux personnes malvoyantes

une accessibilité visuelle par agrandissement des informations affichées sur un écran d’ordinateur fonctionnant sous environnement Windows.

La version Reader / Magnifier ajoute aux fonctions d'agrandissement une lecture des éléments textuels par une synthèse vocale française de qualité.

Victor Reader Stratus12 - version 1.0.1

Le Victor Reader Stratus12 Basic est un lecteur CD destiné aux personnes déficientes visuelles permettant de lire des livres DAISY ou de la musique.

Il permet une écoute par casque audio ou haut-parleur. Grâce à sa poignée et son fonctionnement sur batterie, il peut être utilisé en déplacement. Il se distingue du modèle Stratus4 Basic par un pavé numérique de 12 touches et des fonctionnalités plus évoluées.

VoiceOver - version 4.0

«VoiceOver»  est le lecteur d'écran d'Apple permettant à une personne non ou malvoyante d’utiliser un ordinateur fonctionnant sous Mac OS X. Grâce à une synthèse vocale intégrée, il permet de lire vocalement le texte affiché à l'écran.

Outre les synthèses vocales, VoiceOver prend aussi en charge les afficheurs braille connectés à l'ordinateur.

VoiceOver permet d’accéder de façon autonome à la gestion de données, d’utiliser un traitement de texte, la messagerie, internet, le multimédia ainsi que de nombreuses applications dans divers domaines d'activité.

Victor Reader Stratus4 - version 1.0.1

Le Victor Reader Stratus4 Basic est un lecteur CD destiné aux personnes déficientes visuelles permettant de lire des livres DAISY ou de la musique.

Il permet une écoute par casque audio ou haut-parleur. Grâce à sa poignée et son fonctionnement sur batterie, il peut être utilisé en déplacement. Il se distingue du modèle Stratus12 Basic par sa simplicité d'utilisation et son pavé de 4 touches directionnelles.

 

 

Retour au sommaire


 

Semaine oxygénation à Arvert

 

« Maximum 5  personnes »  • Séjour de 9 jours / 8 nuits :

 

* Du 11 au 19 juin       2012

                                             

Tarif : 580.00 € par personne :           *Inscriptions obligatoires 

 

• hébergement en Chambre Individuelle ou Double tout confort comprenant :

 

-Séjour en pension complète du dîner du 1er jour au petit-déjeuner du dernier

-Vin à discrétion, café ou thé après chaque repas

-Lits faits quotidiennement et Changement du linge de Toilette en milieu de séjour,

-9 Balades Pédestres avec Transport compris

-4 Séances d’Aquagym de 1 heure

 

 

• Informations et réservations : nous contacter

 

Résidence  Moulin du CASSOT

2 rue du CABOUCI -   17530 ARVERT                

T : 05.46.36.91.84   /   F: 05.46.36.93.50

Residence.avh.arvert@wanadoo.fr

 

Nouveaux tarifs des séjours à Arvert

Afin de relancer certains séjours organisés par la Résidence d'Arvert, les tarifs sont modifiés comme suit:

 

-REMISE en FORME du 08 au 14 avril et du 27 août au 02 septembre 2012 : tarif de 690.00 € au lieu de 810.00 €

-BALNEO-DIETETIQUE du 23 avril au 29 avril et du 01 octobre au 08 octobre : Tarif de 820.00 € au lieu de 990.00 €

-GYMS ORIENTALES du 28 mai au 03 juin 2012 : Tarif de 720.00 € au lieu de 830.00 €

 

Le séjour BALNEO'TONIC initialement prévu du 22 au 28 octobre 2012 aura lieu du

14 au 21 octobre 2012  à la place du Séjour BALNEOTHERAPIE-DETENTE

 

Association Valentin Haüy

Résidence le Moulin du Cassot

Djémel MESBAHI

2 Rue du CABOUCI

17530 ARVERT

Tél: 05 46 36 91 84    Fax: 05 46 36 93 50

Email:residence.avh.arvert@wanadoo.fr

 

Retour au sommaire


 

Séjour Escapade printanière à Arvert

 

Du :
- Dimanche 08 Avril au Samedi 14 Avril 2012
- Lundi 23 Avril     au     Dimanche 29 Avril  2012

 

 

« Places limitées »     « Minimum et- Maximum 6 personnes »

                                     

Tarif : 680.00 € par personne :   (Séjour de 7 jours / 6 nuits)

 

• Hébergement tout confort en Chambre Individuelle ou Double comprenant:

Séjour en Pension Complète du dîner du 1er jour au petit-déjeuner du dernier (Vin, café et thé, compris)

Lits faits quotidiennement

Changement du linge de Toilette en milieu de séjour

 

-4 Séances d’aquagym encadrées par un professeur de sport

-12 Soins individuels  au sein de la Balnéothérapie de SAUJON   

-1 Dégustation d’Huitres

-2Balades pédestre  

 

• Informations et réservations : nous contacter.

 

                                                               

Résidence  Moulin du CASSOT   

2 rue de CABOUCI  -  17530 ARVERT

Tél : 05.46.36.91.84  -  Fax : 05.46.36.93.50

Residence.avh.arvert@wanadoo.fr

 

 

Retour au sommaire


 

Quatre fiches pratiques mises à jour à télécharger sur notre site

 

Le service action sociale de l’Association Valentin Haüy met à votre disposition des fiches pratiques destinées à vous informer concernant les prestations et allocations auxquelles vous avez droit.

 

Parmi la quinzaine de fiches en ligne, 4 d’entre elles viennent d’être mises à jour et peuvent être téléchargées sur le site de l’Association au format Word. Il s’agit de :

 

-          Fiche n° 2 – Allocation aux Adultes Handicapés

-          Fiche n° 3 – Prestation de Compensation du Handicap à domicile

-          Fiche n° 5 – l’allocation Compensatrice

-          Fiche n° 10 – Retraite anticipée des travailleurs handicapés

 

Pour les consulter ou les télécharger, rendez-vous à l’adresse :
http://www.avh.asso.fr/rubriques/autonomie/fiches_pratiques.php

 

Retour au sommaire


 

Zina Weygand interviewée sur France Inter le 10 février dernier

 

Zina Weygand fut l’invitée de La marche de l'Histoire, l’émission de France Inter, animée et produite par Jean Lebrun, radiodiffusée après le journal de la rédaction.

 

Rappelons que Madame Weygand, docteur en histoire de l’Université Paris I - Panthéon Sorbonne, a choisi de travailler sur la cécité. Son œuvre pionnière, Vivre sans voir, paru en 2003 chez Créaphis, est aujourd’hui une référence internationale pour qui s’intéresse au handicap visuel. Jean Lebrun l'a interrogée sur « La place des aveugles dans la société française, du Moyen Âge au siècle de Louis Braille. »

 

Espérons que cette diffusion à une heure de grande écoute aura contribué, grâce à la meilleure connaissance de ce passé  singulier, à construire un présent délesté du poids des préjugés où la différence soit reconnue pour ce qu’elle est fondamentalement : une source d’enrichissement mutuel.

 

Vous pourrez réécouter cette émission en cliquant sur le lien suivant:

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=278685

 

Retour au sommaire


 

Prochaines programmations en audiodescription

 

 

Sur Arte :

 

DANS TES YEUX

 

(France 2012 – 26 minutes – 40 épisodes)

 

Avec : Sophie Massieu,…

 

Aveugle de naissance, la journaliste Sophie Massieu vous entraîne dans un tour du monde fait de rencontres et de sensations. Dépaysement garanti !

 

Les sites prestigieux, les monuments, ou les ouvres les plus recherchées, Sophie Massieu ne les voit pas. Elle voit autrement, elle s'attache à tous les autres signes. Pour elle, la découverte ne peut se faire que par les sens : toucher, sentir, entendre. L'immersion prend alors un autre sens : c'est tout le contraire de la carte postale touristique. Les lieux, les sites, Sophie Massieu les ressent quand nous avons la facilité de les voir. Elle découvre alors le monde sous une autre dimension, un univers sensible, fait de ressenti. Une perception qui interroge également les voyants sur leur manière d'appréhender les lieux. 

 

1. CORSE

diffusé le 5 mars 2012 à 18h00 et le 12 mars 2012 à 8h00

 

2. NAPLES

diffusé le 6 mars 2012 à 18h05 et le 13 mars 2012 à 8h00

 

3. ILE DE VANCOUVER

diffusé le 7 mars 2012 à 18h00 et le 14 mars 2012 à 8h00

 

4. POLOGNE

diffusé le 8 mars 2012 à 18h05 et le 15 mars 2012 à 8h00

 

5. GRECE – KALYMNOS

diffusé le 9 mars 2012 à 18h05 et le 16 mars 2012 à 8h00

 

6. CANARIES

diffusé le 12 mars 2012 à 18h05 et le 19 mars 2012 à 8h00

 

7. ETATS-UNIS - NEW YORK

diffusé le 13 mars 2012 à 18h05, le 20 mars 2012 à 8h00

et le 26 mars 2012 à 14h15

 

8. Irlande

diffusé le 14 mars 2012 à 18h05, le 21 mars 2012 à 8h00

et le 30 mars 2012 à 14h15

 

9. HONGRIE

diffusé le 15 mars 2012 à 18h05 et le 22 mars 2012 à 8h00

 

10. CHINE – SHANGHAI

diffusé le 16 mars 2012 à 18h05 et le 23 mars 2012 à 8h00

 

11. TURQUIE

diffusé le 19 mars 2012 à 18h05 et le 26 mars 2012 à 8h00

 

12. CATALOGNE

diffusé le 20 mars 2012 à 18h05 et le 27 mars 2012 à 8h00

 

13. ETATS-UNIS – LOUSIANE

diffusé le 21 mars 2012 à 18h05 et le 28 mars 2012 à 8h00

 

14. BULGARIE

diffusé le 22 mars 2012 à 18h00 et le 29 mars 2012 à 8h00

 

15. JORDANIE

diffusé le 23 mars 2012 à 18h05 et le 30 mars 2012 à 8h00

 

16. SICILE

diffusé le 26 mars 2012 à 18h05 et le 2 avril 2012 à 8h00

 

17. HAMBOURG

diffusé le 27 mars 2012 à 18h05 et le 3 avril 2012 à 8h00

 

18. BAIE DE SOMME

diffusé le 28 mars 2012 à 18h05 et le 4 avril 2012 à 8h00

 

19. ECOSSE

diffusé le 29 mars 2012 à 18h05 et le 5 avril 2012 à 8h00

 

20. CHINE – GUANGXI

diffusé le 30 mars 2012 à 18h05 et le 6 avril 2012 à 8h00

 

Réalisation : Alex Babin

 

 

ENFANCES - LA PAIRE DE CHAUSSURES

 

(France 2007 – 19 minutes)

 

Diffusé le 20 mars 2012 à 14h40

 

Réalisation : Ismaël Ferroukhi

 

Avec : Eliott Marque, Frédéric Papalia, Clothilde Hesme, Anne Benoît, Maurice Antoni,…

 

Jean, fils d'une famille aisée, part en vacances, comme chaque été, dans leur maison de campagne. Seulement cette année, Jean fait la rencontre de Godefer, un garçon de son âge qui passe son temps dans la forêt à chaparder, à braconner... En échange de la belle paire de chaussures que porte jean, Godefer lui fera découvrir tout un monde qu'il ignore.

 

 

L’HÉROÏNE DE GDANSK

 

(Allemagne / Pologne 2006 – 101 minutes)

 

Diffusé le         23 mars 2012 à 22h05

 

Réalisation : Volker Schlöndorff

 

Avec : Katharina Thalbach, Andrrzej Chyra, Dominique Horwitz, …

 

Agnieszka Kowalska travaille sur les chantiers navals de Gdansk. La Pologne est sous le joug du communisme et les conditions de travail des employés sont catastrophiques. Après avoir été témoin d’un accident meurtrier dû aux cadences inhumaines et au manque de mesures de sécurité, elle participe au mouvement de grève des ouvriers et est à l’origine de la fondation du syndicat Solidarnosc. Elle milite pour que justice soit rendue alors que l’entreprise essaye d’étouffer le scandale de la mort de ses 21 employés trouvant en la personne du fils d’Agnieszka un excellent moyen de pression.

 

 

LA FORTERESSE

 

(Suisse 2008 – 101 minutes)

 

Diffusé le 28 mars 2012 à 10h30

 

Réalisation : Fernand Melgar

 

Vallorbe, en Suisse, un centre de transit accueille les migrants demandeurs d'asile. Entre des récits d'exilés, le réalisateur observe le fonctionnement quotidien de ceux qui font tourner la machine... Bouleversant d'humanité.

 

L'un a fui Bagdad pour échapper aux menaces des milices... Un autre débarque de Colombie où la mafia a tué son fils... Un autre arrive de Somalie après avoir traversé l'enfer... Parvenus en Suisse, épuisés par un voyage souvent mené au péril de leur vie, beaucoup d'exilés ayant fui leur pays se croient arrivés à destination, enfin en sécurité. Peu imaginent qu'une dernière épreuve décisive (peut-être la plus difficile) les attend : la procédure concernant leur demande d'asile...

 

 

Sur TF1 :

 

« Astérix et Obélix, mission Cléopâtre »

 

TF1 diffusera en audiodescription le dimanche 4 mars 2012 à 20 h 50 le film « Astérix et Obélix, Mission Cléopâtre », audiodécrit par l'AVH.

 

 

Sur Canal Plus :

 

LE DISCOURS D’UN ROI

 

Audiodescription par AVH

 

Réalisé par Tom Hooper

Avec : Colin Firth, Helena Bonham-Carter, Geoffrey Rush

Durée : 1h58min

 

Résumé  :

D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI, suite à l’abdication de son frère Edouard VIII. D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage aux méthodes peu conventionnelles.Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.

 

Programmation aux dates suivantes :

    

Vendredi  17/02/2012   à      20:57:04

Dimanche 19/02/2012   à      09:41:51

Mercredi   22/02/2012   à     16:18:41

Vendredi   24/02/2012   à     00:01:14

Mercredi   29/02/2012   à     10:16:30

Jeudi         01/03/2012   à     14:01:34

Jeudi         15/03/2012    à     08:30:09

 

 

« The Artist » en audiodescription à Lille

 

Le CLIPA propose la projection en audiodescription (faite par l’AVH) du film  « The Artist » en séance publique,  le mardi 27 mars 2012 à 14 h 00 au cinéma Majestic à Lille

 

Durée du fil : 1 h 40mn

Genre : comédie dramatique

 

Distribution :

Jean Dujardin, Bérénice Bejo, John Goodman, James Cromwell, Missi Pyle, Penelope Ann Miller, Malcolm McDowell

 

Réalisation et scénario : Michel Hazanavicius

 

Date de sortie : 2011

 

Résumé :

Hollywood 1927 : George Valentin enchaîne les films et les succès. Son art de la pantomime en a fait une vedette du cinéma muet. L'arrivée des films parlants va tout bouleverser. Ne croyant pas à cette nouvelle technique, il rate le train en marche et sombre peu à peu dans l'oubli.

Peppy Miller, jeune figurante qu'il a aidée dans sa carrière, va elle être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte l'histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l'orgueil et l'argent peuvent être autant d'obstacles à leur histoire d'amour. Trois Golden Globes dont meilleur acteur pour Jean Dujardin.

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

 

Le nombre de récepteurs d'audiodescription étant  limité à 65, il est impératif de réserver :

- soit par Mail à familleBreuvart@wanadoo.fr  

 

- soit Par tél :  06 14 33 29 71 (Colette)

 

Il faut absolument arriver au moins 20 minutes avant l'heure de la séance

 

Pour bénéficier du tarif préférentiel à 5 euros, le mot de passe à donner au guichet est CLIPA

 

Lieu :

  Cinéma Le Majestic

   54 rue de Béthune

   A  Lille

 

Accès

Métro : ligne 1 (station République – sortie « rue de Béthune »)

 

Au Théâtre National Chaillot – salle Jean Vilar

 

Temps de Wajdi  Mouawad

 

Jeudi 24 mai 2012 à 20 h 30 et Vendredi 25 mai 2012 à 20 h 30

 

Durée : 2 h 10

 

Résumé

Sur fond d’apocalypse, dans une ville battue par des vents violents, Wajdi Mouawad confronte trois personnages avec leur passé commun. Sauf que celui-ci diffère pour chacun.

 

Fermont, une ville minière à la frontière du Labrador. En hiver, les températures peuvent descendre jusqu’à – 60°C. C’est là que se retrouvent après quarante années de séparation deux frères et une sœur pour liquider la succession de leur père en train de mourir. Dans cette croisée des destins qui réunit Edward, Noëlla et Arkady, on reconnaît une situation chère à Wajdi Mouawad dont l’écriture est profondément obsédée par les thèmes récurrents du passé occulté et de la quête d’identité. L’atmosphère dans laquelle se déploie ce nouveau spectacle est proche de l’apocalypse : autrement dit, de la fin des temps. La ville est balayée par des vents d’une violence extrême au point qu’un mur écran a été construit pour se protéger. Des hordes de rats se répandent dans les rues.

 

Une ambiance lourde de menace, comme si une grande catastrophe n’allait pas tarder à se produire. Quelque chose qui concerne personnellement les protagonistes de cette histoire. Une épreuve intime et violente à laquelle ils devront se confronter et qui les révèlera d’une certaine manière à eux-mêmes. Comme toujours Wajdi Mouawad sait ménager le suspense. D’où son goût d’écrire ses spectacles dans le temps même des répétitions pour maintenir jusqu’au bout une tension salutaire. Tout ça étant au fond une question de temps comme l’indique justement le titre de cette pièce. Car à travers les trois personnages, ce sont différentes conceptions de la temporalité qui s’affrontent face au père mourant.

 

THEATRE NATIONAL de CHAILLOT

1 place du Trocadéro

75016  PARIS

 

Réservations :

Tél : 01 53 65 30 00

rp08@theatre-chaillot.fr

 

Accès :

Métro 6 et 9 (Trocadéro)

Bus : 22 – 30 – 32 – 63 – 72 – 82

 

Au Théâtre de la Colline :

 

« Se trouver »

de Luigi Pirandello

Représentations en audiodescription :

18 mars 2012 à 15 h 30 et 27 mars 2012 à 19 h 30

 

mise en scène Stanislas Nordey
avec Emmanuelle Béart, Claire Ingrid Cottanceau, Vincent Dissez, Raoul Fernandez, Frédéric Leidgens..

 

Résumé :
« Il faut s'évader ! Se transfigurer ! Devenir autre ! »
Se trouver (1932) est un extraordinaire portrait de femme et d'actrice. Donata Genzi, dispersée en de multiples personnages, n'arrive plus à être elle, ni même à être ; pour se trouver, elle tente une aventure sentimentale et fuit le théâtre, mais son métier d'actrice pèse sur l'être de femme qu'elle cherche : chaque geste, chaque inflexion de voix lui viennent d'une pièce qu'elle a déjà jouée ; elle ne se réalise pas plus dans la vie que dans son métier. Elle décide alors de tenter une dernière expérience cruciale: retourner sur scène en prenant le risque de fragiliser sa relation amoureuse et de se perdre définitivement. Dans l'oeuvre de Pirandello, Six personnages en quête d'auteur, Ce soir on improvise et Les Géants de la montagne ont parfois éclipsé Se trouver, qui débat aussi du théâtre mais sur un plan plus intime. Entre désir d'être dans la vie et passion de la créer, où se situe la vérité ? Stanislas Nordey, grand lecteur de textes contemporains, aime aussi retourner vers les classiques pour en débusquer la modernité, grâce à son travail radical sur le jeu. Après Les Justes de Camus, il s'attaque pour la première fois à Pirandello et retrouve au centre de l'oeuvre un personnage de femme complexe et combattant comme il les affectionne.

Rencontre autour du spectacle : mardi 20 mars 2012 à l'issue de la représentation

 

 

Théâtre de la Colline « DANS LA JUNGLE DES VILLES » - Représentations en audio-description : 20 mai 2012 à 15h30 et 29 mai 2012 à 19h30 dans le Grand Théâtre

de Bertolt Brecht
mise en scène Roger Vontobel
avec Clément Bresson, Rodolphe Congé, Cécile Coustillac, Annelise Heimbuger, Arthur Igual, Sébastien Pouderoux, Philippe Smith...


Résumé :
« Un être humain a beaucoup de possibilités, n'est-ce pas ? »
Une ville ordinaire, un jour ordinaire, dans un monde d'argent : le bruit, la boue, des gens au travail ou sans. Qu'ils vendent du poisson, du sexe ou leur misère, ce sont d'autres qui en touchent les fruits. Dans cette jungle implacable, deux hommes engagent un combat énigmatique. Shlink s'est hissé du bas de l'échelle au sommet, il a vendu son âme à la modernité, il a tout - mais peut-être pas? Garga, lui, n'a jamais rien tenté, préférant s'engourdir dans la marginalité et dans une vie sans horizon. Avec une arme nommée "humiliation", Shlink l'éveilleur le provoque. Que cherche-t-il ? Et pour Garga, cette intrusion catastrophique est-elle une chance ? En une série de rounds poignants, la pièce suit le corps à corps matériel et spirituel des deux hommes jusqu'à son issue. Pour Roger Vontobel, Brecht raconte par cet affrontement sauvage et superbe un tremblement de terre qui secoue les fondements d'une société. Et nous, de quel séisme avons-nous besoin pour réveiller nos consciences endormies? La question sera au centre de la première création française de ce jeune metteur en scène suisse-allemand, qui s'est fait connaître sur la scène allemande par ses relectures radicales de grandes oeuvres du répertoire.


Présentation du décor :
mardi 29 mai 2012 à 18h

Rencontre autour du spectacle : mardi 15 mai 2012 à l'issue de la représentation

 

 Tarifs et Renseignements 

 

Tarifs en abonnement
12 € la place à partir de 3 spectacles
9 € pour les moins de 30 ans et les demandeurs d'emploi

Tarifs hors abonnement
20 € la place (au lieu de 29 €)
14 € pour les moins de 30 ans et les demandeurs d'emploi

Les associations bénéficient d'un tarif préférentiel de 15 € la place par l'intermédiaire du carnet Colline. Ce carnet comprend 10 places valables durant toute la saison 2011/2012.

Nous vous remercions de nous signaler lors de votre réservation ou de la souscription d'un abonnement si vous souhaitez un casque pour l'audio-description, un programme en braille ou en caractères agrandis et enfin si vous venez accompagné d'un chien guide.

Renseignements et réservations
Christelle Longequeue
01 44 62 52 12
c.longequeue@colline.fr

La Colline - théâtre national
15, rue Malte-Brun
75980 Paris cedex 20
http://www.colline.fr

Comment venir au théâtre ?
métro lignes 3 et 3 bis, station Gambetta (sortie Père Lachaise)
bus 26, 60, 61, 69, 102 arrêt Gambetta mairie du 20e

 

Au Théâtre de l’Odéon :

 

30 mai 2012 à 20 h 00

3 juin 2012 à 15 h 00

 

Théâtre de l’Odéon – Mademoiselle Julie en audiodescription le mercredi 30 mai 2012 à 20 h 00 et le dimanche 3 juin à 15 h 00 d’Auguste Strindberg – Mise en scène : Frédéric Fishach

 

Avec Juliette Binoche, Nicolas Bouchaud, Bénédicte Cerutti et un chœur

 

 

Résumé

 

Pour réunir sur scène deux artistes tels que Juliette Binoche et Nicolas Bouchaud, il fallait l'un des plus intenses et poignants affrontements du répertoire. C'est à un duel atroce que nous fait assister l'auteur de La Danse de mort, entre un valet trop bien doué, séduisant, ambitieux, et une jeune femme trop sensible à la supériorité de sa propre position, qui se sent comme captive au sommet d'une haute colonne et s'invente, pour passer le temps, des jeux plus ou moins cruels où elle achève de dompter les hommes. Tout semble se passer à la fois en l'espace de quelques heures pendant une nuit d'été – et dans un temps qui échappe à toute mesure objective, sorte de flux onirique du fond duquel remontent des souvenirs, des images d'abord sans lien qui vont peu à peu nouer leurs filets comme pour y prendre l'héroïne à leur piège. Au-dehors, la fête continue, en l'absence de Monsieur le comte. Au-dedans, c'est d'abord le vin qui coule, verre après verre, tandis que la tension monte entre la jeune maîtresse et celui qu'elle trouble, et que leur conversation louvoyante, passant d'un plan à l'autre, tâtonne entre le «vous» et le «tu»... Mais qu'est-ce donc que le «dehors» et le «dedans» ? Ce qui lie et entrave les protagonistes n'est-il pas d'abord à chercher en eux-mêmes ? Fisbach n'a pas oublié que Strindberg lui-même disait de sa pièce qu'elle était «un combat entre cerveaux», un hjärnonas kamp, écrit Régis Boyer, «qui ne se traduit pas nécessairement par des crimes dans l'acception courante du terme, mais par un lent assassinat psychique où, à partir de moyens psychologiques (suggestions, insinuations perfides, introduction d'un doute funeste dans la conscience de la victime visée, hypnose, hallucinations soigneusement entretenues, et ainsi de  suite), il s'agit d'amener à sa perte le sujet d'exception dont la présence parmi nous est intolérable»... Il fallait inventer pour ce «meurtre d’âme» (själamord) un espace qui rende sensible le fait que la lutte entre ces deux êtres se situe d'abord en eux-mêmes, et dans une histoire qui échappe à leurs prises. Fisbach s'est arrêté à une solution radicale, s'affranchissant des conventions naturalistes du décor dicté par Strindberg, de façon à moderniser les événements (ou plutôt à les «intemporaliser») tout en concentrant notre attention sur les corps en présence. Tout se joue donc, plus que jamais, dans le ballet mortel entre Jean et Julie. Le premier est incarné par un acteur qui fut Lear, Danton, un désopilant Ponce-Pilate ou l'impayable Petypon de La Dame de chez Maxim sous la direction de Jean- François Sivadier ; la seconde, malgré une carrière au cinéma qui a fait d'elle une étoile mondiale, n'a jamais perdu le goût de la recherche, de la scène – en un mot, des rencontres. Et celle-ci est plus qu'une promesse de bonheur.

Informations pratiques :

Odéon-Théâtre de l'Europe

2 rue Corneille

75006  PARIS

 

Accès : métro 4 et 10 (Odéon)

RER B (Luxembourg)

 

Réservations :

Service Collectivités

Tél : 01 44 85 40 37

 

Lors de la réservation, préciser le nombre de casques d’audiodescription dont vous auriez besoin, ainsi que la présence éventuelle d’un chien-guide

collectivites@theatre-odeon.fr

 


2, rue Corneille, 75006 Paris.

Métro Odéon, ligne 4 et 10.
R.E.R. B Luxembourg.

Réservations auprès de Service collectivités au 01.44.85.40.37 ou sur collectivites@theatre-odeon.fr

Lors de votre réservation, nous vous remercions de préciser le nombre de casque d'audiodescription dont vous avez besoin, ainsi que la présence éventuelle d'un chien-guide.

 

Au Théâtre du Rond-Point :

 

11 mars 2012 à 18 h 30

14 mars 2012 à 18 h 30

18 mars 2012 à 18 h 30

 

Théâtre du Rond Point – Salle Renaud-Barrault -  « Moi je crois pas » de Jean-Claude Grumberg, en audiodescription – Dimanche 11 mars 2012 à 18 h 30 – Mercredi 14 mars 2012 à 18 h 30 et dimanche 18 mars 2012 à 18 h 30

 

Mise en scène : Charles Tordjman

Avec Pierre Arditi et Catherine Hiegel

 

Résumé :

 

Au pire de l’humanité à vif, à nu. Un homme, une femme, et le temps qui a fait son œuvre. Fini la séduction, les élans de l’amour naissant. Monsieur et Madame s’affrontent. Ils se cherchent des poux, provoquent leur guerre intestine. Ils conjurent l’ennui familier par les accrocs de la dispute. Ils luttent. Et les soirées passent. Et la télévision qu’on allume quant la trêve est possible. Deux bêtes de scène labourent les terres fertiles des idées reçues, des préjugés, et de la bêtise partagée. Portraits au vinaigre d’une France à pantoufles très élimées et à télé trop allumée.

 

THEATRE DU ROND POINT

2 bis avenue Franklin D Roosevelt

75008  PARIS

 

Réservations :

Auprès de Louise Petit

Tél : 01 44 95 98 16

louise.petit@theatredurondpoint.fr

 

Lors de votre réservation, préciser le nombre de casque d’audiodescription dont vous avez besoin ainsi que la présence éventuelle d’un chien guide

 

Accès :

Métro : lignes 1 et 9 (Franklin D. Roosevelt) – 1 et 13 (Champs-Elysée Clemenceau)

Bus : 28 – 32 – 42 – 73 – 80 – 83 – 93

 

 

Retour au sommaire


 

ENTRETIEN AVEC JANET GREENE,
RESPONSABLE DU SERVICE LOCOMOTION AVH

 

(Paru dans « Le Louis Braille » de janvier-février 2012)

 

Q : Depuis combien de temps avez-vous la responsabilité du service locomo-tion de l'association ?

R : Cela fait 8 ans que j'ai la charge de ce service, et 25 ans que je suis entrée à l'AVH comme instructrice de locomotion.

 

Q : Pouvez-vous dresser un petit historique du métier d'instructeur de locomo-tion ?

R : C'est en 1960 que les premiers IL ont été formés dans les universités, dans le cadre d'un Master d'éducation spécialisée axé sur la locomotion. Pen-dant un an les étudiants suivaient un stage théorique et pratique sous ban-deau ou avec lunettes de simulation.

En France, ce furent d'abord les professeurs exerçant en milieu scolaire spécialisé (notamment les professeurs d'éducation physique) qui importè-rent la locomotion. Beaucoup de lecteurs se souviendront sans doute de monsieur Gomez, professeur de gymnastique à l'INJA, qui fut pionnier en la matière. Puis c'est le docteur Chambet, présidente fondatrice de l'Associa-tion Pour les Aveugles et Malvoyants (APAM) qui a introduit la locomotion dans les années 1980 avec le concours de mon professeur américain venu de Michigan à cet effet. Le Centre Français de Locomotion a été créé à Marly-le-Roi pour accueillir les adultes aveugles récents.

Aujourd’hui, on compte environ 150 instructeurs de locomotion en France, ce qui ne permet pas de répondre à la demande. Les IL travaillent surtout dans les structures pour enfants telles que les instituts spécialisés et les Services d'Aide à l'Acquisition de l'Autonomie et à l'Intégration Scolaire (SAAAIS).

 

Q : La formation d'IL est-elle sanctionnée par un diplôme ?

R : C'est le Certificat d'Aptitude à l'Éducation et à la Rééducation en Locomo-tion auprès des personnes Déficientes Visuelles (CAERLDV) qui est un examen auquel peuvent se présenter des personnes titulaires d'un diplôme (éducateurs spécialisés, psychomotriciens, ergothérapeutes, kinésithéra-peutes, infirmiers, titulaires d'un CAPES ou d'un CAEGADV..). C'est main-tenant la Fédération des Aveugles et handicapés visuels de France (FAF) qui assure depuis deux ans la formation, le centre de Marly-le-Roi ayant fermé en 2010. Les futurs IL suivent des stages pratiques dans des structu-res pour enfants ou adultes déficients visuels.

 

Q : Un projet de regroupement des professions spécialisées dans le domaine de la rééducation des déficients visuels est en cours ; pouvez-vous nous en dire un mot ?

R : C'est la FISAF (Fédération pour l'Insertion des Sourds et des Aveugles en France) qui a initié ce projet de « tronc commun » réunissant dans un même module les formations d'IL, de rééducateur des Activités de la Vie Journalière (AVJ), des orthoptistes spécialisés en basse vision, en particu-lier. L'AVH, la FAF et l'Association des Instructeurs de Locomotion des Dé-ficients Visuels (AILDV) sont opposées à ce projet qui dévalorise notre pro-fession.

 

Q : Qu'en est-il des adultes souhaitant suivre une rééducation en locomotion ?

R : Ils peuvent en premier lieu contacter leur MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). Ils peuvent aussi se rapprocher des centres spécialisés tels que les centres de rééducation pour adultes, les centres de formation professionnelle, les associations comme l’AVH. En région pari-sienne, ils peuvent suivre un stage à l'Institution Nationale des Invalides (INI) où des possibilités de prise en charge existent à condition de suivre parallèlement un autre stage de rééducation (AVJ, orthoptie...). À la Fonda-tion Sainte Marie (qui a repris l'activité locomotion de l'APAM) existe une possibilité d'hospitalisation de jour ou d'internat à la semaine. En région existe aussi un centre de rééducation à Nîmes. De même on peut recourir à des structures rattachées à des ophtalmologues ou orthoptistes. Mais le manque d'IL est patent en dehors de la région parisienne.

 

Q : Quel est le rôle d'un IL et quelles sont les techniques pédagogiques qu'il transmet ?

R : La locomotion concerne tous les âges : enfants, adolescents, adultes. On étudie progressivement toutes les techniques de déplacement. Le travail se fait d'abord à l'intérieur ; ensuite on se rend dans un quartier résidentiel as-sez calme ; on découvre les carrefours en croix et en T et l’on apprend à analyser ces carrefours afin de les traverser en toute sécurité ; on prend un parcours en sens inverse (ce qui parfois pose problème). On travaille en-suite dans un quartier plus animé, avec davantage de monde, des traver-sées plus complexes ; on effectue un parcours par explication, puis on l'in-verse. Enfin on aborde les transports en commun (bus, métro, RER) et on travaille dans les gares. Naturellement on tient compte de demandes spéci-fiques, par exemple des parcours dans le quartier où habite le stagiaire ; mais on commence la plupart du temps par une initiation à l'intérieur des locaux de l'AVH qui est un lieu neutre. L'idée est de permettre à la per-sonne de se déplacer partout et non pas uniquement dans des endroits ou sur des trajets connus.

La locomotion est un enseignement de techniques (de protection, de détec-tion, de traversée de rues...) basées sur le développement optimal des possibilités sensorielles (auditive, tactile, kinesthésique et les possibilités visuelles pour la personne malvoyante) et cognitives (mémoire, concentra-tion, construction d’une image mentale de l’environnement). Le but est que la personne déficiente visuelle puisse se représenter l’espace, s’y orienter et s’y déplacer en toute sécurité.

Pour les personnes malvoyantes, un travail de développement de la vision fonctionnelle, en collaboration avec l’orthoptiste, fait également partie de la rééducation. Parfois afin d'être protégé et de pouvoir détecter les obstacles et les dénivellations, l’apprentissage de l’utilisation de la canne peut s’avérer nécessaire. Pour certaines personnes malvoyantes, selon la lumi-nosité et l’encombrement sur un trajet, cet outil peut n’être utilisé que ponc-tuellement.

 

Q : Les techniques sont-elles différentes pour un aveugle de naissance et un aveugle récent ?

R : Dans le cas d'une personne qui n'a jamais vu, on accentue le travail sur certaines notions qui peuvent faire défaut (qu'est-ce qu'un carrefour avec terre-plein au milieu, un quai de métro...). C'est plus facile pour une per-sonne qui possède un patrimoine visuel qui va l'aider à se représenter plus facilement l'espace. L’aspect psychologique est à prendre en compte, en ce qui concerne plus particulièrement l’acceptation du handicap visuel.

 

Q : Les techniques de locomotion ont-elles évolué au fil des ans ?

R : La canne blanche a beaucoup évolué : c'était d'abord une canne rigide ; puis sont arrivées les cannes pliantes, les cannes avec embout tournant. Le maintien de la canne est donc différent. Mais ce qui a aussi beaucoup évo-lué, c'est la collaboration avec les équipes pluridisciplinaires pour mieux prendre en compte les spécificités de chaque personne, par exemple l’existence d’un double handicap, des troubles de l'audition… Autrefois toute personne malvoyante suivait la formation sous bandeau ; aujourd'hui cela est inconcevable. De plus, nous délivrons des informations sur l'exis-tence de technologies pouvant aider à l'orientation (systèmes GPS, canne électronique...). Nous sommes amenés à expliquer aussi la complémentari-té entre la locomotion et le chien-guide, l'acquisition d'un animal n'étant pas possible sans une bonne maîtrise des techniques de déplacement et une utilisation correcte de la canne blanche.

 

Q : Une personne ayant été plus ou moins sensibilisée à la locomotion il y a 20 ans, 30 ans ou plus, a-t-elle un intérêt à suivre un stage de formation ?

R : Cela peut être l'occasion pour elle de réviser les techniques qui, comme on l'a vu, ont évolué. Cette formation peut être sollicitée utilement au moment d'un déménagement ou d'un changement de lieu de travail, pour découvrir un nouveau quartier par exemple. Cela peut aussi être l'occasion d'appren-dre à mieux utiliser les informations telles que les annonces sonores dans les bus ou sur les quais de métro qui n'existaient pas auparavant, sur les technologies telles que le Kapten, le Tom Pouce, le site metro-connexion, etc... De plus, avec les années, la personne se transforme, l'audition peut décroître, la fatigabilité peut s'intensifier..., parfois au point de limiter le nombre de ses déplacements. Quelques heures d'apprentissage de loco-motion peuvent lui permettre de retrouver plus d'assurance et de confiance en elle.

 

Q : Combien de temps dure une formation ?

R : Pour une personne n'ayant pas de problème particulier (troubles d'équilibre, audition défectueuse, handicap associé...), la moyenne est d'une trentaine d'heures. Dans le cas d'un adulte ayant perdu la vue, on compte une soixantaine d'heures de cours.

 

Q : Avez-vous le sentiment qu’il est plus difficile de circuler en ville aujourd’hui avec une canne blanche qu’il y a 20 ou 30 ans ?

R : C’est incontestablement plus difficile, car les trottoirs sont beaucoup plus encombrés (poteaux, voitures et deux-roues, camions stationnés le long de trottoirs étroits avec rétroviseur qui dépasse, poubelles, panneaux publici-taires, terrasses de café, conteneurs à bouteilles…).

Par ailleurs, indépendamment des véhicules électriques qui commencent à faire leur apparition, les moteurs de voitures sont moins audibles que par le passé, ce qui complique l’analyse des carrefours lors des traversées.

 

Q : Qui peut recourir au service locomotion de l’AVH et quelles sont les condi-tions ?

R : Toute personne adulte peut solliciter notre service, qui emploie deux IL à temps complet et deux autres à temps partiel. Un premier entretien permet de cerner les besoins de la personne. Dans certains cas nous sommes amenés à lui conseiller de recourir à d’autres structures, notamment l’Institution Nationale des Invalides où des équipes pluridisciplinaires peu-vent parfois mieux répondre à des besoins divers en rééducation.

Nous demandons une participation financière de 12 euros de l’heure ; mais en cas de difficulté le Service social peut apporter des solutions au cas par cas.

Quant aux rééducations dispensées par l’INI, la Fondation Saint-Joseph ou autres centres, c’est généralement la Sécurité Sociale et les mutuelles complémentaires qui en assurent la prise en charge.

 

Où s’adresser ?

 

·        AVH, Service Locomotion : 01.44.49.27.27, poste 2385.

·        Institution Nationale des Invalides : 6, Boulevard des Invalides - 75700 Pa-ris 07 SP - 01.40.63.22.22

·        Fondation Hospitalière Sainte-Marie : 167 rue Raymond-Losserand, 75014 Paris ; 01.53.90.63.00.

 

Retour au sommaire

 


 

Infos diverses

 

 

Chroniques musicales à l’INJA

 

Les « Chroniques musicales » sont des concerts gratuits ayant lieu tous les jeudis de 13 h à 14 h à l’Institut National des Jeunes Aveugles, 56 bd des Invalides, 75007 Paris – Métro Duroc

 

Prochaines dates :

-          Jeudi 15 mars

-          Jeudi 22 mars

-          Jeudi 29 mars

-          Jeudi 5 avril

-          Jeudi 12 avril

 

Pour connaître le programme, contacter François Malan, fmalan@inja.fr

 

 

Les visites tactiles du musée Guimet

 

Accompagné d’une conférencière, vous découvrez les œuvres originales du musée choisies en fonction de la thématique de la visite.

 

Pour connaître le programme, veuillez contacter Mme Hélène Baudelet (coordonnées ci-dessous).

 

INFORMATIONS PRATIQUES

 

Tarifs : Visite : 4.8€

Entrée libre dans les collections permanentes.

Entrée et visite gratuites pour l’accompagnateur

Rendez vous à l’accueil, dans le hall du musée, dix minutes avant le début de la visite.

 

Réservation auprès d’Hélène Baudelet par téléphone au 01 56 52 54 37, par fax au 01 56 52 54 36 ou par mail, helene.baudelet@guimet.fr

 

 

Adresse :

Musée national des arts asiatiques Guimet, 6 place Iéna, 75116 Paris

Téléphone de l’accueil du musée : 01 56 52 54 33

 

Accès :

Par le métro :

Ligne 9, station Iéna, au pied du musée

Ligne 6, station Boissière, puis descendre la rue Boissière jusqu’à la place Iéna

 

Par le bus

            63, arrêt Iéna

            82, arrêt Iéna

            30, arrêt Kleber-Boissière, puis descendre la rue Boissière jusqu’à la place Iéna

            22, arrêt Kleber-Boissière, puis descendre la rue Boissière jusqu’à la place Iéna

            32, arrêt Albert de Mun ou Iéna

 

 

Musée National d’Art Moderne - Visite découverte Image Tactile

 

La prochaine visite pour les visiteurs aveugles et malvoyants est :

SAMEDI 10 MARS 2012 à 10h

 

Musée National d'Art Moderne,

visite découverte Image tactile avec Cristina OLIOSI, conférencière,

autour de l'oeuvre "Ubu Imperator" de l'artiste surréaliste Max ERNST

 

Tarif : 4,50 € par personne, payable sur place à la billetterie du Centre Pompidou.

Gratuité pour 1 accompagnateur.

Réservation obligatoire au 01 44 78 49 54 (répondeur)

 

Rendez-vous à 9h55 à l'angle des rues St Merri et du Renard, entrée personnes handicapées.

 

 

« La peinture les yeux fermés » au Petit Palais

 

La prochaine visite "La peinture les yeux fermés" au Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, aura lieu le 9 mars.

 

Cette visite aura la particularité d'accueillir le tournage de l'émission de télévision France 5 Santé.

 

Le programme et les modalités d'inscriptions et de venue au musée ci-dessous :

 

Service éducatif et culturel

 

Personnes non-voyantes et mal-voyantes en individuel

 

« LA PEINTURE LES YEUX FERMES »

 

Visites multi sensorielles avec conférencière

 

janvier à avril 2012

 

Visites autour des collections de peinture avec une mallette multi sensorielle, chacune autour d’une œuvre.

 

Le commentaire descriptif des tableaux est enrichi de la découverte de supports tactiles, de senteurs évocatrices, de textes et de musiques.

 

Chaque visite se déroule devant les œuvres et en atelier.

 

Durée d’une visite : 1h30

 

Tarif d’une visite : 3.80 euros par personne (accompagnateur non payant)

 

Accès : Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

avenue Winston Churchill (sans numéro) - 75008 Paris

 

Métro : lignes 1 et 13, station Champs-Elysées Clémenceau

 

Bus : 28, 42, 72, 73, 80, 83, 93

 

Entrée en rez-de-chaussée, à droite de l’escalier principal

 

Accueil et paiement à la caisse du rez-de-chaussée

 

Sur réservation auprès de :

Nathalie Roche : 01 53 43 40 67 - nathalie.roche@paris.fr 

Catherine André : 01 53 43 40 44 - catherine.andre@paris.fr

 

Vendredi 9 mars 2012 à 14h30

 

L’espace du tableau : autour de La balayeuse de Pieter Janssens

 

Dans un intérieur hollandais du XVIIe siècle une femme est occupée à balayer. Une maquette en volume reconstituant la scène peinte et une plaque en relief, permettent d’évoquer l’art savant du peintre dans la représentation de l’espace et le rendu de la lumière. Le talent des peintres hollandais du siècle d’or à rendre la réalité de la vie quotidienne sera évoqué par des textes sur l’art et des contes ainsi que par le biais d’odeurs variées et de musique d’époque. 

 

Catherine André, Chargée de projets pédagogiques

Service éducatif et culturel

Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Avenue Winston Churchill - 75008 Paris

adresse courrier : 5, avenue Dutuit - 75008 Paris

Tél. : 01 53 43 40 44 - Fax : 01 53 43 40 53

courriel : catherine.andre@paris.fr

Absente les mercredis

 

 

Radio – Ouvrez grand vos oreilles
au musée des Arts et Métiers

 

Du 20.03.2012 au 2.09.2012 - Musée des Arts et Métiers : l’Exposition  « Radio, ouvrez grand vos oreilles » offre du 20 mars 2012 et jusqu’au 2 septembre 2012 un parcours en libre accès pour les visiteurs malvoyants et non-voyants. Cette exposition  sur l’histoire de la radiophonie française est sonore et immersive.

Sur demande auprès de l'accueil, un carnet avec un plan, des dessins tactiles et des textes en braille et grands caractères aideront le visiteur dans sa découverte. De plus, le public pourra, dès l'entrée, "toucher" une représentation tactile du Général de Gaulle devant son micro lors de l’appel du 18 juin 1940 réalisée grâce au mécénat de compétences du groupe Alain Mikli International. Un poste radiophonique de 1942 ainsi qu’un micro de la même période sont eux aussi destinés à être touchés par les visiteurs.

 

Plus d'informations sur l'exposition : http://radio.arts-et-metiers.net/

 

Visites guidées :

 Sur réservation, des visites guidées sont proposées, au public malvoyant et non-voyant.

Visite pour un groupe de 6 personnes et 6 accompagnateurs au tarif de 40 euros.

 

Information et réservation :

 

auprès de Marion Havas : musee-handi@cnam.fr

Tél :  01 53 01 82 89 (du lundi au vendredi)

http://www.arts-et-metiers.net

 

Heures d'ouverture :

Ouvert du mardi au dimanche inclus, de 10 h à 18 h.

Nocturne le jeudi jusqu’à 21 h 30.

Fermé les lundis, le 1er mai.

Tarifs : Plein tarif : 5,50€ Gratuité accordée aux personnes en situation de handicap et son accompagnateur sur justificatif

 

Adresse :

Musée des Arts et Métiers

60 rue Réaumur

75003 Paris

 

Accès :

Métro : Ligne 3 (station Arts et métiers) et Ligne 4 –(station Réaumur-Sébastopol)

Bus : Lignes 20 – 38 – 39 - 47

 

 

Retour au sommaire

 

 

Fin du bulletin VHI2012-03.