Lettre d'’information Valentin-Haüy-Infos
n° 2012-08 – 6 juillet 2012

 

Dernier numéro paru : 4 juin 2012

 

 

URL pour lire ce bulletin sur le web :
Lire ce bulletin sur le web

 

 

Pour s'’abonner par courriel à notre lettre d'’information mensuelle, écrire à l'’adresse :
vh-infos-subscribe@info.avh.asso.fr

Pour vous désabonner, envoyez votre e-mail à :
vh-infos-unsubscribe@info.avh.asso.fr

 

 

 

 

Sommaire de ce numéro

 

 

Nouveautés Service du Matériel Spécialisé. 2

Nouvelle version du firmware pour le GPS Kapten Mobility. 4

Lancement du SAVSDV de l'’AVH.. 7

La pétition  Oui, à une société plus accessible aux aveugles et malvoyants ! Ÿ remise ce vendredi 15 juin 2012. 9

Cinéma en plein air au Parc de la Villette, à Paris 19ème, du 25 juillet au 26 août : Tous à vos transats ! 10

ENTRETIEN AVEC JANET GREENE, RESPONSABLE DU SERVICE LOCOMOTION AVH 13

 Les Aveugles au Travail dans le Monde - Des Témoignages souvent Incroyables mais vrais. Ÿ 17

Témoignage : partout comme à Arvert…... 19

Programmation Audiovision. 23

Infos diverses. 30

 


 

Nouveautés Service du Matériel Spécialisé

 

 

Nouveaux matériels

 

 

12116 – GUIDE-MAIN A4 A FENETRES EN CARTON

 

Accessoire en carton épais noir, permettant à une personne aveugle ou malvoyante d'écrire au stylo. Les 13 lignes en creux guident l'écriture. La feuille, de format A4 (21 x 29,7 cm), se positionne sur la plaque inférieure, entre les 2 largeurs surélevées. La plaque supérieure comporte les 13 fenêtres du guide-mains. Les deux plaques sont collées ensemble sur l'une de leurs longueurs. L'autre longueur est celle au niveau de laquelle on peut ouvrir légèrement le guide-mains pour y glisser le papier, qui est ainsi stabilisé.

 

Caractéristiques :

Format Papier : 21 x 29,7 cm

Nombre de lignes : 13 lignes

Dimensions d'une fenêtre : 1,4 x 16,5 cm

Dimensions du guide-main : 31,8 x 21,4 cm

Poids : 130 g

 

Prix : 20,00 Euros €

 

 

22207 – THERMOMÈTRE AURICULAIRE ET FRONTAL PARLANT–

Son capteur infrarouge performant permet à ce thermomètre de mesurer par simple contact frontal ou auriculaire votre température corporelle. Disposant de touches spécifiques aisément repérables pour chaque type de mesure, il permet également de prendre le pouls et de l'afficher sur l'écran digital.

 

Fonctions :

Simple d'utilisation et idéal pour toute la famille, il est particulièrement indiqué pour les nouveau-nés, enfants ou seniors et personnes déficientes visuelles

Prise de température frontale (Précision: + / - 0,5° C selon la température ambiante)

Prise de température auriculaire (Précision: + / - 2 ° C)

Rapide (2 secondes), la température est annoncée instantanément

Mémorise les 15 dernières prises de température avec la date et le type de mesure

 

Caractéristiques :

Fonction vocale uniquement pour la température corporelle

Écran rétro-éclairé à fond noir écriture jaune orangée

Affichage de la température ambiante en degrés Celsius et de l'heure en alternance à l'écran

Type de piles : 2 piles LR03 1,5 v AAA fournies avec l'appareil

Livré avec un support qui permet au thermomètre de se tenir debout et une housse de rangement

Dimensions : 127 x 63 x 39 mm (longueur x profondeur x largeur)

Poids : 67 g sans piles

 

Prix : 37.50 Euros

Garantie : 1 an

 

 

SUPPRESSIONS

 

 

Articles disponibles jusqu’à épuisement des stocks :

18301 Feuilles plastique jaune épais 21*29,7 cm.

 

Informations générales

 

Comme en 2011, le Service reste ouvert en juillet et août. Toutefois, les horaires de la boutique seront les suivants pour la période du 02/07 au 13/07:

Du lundi au vendredi de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h.

 

 

Retour au sommaire


 

Nouvelle version du firmware pour le GPS Kapten Mobility

 

Une nouvelle version du firmware pour le navigateur GPS Kapten Mobility est disponible. Elle porte le numéro : 02.00.2816.

 

Pour connaître le numéro de version de votre appareil, dictez vocalement le mot-clé "Information produit".

 

Voici la liste des améliorations apportées par le fabricant Kapsys.

 

Nouvelles fonctions:

 

 

 

- [Générique] Possibilité d’utiliser un Casque Stéréo Standard, dans ce cas le micro interne de Mobility est activé.

 

- [Générique] Raccourci clavier (appui long sur Volume + et Volume -) pour accélérer ou ralentir la vitesse de la synthèse vocal.

 

- [Générique] Annonce du niveau de volume courant lors de l’appui sur les touches Volume + et Volume –

 

- [Navigation] Possibilité d’entrer une adresse par code postal (Mode Alpha / Numérique)

 

- [Navigation] Possibilité d’entrer une adresse de destination par intersection de rue, option dans le menu de saisie du numéro de rue (Nouvelle item).

 

- [Navigation] Nouveau mode de  navigation cardinale Ÿ, permet d’avoir en temps réel la distance, la direction et le cap à suivre à vol d’oiseau vers un point de destination sur ou en dehors du réseau routier.

 

- [Navigation] Possibilité de passer en mode  Navigation cardinale Ÿ en fin de navigation piétonne ou voiture (paramètre)

 

- [Navigation] Information utilisateur lorsque le calcul de l’itinéraire a échoué (exemple : point d’arrivée non compatible avec le mode de navigation sélectionné).

 

- [Daisy] raccourci clavier (appui long sur Volume + et Volume -) pour accélérer ou ralentir la vitesse de lecture des livres audio (uniquement disponible en mode lecture de livre).

 

- [Daisy] Ajout d’un raccourci clavier pour changer le niveau de navigation dans les sections et paragraphe du livre (appui long sur Suivant et Précédent durant la lecture du livre).

 

- [Daisy] Amélioration de la numérotation et du nommage des signets

 

- [KTAG] possibilité de créer un KTAG à partir de coordonnées géographiques (longitude et latitude).

 

- Mise à jour du guide utilisateur et de l’aide contextuelle pour les nouvelles fonctions.

 

Corrections et améliorations:

 

 

 

- Problème de mise à jour automatique de l’heure

 

- Correction sur la gestion du volume par les mots clés  monte le son Ÿ et  baisse le son Ÿ.

 

- Carnet de route : correction sur certaines distances erronées.

 

- Correction de certain cas de blocage du récepteur GPS au démarrage.

 

- Lecture de carte : amélioration de la gestion des impasses et des annonces d’angle des rues croisées.

 

- Navigation piétonne : amélioration des annonces de man¶uvre dans les ronds-points.

 

- Prise en compte du côté de la rue (gauche / droite) pour l’annonce du numéro de rue (fonction  où-suis-je ? Ÿ)

 

- Prise en compte des fichiers MP3 contenant des caractères accentués.

 

Remarque:

 

ž Si Kapten Mobility ne trouve pas votre position GPS dans un délai raisonnable, faire un  Reset GPS Ÿ (menu paramètres système), à l’extérieur, dans un endroit dégagé.

 

Procédure pour la mise à jour

 

  1. Mettez sous tension votre Kapten Mobility.
  2. Connectez-le à un ordinateur au moyen du câble USB fourni.
  3. Lancez le logiciel Kapmanager Mobility qui doit être installé sur votre PC (en principe une icône  Kapmanager Mobility Ÿ se trouve sur le Bureau de Windows). Si ce logiciel n’est pas installé, cherchez le fichier d’installation présent dans l’arborescence de votre appareil et exécutez-le.
  4. Après quelques secondes, Kapmanager Mobility détecte qu’une version plus récente que celle de votre appareil est disponible : cliquez sur Continuer pour effectuer la mise à jour. La liste des améliorations s’affiche alors : cliquez à nouveau sur Continuer.
  5. Après le message slignalant la fin de la mise à jour, déconnectez votre Kapten Mobility, patientez pendant qu’il redémarre et éteignez-le en appuyant longuement sur le bouton On/Off (attention : le son habituel de mise hors tension n’est pas émis).
  6. Redémarrez votre appareil et dictez le mot-clé  Information produit Ÿ : le numéro de la nouvelle version 02.00.2816 sera énoncé.
  7. Dès que vous obtenez une réception GPS (à l’extérieur), la mise à l’heure correcte s’effectue automatiquement.

 

 

Retour au sommaire


 

Lancement du SAVSDV de l’AVH

 

 

SAVS DV PARIS
1er Service d’Accompagnement à la Vie Sociale pour Déficients Visuels à Paris

 

3, rue Jacquier - 75014 PARIS

savsdvparis@avh.asso.fr

 

Date prévisionnelle d’ouverture : 1er octobre 2012

 

MISSIONS

Accompagner le bénéficiaire dans :

- l’acquisition et le développement de son autonomie au quotidien

- ses relations avec son entourage

- ses démarches liées à l’ouverture de ses droits et à sa situation sociale

- l’aide à sa réinsertion professionnelle

- et de façon générale à la mise en ¶uvre de son projet de vie.

 

PUBLIC ET ADMISSION

Le SAVS DV Paris s’adresse principalement :

- aux Parisiens domiciliés depuis plus de 3 mois sur la commune et vivant à leur domicile

- présentant une déficience visuelle avec ou sans handicap(s) associé(s)

- âgés de 18 à 60 ans à la date de la prise en charge.

 

Capacité d’accueil : 60 personnes

Participation financière : Néant

Modalités d’admission :

Contacter Sabine PENOT ou Bernard SERRE par mail : savsdvparis@avh.asso.fr

 

ACTIVITÉS ET MOYENS

Animée par la Directrice, une équipe pluridisciplinaire interviendra soit au domicile, soit dans les locaux de la rue Jacquier.

Elle sera composée des professionnels suivants :

 

Pour l’accompagnement social et psychologique :

- Assistant (e) de service social

- Conseiller (ère) en économie sociale et familiale

- Psychologue

- Chargé (e) d’insertion

 

Pour la rééducation fonctionnelle :

- Instructeurs (trices) en locomotion

- Rééducateur (rice) en activités de la vie journalière

- Formateur (rice) braille

- Formateur (rice) en informatique adaptée

 

 

Retour au sommaire

#somm

La pétition  Oui, à une société plus accessible aux aveugles et malvoyants ! Ÿ remise ce vendredi 15 juin 2012

 

(publié le 15 juin 2012 sur http://www.avh.asso.fr/rubriques/actualites/actualites.php?var=titre&infos=731 )

 

Du 20 février au 31 mai 2012, l'Association Valentin Haüy a lancé une grande campagne de mobilisation sur internet, en proposant aux internautes de signer une pétition afin d'alerter les candidats à l'élection présidentielle sur les problèmes d'accessibilité que rencontrent les personnes aveugles ou malvoyantes au quotidien.

Ce matin, la pétition a été remise à Mme Aurore LAMBERT, Conseillère de Marie-Arlette CARLOTTI, Ministre déléguée des personnes handicapées au Ministère des Affaires Sociales et de la Santé par M. Gérard COLLIOT, Président de l'Association Valentin Haüy et M. Jean-Marie CIERCO, Secrétaire général de l'Association.

La Conseillère de la Ministre a fait preuve de beaucoup d'attention et d'écoute, ce qui laisse augurer d'une volonté réelle d'action de la Ministre pour la cause que défend l'Association Valentin Haüy.

Les 12 mesures concrètes en faveur de l'autonomie des personnes aveugles ou malvoyantes ont été remises au nouveau gouvernement afin de garantir plus d'accessibilité dans les secteurs des transports en commun, de l'audiovisuel, de l'édition et d'Internet.

 

A sa clôture, le 31 mai dernier, la pétition comptait plus de 20 000 signataires (20 063), engagés dans cette action solidaire. Ce fort taux de participation témoigne d'une réelle volonté de voir changer les choses pour améliorer le quotidien des personnes aveugles ou malvoyantes, afin de les aider à vivre tout simplement.

 

 

Retour au sommaire


 

Cinéma en plein air au Parc de la Villette, à Paris 19ème, du 25 juillet au 26 août : Tous à vos transats !

 

Publié le Lundi 02 Juillet 2012 sur:

http://www.avh.asso.fr/rubriques/actualites/actualites.php?var=flash&infos=734

 

 

Rendez-vous du 25 juillet au 26 août 2012 au Parc de la Villette, sur la Prairie du Triangle, pour la 22ème édition du Cinéma en Plein Air "Métamorphoses".

 

Allongés sur un transat et équipés d'une couverture, vous pourrez assister dès la tombée de la nuit, à la projection d'un des 29 films proposés en version originale sous titrée.

Grâce au soutien de la Fondation Orange, le Parc de la Villette proposera aux personnes aveugles ou malvoyantes d'assister à 5 projections en Audiovision (audiodécrits par l'AVH) avec casques et écouteurs prêtés pour l'occasion.

 

Illustration Brecht Evens - Conception graphique Marie Victoroff

 

Renseignements pratiques

 

Dates/horaires : tous les soirs sauf le lundi et le mardi, dès la tombée de la nuit.

Tarifs : accès libre - location d'un transat et d'une couverture : 7€

Carnet 5 transats : 20€ - Carte Villette : gratuit

Accès : Parc de la Villette - 211, avenue Jean Jaurès, 75019 Paris - Métro Porte de Pantin

Informations : 01 40 03 75 75 et http://www.villette.com

 

Tous les films sont en version originale sous-titrée. La programmation est sous réserve de modifications.

 

Tout le programme en suivant le lien

http://www.villette.com/fr/agenda/Cinema-en-plein-air-2012.htm

 

Les films en Audiovision

 

•Jeudi 26 juillet 2012 : La science des rêves de Michel Gondry

•Jeudi 2 août 2012 : Good bye, Lenin ! de Wolgang Becker

•Samedi 11 août 2012 : Potiche de Francois Ozon

•Samedi 18 août 2012 : L'Étrange Histoire de Benjamin Button

•Dimanche 26 août 2012 : Hair de Milos Forman

 

Jeudi 26 juillet 2012

La science des rêves - Michel Gondry - France - 2005 - 1h45

Avec Gael García Bernal, Charlotte Gainsbourg, Alain Chabat, Miou-Miou, Emma de Caunes, Aurélia Petit

Après la mort de son père, Stéphane, jeune Franco-Mexicain, est de retour en France chez sa mère. Il est un peu perdu dans un Paris qu'il ne connaît pas et avec une langue qu'il maîtrise mal. Il travaille comme graphiste dans une entreprise fabriquant des calendriers ringards. Par hasard, il fait la connaissance de sa voisine de palier, Stéphanie, dont il tombe amoureux.

 

Jeudi 2 août 2012

Good bye, Lenin ! - Wolgang Becker - Allemagne - 2002 - 1h58

Avec Daniel Brühl, Kathrin Sass, Florian Lukas, Maria Simon, Chulpan Khamatova

Berlin-Est, octobre 1989. Christiane Kerner est une communiste convaincue. Victime d'un malaise, elle tombe dans un coma profond. À son réveil, 8 mois plus tard, le mur de Berlin est tombé. Afin de la préserver de tout choc émotionnel, son fils Alex imagine maints stratagèmes afin de lui faire croire que la RDA existe encore !.

 

Samedi 11 août 2012

Potiche - Francois Ozon - France - 2010 - 1h43

Avec Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Fabrice Luchini, Karine Viard, Jérémie Rénier, Judith Godrèche

Sainte-Gudule, 1977. Suzanne Pujol est l'épouse popote et soumise d'un riche industriel, Robert Pujol. Il dirige une entreprise familiale de parapluies d'une main de fer et s'avère aussi désagréable et despote avec ses ouvriers qu'avec ses enfants et sa femme. Mais bientôt les ouvriers protestent et séquestrent le patron tyrannique. Suzanne doit alors prendre les choses en main et, à la surprise générale, se révèle être à la hauteur de cette fonction !

 

Samedi 18 août 2012

L'Étrange Histoire de Benjamin Button - David Fincher - États-Unis - 2009 - 2h35

Avec Brad Pitt, Cate Blanchett, Julia Ormond

"Curieux destin que le mien..." Ainsi commence l'étrange histoire de Benjamin Button, cet homme qui naquit à 80 ans et vécut sa vie à l'envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps. Situé à La Nouvelle-Orléans et adapté d'une nouvelle de F. Scott Fitzgerald, le film suit ses tribulations de 1918 à nos jours.

 

Dimanche 26 août 2012

Hair - Milos Forman - États-Unis - 1979 - 2h01

Avec Treat Williams, John Savage, Beverly D'Angelo, Annie Golden, Nicholas Ray

Claude Bukowski, un jeune fermier de l'Oklahoma, reçoit une convocation militaire pour le Viêt-nam. Avant de partir pour un camp d'entraînement militaire dans le Nevada, il fait escale à New-York. Là, il rencontre des hippies qui vivent à Central Park. Cette rencontre va bouleverser sa vie.

Un classique de la comédie musicale ! Let the sunshine, Let the sunshine in, The sun shine...

 

 

 

Retour au sommaire


 

ENTRETIEN AVEC JANET GREENE,
RESPONSABLE DU SERVICE LOCOMOTION AVH

 

NDLR : cet article est paru dans le magazine  Le Louis Braille Ÿ de janvier-février 2012 et dans la lettre d’information  Valentin-Hauy-Infos Ÿ n° 2012-03 du 1er mars 2012. Il contenait quelques erreurs dont vous voudrez bien nous excuser. Nous publions ci-après l’article modifié.

 

Depuis combien de temps avez-vous la responsabilité du service locomo-tion de l'association ?

Cela fait 8 ans que j'ai la charge de ce service, et 25 ans que je suis entrée à l'AVH comme instructrice de locomotion.

 

Pouvez-vous dresser un petit historique du métier d'instructeur de locomo-tion ?

C'est en 1960 que les premiers IL ont été formés dans les universités, dans le cadre d'un Master d'éducation spécialisée axé sur la locomotion. Pen-dant un an les étudiants suivaient un stage théorique et pratique sous ban-deau ou avec lunettes de simulation.

 

En avril 1963, Madame Chambet introduit la méthode Hoover à la création du centre de rééducation fonctionnelle des Ombrages à Marly le Roi et y accueille les personnes dé-ficientes visuelles adultes. En 1967, elle y organise une première session de formation par la fondation H.Keller venue des Etats-Unis.

Le Docteur C.Chambet, sa fille, crée en 1980, à Paris, le CFL – Centre Français de Lo-comotion- qui deviendra en 1991 l’APAM FORMATION pour assurer la formation des instructeurs de Locomotion, professionnels voyants. Cette activité de formation a été reprise effectivement par la FAF, Fédération des Aveugles de France- il y a 3 ans envi-ron.

A ce jour, on compte 230 instructeurs de locomotion dont 191 sont en activité, certains travaillant dans les pays francophones limitrophes. Par ailleurs, une étude de l’AILDV avait déterminé en 2010 que sur 160 instructeurs de locomotion en activité, 65 travail-laient avec des enfants et 62 auprès des personnes adultes.

 

La formation d'IL est-elle sanctionnée par un diplôme ?

C'est le Certificat d'Aptitude à l'Éducation et à la Rééducation en Locomo-tion auprès des personnes Déficientes Visuelles (CAERLDV) qui est un examen auquel peuvent se présenter des personnes titulaires d'un diplôme (éducateurs spécialisés, psychomotriciens, ergothérapeutes, kinésithéra-peutes, infirmiers, titulaires d'un CAPES ou d'un CAEGADV..). C'est main-tenant la Fédération des Aveugles et handicapés visuels de France (FAF) qui assure depuis deux ans la formation. Les futurs IL suivent des stages pratiques dans des structures pour enfants ou adultes déficients visuels.

 

Un projet de regroupement des professions spécialisées dans le domaine de la rééducation des déficients visuels est en cours ; pouvez-vous nous en dire un mot ?

Il y a deux projets de regroupement des professions spécialisées :

- la création d’un Tronc commun spécifique aux métiers de la déficience visuelle, à l’initiative de l’AILDV, issue d’une commission de travail regroupant la FAF, la FISAF, Paris V, l’AVJADV et l’AILDV, et qui a vu le jour pour la première fois en fin d’année 2011 à l’université de Paris V, dans le cadre du Diplôme Universitaire  Techniques de compensation du handicap visuelŸ.

- la création par la FISAF de la formation ICACS - Intervenant-Conseil en Accessibilité et Compensation Sensorielle - Nombreuses sont les associations de professionnels de la déficience visuelle et d’usagers qui s’y sont opposées. Cette formation de 24 semai-nes de  spécialistes Ÿ de la déficience visuelle  multi-compétents Ÿ nous paraît en ef-fet, délétère à terme sur le niveau de compétence de l'ensemble des professionnels et donc des prestations offertes aux personnes déficientes visuelles. Ÿ

 

Qu'en est-il des adultes souhaitant suivre une rééducation en locomotion ?

Ils peuvent en premier lieu contacter leur MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). Ils peuvent aussi se rapprocher des centres spécialisés tels que les centres de rééducation pour adultes, les centres de formation professionnelle, les associations comme l’AVH. En région pari-sienne, ils peuvent suivre un stage à l'Institution Nationale des Invalides (INI) où des possibilités de prise en charge existent à condition de suivre parallèlement un autre stage de rééducation (AVJ, orthoptie...). À la Fonda-tion Sainte Marie (qui a repris l'activité locomotion de l'APAM) existe une possibilité d'hospitalisation de jour ou d'internat à la semaine. En région existe aussi un centre de rééducation à Nîmes. De même on peut recourir à des structures rattachées à des ophtalmologues ou orthoptistes. Mais le manque d'IL est patent en dehors de la région parisienne.

 

Quel est le rôle d'un IL et quelles sont les techniques pédagogiques qu'il transmet ?

La locomotion concerne tous les âges : enfants, adolescents, adultes. On étudie progressivement toutes les techniques de déplacement. Le travail se fait d'abord à l'intérieur ; ensuite on se rend dans un quartier résidentiel as-sez calme ; on découvre les carrefours en croix et en T et l’on apprend à analyser ces carrefours afin de les traverser en toute sécurité ; on prend un parcours en sens inverse (ce qui parfois pose problème). On travaille en-suite dans un quartier plus animé, avec davantage de monde, des traver-sées plus complexes ; on effectue un parcours par explication, puis on l'in-verse. Enfin on aborde les transports en commun (bus, métro, RER) et on travaille dans les gares. Naturellement on tient compte de demandes spéci-fiques, par exemple des parcours dans le quartier où habite le stagiaire ; mais on commence la plupart du temps par une initiation à l'intérieur des locaux de l'AVH qui est un lieu neutre. L'idée est de permettre à la per-sonne de se déplacer partout et non pas uniquement dans des endroits ou sur des trajets connus.

La locomotion est un enseignement de techniques (de protection, de détec-tion, de traversée de rues...) basées sur le développement optimal des possibilités sensorielles (auditive, tactile, kinesthésique et les possibilités visuelles pour la personne malvoyante) et cognitives (mémoire, concentra-tion, construction d’une image mentale de l’environnement). Le but est que la personne déficiente visuelle puisse se représenter l’espace, s’y orienter et s’y déplacer en toute sécurité.

Pour les personnes malvoyantes, un travail de développement de la vision fonctionnelle, en collaboration avec l’orthoptiste, fait également partie de la rééducation. Parfois afin d'être protégé et de pouvoir détecter les obstacles et les dénivellations, l’apprentissage de l’utilisation de la canne peut s’avérer nécessaire. Pour certaines personnes malvoyantes, selon la lumi-nosité et l’encombrement sur un trajet, cet outil peut n’être utilisé que ponc-tuellement.

 

Les techniques sont-elles différentes pour un aveugle de naissance et un aveugle récent ?

Dans le cas d'une personne qui n'a jamais vu, on accentue le travail sur certaines notions qui peuvent faire défaut (qu'est-ce qu'un carrefour avec terre-plein au milieu, un quai de métro...). C'est plus facile pour une per-sonne qui possède un patrimoine visuel qui va l'aider à se représenter plus facilement l'espace. L’aspect psychologique est à prendre en compte, en ce qui concerne plus particulièrement l’acceptation du handicap visuel.

 

Les techniques de locomotion ont-elles évolué au fil des ans ?

La canne blanche a beaucoup évolué : c'était d'abord une canne rigide ; puis sont arrivées les cannes pliantes, les cannes avec embout tournant. Le maintien de la canne est donc différent. Mais ce qui a aussi beaucoup évo-lué, c'est la collaboration avec les équipes pluridisciplinaires pour mieux prendre en compte les spécificités de chaque personne, par exemple l’existence d’un double handicap, des troubles de l'audition… Autrefois toute personne malvoyante suivait la formation sous bandeau ; aujourd'hui cela est inconcevable. De plus, nous délivrons des informations sur l'exis-tence de technologies pouvant aider à l'orientation (systèmes GPS, canne électronique...). Nous sommes amenés à expliquer aussi la complémentari-té entre la locomotion et le chien-guide, l'acquisition d'un animal n'étant pas possible sans une bonne maîtrise des techniques de déplacement et une utilisation correcte de la canne blanche.

 

Une personne ayant été plus ou moins sensibilisée à la locomotion il y a 20 ans, 30 ans ou plus, a-t-elle un intérêt à suivre un stage de formation ?

Cela peut être l'occasion pour elle de réviser les techniques qui, comme on l'a vu, ont évolué. Cette formation peut être sollicitée utilement au moment d'un déménagement ou d'un changement de lieu de travail, pour découvrir un nouveau quartier par exemple. Cela peut aussi être l'occasion d'appren-dre à mieux utiliser les informations telles que les annonces sonores dans les bus ou sur les quais de métro qui n'existaient pas auparavant, sur les technologies telles que le Kapten, le Tom Pouce, le site metro-connexion, etc... De plus, avec les années, la personne se transforme, l'audition peut décroître, la fatigabilité peut s'intensifier..., parfois au point de limiter le nombre de ses déplacements. Quelques heures d'apprentissage de loco-motion peuvent lui permettre de retrouver plus d'assurance et de confiance en elle.

 

Combien de temps dure une formation ?

Pour une personne n'ayant pas de problème particulier (troubles d'équilibre, audition défectueuse, handicap associé...), la moyenne est d'une trentaine d'heures. Dans le cas d'un adulte ayant perdu la vue, on compte une soixantaine d'heures de cours.

 

Avez-vous le sentiment qu’il est plus difficile de circuler en ville aujourd’hui avec une canne blanche qu’il y a 20 ou 30 ans ?

C’est incontestablement plus difficile, car les trottoirs sont beaucoup plus encombrés (poteaux, voitures et deux-roues, camions stationnés le long de trottoirs étroits avec rétroviseur qui dépasse, poubelles, panneaux publici-taires, terrasses de café, conteneurs à bouteilles…).

Par ailleurs, indépendamment des véhicules électriques qui commencent à faire leur apparition, les moteurs de voitures sont moins audibles que par le passé, ce qui complique l’analyse des carrefours lors des traversées.

 

Qui peut recourir au service locomotion de l’AVH et quelles sont les condi-tions ?

Toute personne adulte peut solliciter notre service, qui emploie deux IL à temps complet et deux autres à temps partiel. Un premier entretien permet de cerner les besoins de la personne. Dans certains cas nous sommes amenés à lui conseiller de recourir à d’autres structures, notamment l’Institution Nationale des Invalides où des équipes pluridisciplinaires peu-vent parfois mieux répondre à des besoins divers en rééducation.

Nous demandons une participation financière de 12 euros de l’heure ; mais en cas de difficulté le Service social peut apporter des solutions au cas par cas.

Quant aux rééducations dispensées par l’INI, la Fondation Saint-Joseph ou autres centres, c’est généralement la Sécurité Sociale et les mutuelles complémentaires qui en assurent la prise en charge.

 

Où s’adresser ?

ž        AVH, Service Locomotion : 01.44.49.27.27, poste 2385.

ž        Institution Nationale des Invalides : 6, Boulevard des Invalides - 75700 Pa-ris 07 SP - 01.40.63.22.22

ž        Fondation Hospitalière Sainte-Marie : 167 rue Raymond-Losserand, 75014 Paris ; 01.53.90.63.00.

 

 

 

Retour au sommaire


 

 Les Aveugles au Travail dans le Monde - Des Témoignages souvent Incroyables mais vrais. Ÿ

 

Appel à témoignage

 

Par Philippe Chazal

 

 

Voici déjà treize ans qu’était publié en France, sous ma direction, le livre  Les Aveugles au Travail Ÿ dans le but de faire mieux connaître aux personnes atteintes de cécité, aux organismes en charge de leur orientation professionnelle, aux employeurs publics ou privés et au grand public en général, les professions qui nous étaient accessibles. Au travers de cent six témoignages, plus de soixante quinze activités furent alors présentées, dans des domaines très différents tels que : Accueil-Communication, Administration, Agriculture, Arts et Spectacles, Artisanat, Commerce-Vente, Enseignement-Education, Industrie, Juridique, Médical-Paramédical, Politique, Presse-Audiovisuel, Sciences-Recherche-Informatique, Travail social.

 

Ce fut un succès puisque, dans ces différents formats, plus de 5.000 exemplaires du livre furent vendus, il donna lieu à plusieurs émissions radio, interviews télévisées, plusieurs articles dans la presse, je reçus de nombreux témoignages de satisfaction.

 

Depuis mai 1999, la situation de l’emploi des personnes aveugles a évolué : de nouveaux débouchés sont apparus, des professions dites  traditionnelles Ÿ sont en voie de disparition, d’autres restent actuelles et toujours porteuses sur le marché du travail. Même si la crise économique mondiale et l’augmentation du chômage dans les pays industrialisés rendent de plus en plus difficile l’emploi des personnes handicapées, en dépit des mesures prises dans de nombreux pays pour le favoriser, j’affirme que les personnes aveugles qui le souhaitent doivent, comme tout citoyen, avoir le droit de travailler pour se procurer des ressources décentes et tenir toute leur place dans la société.

 

C’est pourquoi l’éditeur du livre de 1999 vient d’accepter de publier avec moi une seconde édition dont la parution est envisagée pour le second semestre de 2013.

 

Pour faire encore mieux que la première fois :

Grâce à l’appui des associations membres de l’Union Mondiale des Aveugles qui seront sollicitées lors de l’Assemblée Générale de novembre prochain, grâce aux facilités de communication offertes aujourd’hui par le net, je souhaite recueillir des témoignages venus du monde entier, alors que dans la précédente édition, à peine plus de 10% des articles ont été rédigés hors de France. L’expérience m’a appris qu’en Asie, Afrique, Amérique ou ailleurs, même si les cultures et conditions économiques sont très différentes de celles de l’Europe, Nous pouvons recueillir des expériences innovantes, des bonnes pratiques à reprendre pour élargir la gamme des professions accessibles aux personnes aveugles ou très mal voyantes.

une édition en anglais, et peut-être en d’autres langues, sera réalisée ce qui élargira sensiblement la diffusion de l’ouvrage, sa distribution sera proposée à toutes les associations membres de l’UMA qui auront la possibilité de réaliser sur place des éditions en formats adaptés. Une version électronique pourrait être mise en ligne et téléchargeable par les déficients visuels. Toute suggestion complémentaire d’amélioration sera la bienvenue.

 

Chaque témoignage, de 5 à 7.000 caractères espaces compris, présentera de façon agréable à lire la profession exercée, les difficultés rencontrées et comment elles ont été surmontées, les aides techniques utilisées, les aspects positifs à souligner et conseils à donner à celles ou ceux qui voudraient s’engager dans la même voie professionnelle. Il sera retenu en fonction de son originalité, de la clarté des informations qu’il contient, de la possibilité de le reproduire dans d’autres pays.

 

Si vous êtes totalement aveugle, c'est-à-dire si vous ne pouvez utiliser un reste de vue dans l’exercice de votre profession, si le revenu qu’elle vous procure vous permet de vivre, si vous êtes satisfait(e) de l’activité que vous exercez et souhaitez faire partager votre expérience à d’autres personnes privées de la vue, je vous serais très reconnaissant de prendre contact avec moi soit par e-mail à l’adresse blindatwork@phchazal.fr soit par courrier envoyé au 3 rue des Chantiers 75005 Paris (France), de préférence en français, anglais, italien ou espagnol. Nous préparerons ensemble votre témoignage. C’est aussi à ces adresses que je répondrai volontiers à toute question que vous estimeriez utile de me poser.

Une trentaine de personnes sollicitées pour présenter leur témoignage ont déjà répondu favorablement, mais ce n’est qu’un début et j’ai encore très largement besoin de vous tous pour mener à bien mon projet, parlez-en à vos amis. Je remercie également les associations qui recevront ce communiqué de le diffuser très largement dans leurs périodiques et bulletins d’information, sur leur site, car plus vous serez nombreux à témoigner, plus cette seconde édition de  Les Aveugles Au Travail Ÿ sera différente de la première, plus elle présentera d’intérêt et, comme ce fut le cas en 1999, atteindra son but.

 

J’ai eu beaucoup de plaisir à préparer le premier ouvrage, il m’a permis de faire la connaissance de très nombreuses personnes dont j’ai pu apprécier la richesse des témoignages. Si vous le voulez, aidez-moi à renouveler cette magnifique expérience.

 

 

Retour au sommaire


 

Témoignage : partout comme à Arvert…

par Yves Martin

 

 

Nous voulons vous faire part de notre joie d'avoir pu effectuer une semaine à la résidence d'ARVERT sur le thème de l'¶nologie.

C'était du 7 au 13 mai 2012. Nous étions 8 vacanciers.

Dès le pot d'accueil, immédiatement nous avons ressenti une ambiance sympathique.

L'équipe d'animateurs, d'organisateurs, d'encadrement, est constituée par Djémel, Pascal, et au restaurant par Sandrine, Muriel, Arlette, ils sont tous fabuleux, d'une gentillesse, d'une humanité extraordinaire.

Le lendemain matin, premier atelier. C'est Mary-Chantal notre initiatrice. Une ¶nologue éminemment sympathique, joyeuse, cultivée, pédagogue, enthousiaste, passionnée et passionnante.

Nous sommes studieux et, pour l'instant, nous buvons les paroles de Mary-Chantal. Le petit-déjeuner commence à s'éloigner. Il est 11h, c'est l'heure où nos papilles ne demandent qu'à s'éveiller. Reconnaissance par le nez des premières fragrances, puis après avoir quelque peu agité le verre, le vin de Bordeaux nous offre un bouquet d'autres arômes. Enfin, vient le moment tant attendu. Nous avons le droit de le porter à nos lèvres. Nous faisons connaissance du bout de la langue, puis nous nous enhardissons en y allant plus profondément. Des gencives, du palais, du gosier, nous le palpons, le détectons, le respirons, le dégustons, que c'est bon. Mais sachons nous maîtriser ! Le fond du verre ira ô désespoir, se perdre dans le creux honteux d'un crachoir.

Ainsi, nous participerons à trois ateliers, un sur les rouges de Bordeaux, un sur les blancs, un sur les vins du sud ouest. Théorie et pratique, Mary-Chantal formidable pédagogue nous offre un feu d'artifices de sensations.

Le Bordelais est à 2h de minibus, hardiment, par le bac, nous traversons le large estuaire de la Gironde.

Sur la route du Médoc, quelques vignobles tranquilles nous laissent les toucher. Il n'y a rien de mal à cela. Les pieds de vignes alignés ont leurs pampres noueux rigoureusement ligotés très bas à des fils de fer. La discipline est sévère. S'ils veulent obtenir la faveur de ses fruits, la vigne se vengera en obligeant les pauvres vendangeurs à se plier en deux.

En passant, un ¶nologue viticulteur du Médoc nous fait l'honneur de ses chais. Quel plaisir de rencontrer ces hommes et ces femmes de la vignes amoureux de leurs travail et de leur produit. Goûtez moi ça, que ressentez-vous ? Un parfum échappé des cuves et des barriques Flotte dans l'atmosphère, c'est nous dit-on la part des anges, "Un ange passe. Il rit et vole en zigzag.

Nuit à l'Hôtel Ibis.

Dès le matin, nous partons à la découverte du Sauternes au sud de Bordeaux.

Le Sauternes, vin liquoreux de réputation, est produit sur un terroir, qui lui offre des conditions géologique et climatiques particulières. Son terroir est traversé par une petite rivière d'eau froide, le Ciron qui se jette dans la chaude Garonne. A l'automne, la vallée se remplie de brouillards matinaux qui se dissipent à l'arrivée du soleil. Humidité et chaleur sur les raisins, le champignons microscopique botrytis cinerea, je l'ai noté, adore ça. Cette "pourriture noble" a pour rôle de fissurer la peau des grains. Elle les déshydrate, les réduit, les flétrit, transformant leur pulpe en un concentré de sucre et d'arômes. Le Sauternes exige un dur travail et, surtout un doigté très délicat. La vendange se pratique en plusieurs passages de la main, selon la sur maturation de chaque grain. Le cépage principal du Sauternes Se compose à 80% de Sémillon.

Généralement, en viticulture, on peut obtenir une bouteille de vin par pied de vigne. Dans le Sauternes, nous n'en aurons qu'un verre.

Il peut être bu en apéritif. C'est fait, nous revenons à Bordeaux sur les quais de la Garonne. Nous allons dans un restaurant installé dans un ancien chais, "Le Quai Zaco". C'est quoi ? Amusant. Là aussi, que c'est bon !

Oui, mais il faut travailler. Mary-Chantal en sortant nous tiens la main pour nous faire découvrir son musée.

A Bordeaux, incroyable, il n'y avait pas de Musée du Vin. En novembre 2007, elle crée dans le quartier des Chartrons le Musée du Vin et du Négoce. Il y a longtemps, ici, c'était des marais. Ils ont été assainis par les Hollandais, des hommes expérimentés. Le Musée de Mary-Chantal nous offre une riche exposition d'objets ayant servi pour le marché du vin. Intéressant, mais elle nous réserve le meilleur pour la fin. Un cours de dégustation de vins blancs accompagnés de canelés succulents, croustillant à l'extérieur, moelleux à l'intérieur. Aller, un petit pour la route !!

Nous revenons à Arvert en passant par-dessus la Garonne et la Dordogne.

L'Hermione, tous sur le pont ! Nous sommes à Rochefort près de la Corderie. A l'entrée du chantier, ne riez pas, nous plaçons sur nos têtes des charlottes jetables,(non, pas de photos !), puis on nous passe des casques. Depuis 1997, des amateurs fous passionnés de beaux et vieux bateaux se sont embarqués dans une aventure insensée. Ils reconstruisent à l'identique l'Hermione la frégate avec laquelle La Fayette est allé en 1780 donné du canon pour soutenir l'Indépendance de l'Amérique. Nous pûmes admirer, toucher le beau travail des charpentiers, des forgerons, des voiliers, etc. Le 6 juillet prochain, la coque sera mise à l'eau pour changer de cale. Là, on lui offrira ses mâts.

En 2014, elle devrait retracer le même trajet, de Rochefort à Boston, effectué 234 ans plus tôt par La Fayette. Bon vent à l'Hermione.

 

A La Rochelle.

Nous pénétrons prudemment dans un lieu inhabituel pour nous. Chez Richard et Christophe COUTANCEAU. Un restaurant "Relais et Châteaux" doublement étoilé. L'équipe du Moulin du Cassot est géniale ! Elle nous offre l'extraordinaire, inespéré pour chacun de nous. Nous n'aurions jamais osé entrer. Le cadre est raffiné, élégant, tout est soigné, des lieux où on se lave les mains jusqu'à la noble table. Un Pineau de Charente de 15 ans d'âge avec de mini cuillères de mignardises. Puis nous savourons les somptueux produits de la mer avec les vins les plus en complicité. La vue sur l'océan est magnifique. Une planche à voile vogue près de la plage. Nous sommes là, heureux, assez décontractés, le ton feutré tout de même, au milieu des autres clients, sans exclusion. Nous sommes en stage intensif d'¶nologie au summum de notre travail d'apprentissage. Chaque met est servi accompagné d'un vin choisi avec grand soin. Le sommelier de la maison vient nous les expliquer en un langage simple, précis et respectueux. La devise de la maison, donner du plaisir. Gagné !

Quelques pas dans La Rochelle rien que pour se détendre. Notre guide nous emmène sur le vieux port, défendu par les tours médiévales de la Lanterne et de la Chaîne. En face, au loin, l'île de Ré et un phare montent la garde. Nous marchons sur le mail au bord de mer, découvrons la Porte de la Grosse Horloge.

Et si nous allions à Cognac ? Le vin est évidemment le père du Cognac et son fils ne nous laisse pas indifférents.

L'équipe d'Arvert nous avait pris Rendez-vous chez Rémy MARTIN. Une jeune conférencière nous reçoit. Si nous avons tout compris, le cognac, ce n'est pas si compliqué. Vous prenez un terroir calcaire, appelé Petite Champagne ou Grande Champagne, vous y plantez un cépage de type ugni blanc. Aux vendanges, vous pressez le raisin doucement avec délicatesse comme toujours, vous laissez le moût fermenter cinq ou six jours. Vous réservez. Avant le 31 mars de l'année suivante, vous devez l'avoir distiller. Attention, pas une simple, mais une double distillation. Vous versez le vin blanc nouveau dans un alambic charentais en cuivre, vous obtenez alors un alcool à 30°, autant dire du pipi de chat, du brouilly. Vous le redistillez ensuite dans l'alambic et alors là, même s'il est limpide comme de l'eau vive, gaffe, c'est du brûle gosier à 70° ! Vous le transférez précieusement dans des fûts en chêne du limousin et vous attendez. Patience. C'est tout. Enfin presque…. Mais avons-nous tout intégré ?

De chais en chais, le voilà le joli chais….. Dieu, que la joie demeure. Nous allons de bâtiment en bâtiment avec un petit train. Des milliers de barriques, reposent ici dans le calme depuis des dizaines années. Certains cognacs sont centenaires.

Rémy Martin a créé en 1894 un cognac légendaire dénommé "Louis XIII". Produit de luxe s'il en est. Le maître de chais est Pierrette TRICHET. Pour son très cher Louis XIII, "très cher dans tous les sens du mot", elle assemble plus de 1200 eaux de vie qu'elle laisse tendrement vieillir en tierçons. Puis, elle remplit des carafes de cristal de Baccarat chacune étant unique et numérotée. Nous n'avons pu que, et c'est déjà mieux que rien humer la richesse de ses arômes.

Le vendredi soir, l'équipe du Moulin du Cassot propose de nous sortir au Casino de Royan. Toujours prêts. Ce fut un dîner dansant. Des décibels, des rires, du bien manger et du bien boire, de la danse sans complexe. Avant de partir, nous passons par la salle des jeux. Nous avons joué comme des manches, les bandits manchots nous ont eus. C'est le jeu.

 

Sur la plage de la Palmyre.

Durant une heure et demie, nous marchons sur la plage de la Palmyre. Un parcourt tranquille sous le soleil. A notre droite, l'océan roule ses vagues pour nous assurer de sa présence.

A notre gauche, le Club Med attire les regards intrigués. Il a l'air de nous tourner le dos. On a la curieuse intuition qu'un autre monde est à proximité, là de l'autre côté de la haie et qu'il ne veut pas nous parler.

Le calme grandiose de la plage est toujours rempli du ressac de l'océan et des cris perçants des mouettes et des enfants. Tellement étonnés d'être au bord de l'eau. Ciel bleu et pas de vent.

Amusés, nous observons un chien qui joue au foot avec un ballon. Il le lance du bout du nez, drible, l'échappe, le rattrape, grogne de colère et le rattrape pour l'étreindre entre ses pattes avant.

Plus loin, nous traversons un camp sauvage de naturistes. Nous, on s'en fout. Personne ne perdra la vue.

Sur le sable humide et dur, une cavalière et sa monture nous croisent au petit galop.

Pascal regarde sa montre. Allons-nous rebrousser chemin par la plage ou passer par la forêt ? Nous entrons à gauche sous les pins. Sur une piste bétonnée, beaucoup de promeneurs, enfants, grands-parents prennent leur temps à l'ombre. Un tandem, des cyclistes, oh, à propos que je vous raconte, des cyclistes couchés sur des vélos spéciaux pédalaient en position horizontale. Trop cool les mecs !

Nous avons croisé un groupe de joyeux drilles monté sur une Rosalie. Un jeune homme costumé en danseuse enterrait sa vie de garçon avec ses potes.

Il fait soif. Pascal ! Chef, on a soif! Terrasse en vue ! Comme un oasis, elle est apparue.

Un marchand de bonbons nous raconte sa vie. Il prétend qu'il a inventé et lancé une spécialité de la région, le "Bois cassé". De petits fagots de sucre parfumés par divers arômes.

Elle n'est pas belle la vie ? A la terrasse, nous faisons le point sur notre semaine. On est d'accord, le monde est à l'envers, il devrait être partout comme à Arvert.

 

 

Retour au sommaire


 

Programmation Audiovision

 

"Un Bonheur n'arrive jamais seul" en Audiovision jusqu'au 10 juillet à l'UGC Gobelins

 

Publié le Lundi 25 Juin 2012 sur

http://www.avh.asso.fr/rubriques/actualites/actualites.php?var=flash&infos=733

 

Ce film audiodécrit par l'AVH sera projeté dès sa sortie le 27 juin, jusqu'au 10 juillet 2012. Un clin d'oeil reconnaissant à l'UGC Gobelins, de permettre aux aveugles et malvoyants d'aller au cinéma comme tout le monde !

 

Réalisation : James Huth

Avec : Sophie Marceau et Gad Elmaleh

Synopsis :

Sacha aime ses amis, son piano, la fête. La nuit, il joue dans un club de jazz et séduit des jolies filles.

Il vit dans l'instant, pour le plaisir. Sans réveil-matin, sans alliance, sans impôt.

Charlotte a trois enfants, deux ex-maris et une carrière professionnelle à gérer.

Elle n'a aucune place pour une histoire d'amour.

Tout les oppose. Ils n'ont rien à faire ensemble... Ils sont faits l'un pour l'autre.

Une vraie comédie romantique pour un duo plein de charme et de séduction.

Lien vers le site d'UGC Gobelins afin de connaître les heures de séances:

http://www.ugc.fr/complex.do?comeFrom=allMoviesLink&complexId=GOBEL/

 

Le film sera projeté en Salle 2.

 

UGC GOBELINS

66 bis, avenue des Gobelins - 75013 PARIS

Métro : Stations Gobelins et Place d'Italie

Bus : Lignes 27, 47 et 83 - Arrêts Place d'Italie, Mairie du XIIIème

 

 

COMÉDIE FRANÇAISE – Salle Richelieu
programmation en audiodescription

 

 

Dom Juan en audiodescription – Salle Richelieu – Théâtre Ephémère

Les 09 – 14 – 17 – 18 – 24 octobre 2012 à 20 h 30

 

de Molière

Mise en scène de Jean-Pierre Vincent

 

 

Dom Juan,  l’épouseur du genre humain Ÿ, a enlevé done Elvire de son couvent, l’a séduite et abandonnée. Elle le poursuit en vain tandis qu’il part déjà vers une nouvelle conquête, accompagné de son inséparable Sganarelle. Une tempête le jette sur une plage où il promet d’épouser deux paysannes et gifle un pêcheur. Poursuivi par les frères d’Elvire, il doit fuir encore. Perdu dans une forêt, il va inciter un pauvre ermite au blasphème, sauver un des frères d’Elvire des bandits, et inviter à dîner la statue d’un Commandeur qu’il a tué naguère. Rentré chez lui, il envoie aux pelotes son principal créancier, refuse méchamment les remontrances de son père, tente de séduire à nouveau Elvire revenue lui parler de son salut. À sa grande surprise, la statue vient dîner et l’invite en retour. Sentant que sa situation commence à devenir périlleuse, Dom Juan décide de tromper son monde (son père) en jouant les tartuffes et fait l’éloge de l’hypocrisie au pouvoir. Trop tard : après un duel raté, l’apparition d’un spectre de femme en allégorie de la mort, la statue revient et entraîne le jeune fou en enfer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Jeu de l'amour et du hasard en audiodescription – Salle Richelieu – Théâtre Ephémère

Le 24 novembre 2012 à 14 h 00

Les 27 et 28 novembre 2012 à 20 h 30

Les 14 – 15 décembre 2012 à 20 h 30 et 16 décembre 2012 à 14 h 00

 

 

de Marivaux

Mise en scène de Galin Stoev

 

Promise à Dorante, Silvia obtient de son père de faire la connaissance de son prétendant sous le masque de sa servante Lisette, qui jouera le rôle de sa maîtresse. Lorsque Dorante se présente à son tour dans l’habit de son valet Arlequin qui endosse les vêtements de son maître, les couples réassortis sont pris à leur propre piège, sous le regard amusé et éclairé du père bienveillant. Face à ce jeu de hasard où les troubles bousculent les convenances, les protagonistes répondent en faussant la donne et jouent la comédie jusqu’à se perdre.

 

Réservations indispensables :

 

COMEDIE FRANCAISE

Salle Richelieu - Théâtre Ephémère

Place Colette

75001 PARIS

 

tél: 01 44 58 15 02

du lundi au vendredi de 11h à 18h.

fatima.kendri@comedie-française.org

Accès :

Bus : 21, 27, 39, 48, 67, 68, 69, 81, 95

 

Métros : lignes 7 (station Palais-Royal Musée du Louvre) et 14 (Pyramides)

 

Tarifs : cat. A 25 €, cat. B 18 €, par personne, pour la personne déficiente sensorielle et son accompagnateur.

En association avec Accès Culture, la Salle Richelieu tient à la disposition des personnes aveugles et malvoyantes des casques d’audio description pour les représentations ci-dessous, à retirer gratuitement au contrôle avant le début du spectacle.

 

 

Programmation ARTE, juillet 2012

 

Information reçue de l'association française d'audiodescription :

http://audiodescriptionfrance.wordpress.com/

 

 

DANS TES YEUX

(France 2012 – 26 minutes – 40 épisodes)

ÎLE DE VANCOUVER diffusé le 4 juillet 2012 à 19h15 et le 11 juillet à 8h00

POLOGNE diffusé le 5 juillet 2012 à 19h15 et le 12 juillet à 8h00

GRECE - KALYMNOS diffusé le 6 juillet 2012 à 19h15 et le 13 juillet à 8h00

CORSE diffusé le 9 juillet 2012 à 8h00

CANARIES diffusé le 9 juillet 2012 à 19h15 et le 16 juillet à 8h00

NEW YORK diffusé le 10 juillet 2012 à 19h15 et le 17 juillet à 8h00

IRLANDE diffusé le 11 juillet 2012 à 19h15 et le 18 juillet à 8h00

HONGRIE diffusé le 12 juillet 2012 à 19h15 et le 19 juillet à 8h00

CHINE-SHANGHAI diffusé le 13 juillet 2012 à 19h15 et le 20 juillet à 8h00

TURQUIE diffusé le 16 juillet 2012 à 19h15 et le 23 juillet à 8h00

CATALOGNE diffusé le 17 juillet 2012 à 19h15 et le 24 juillet à 8h00

LOUISIANE diffusé le 18 juillet 2012 à 19h15 et le 25 juillet à 8h00

BULGARIE diffusé le 19 juillet 2012 à 19h15 et le 26 juillet à 8h00

JORDANIE diffusé le 20 juillet 2012 à 19h15 et le 27 juillet à 8h00

SICILE diffusé le 23 juillet 2012 à 19h15 et le 30 juillet à 8h00

HAMBOURG diffusé le 24 juillet 2012 à 19h15 et le 31 juillet à 8h00

BAIE DE SOMME diffusé le 25 juillet 2012 à 19h15 et le 1er août à 8h00

ECOSSE diffusé le 26 juillet 2012 à 19h15 et le 2 août à 8h00

CHINE RURALE diffusé le 27 juillet 2012 à 19h15 et le 3 août à 8h00

JERUSALEM diffusé le 31 juillet 2012 à 19h15 et le 7 août à 8h00

 

Réalisation : Alex Babin

Avec : Sophie Massieu,…

Aveugle de naissance, la journaliste Sophie Massieu vous entraîne dans un tour du monde fait de rencontres et de sensations. Dépaysement garanti !

Les sites prestigieux, les monuments, ou les oeuvres les plus recherchées, Sophie Massieu ne les voit pas. Elle voit autrement, elle s'attache à tous les autres signes. Pour elle, la découverte ne peut se faire que par les sens : toucher, sentir, entendre. L'immersion prend alors un autre sens : c'est tout le contraire de la carte postale touristique. Les lieux, les sites, Sophie Massieu les ressent quand nous avons la facilité de les voir. Elle découvre alors le monde sous une autre dimension, un univers sensible, fait de ressenti. Une perception qui interroge également les voyants sur leur manière d'appréhender les lieux.

 

A NOS AMOURS

(France 1983 – 96 minutes)

Diffusé le 4 juillet 2012 à 20h50 et 11 juillet 2012 à 01h35

Réalisation : Maurice Pialat

Avec : Sandrine Bonnaire, Maurice Pialat, Dominique Besnehard, Cyril Collard,…

Suzanne, quinze ans, aime Luc, mais se refuse à lui. Elle préfère les aventures sexuelles sans lendemain. L'ambiance familiale se détériore; son père s'en va, sa mère s'effondre, son frère essaie maladroitement de faire face. Luc abandonne Suzanne qui multiplie ses rencontres d'un soir. Elle finit cependant par se marier avec un brave garçon. Quelques mois plus tard, elle part en Californie avec un nouvel amant.

 

MON FRERE SE MARIE

(Suisse/France 12006 – 90 minutes)

Diffusé le 9 juillet 2012 à 1h25

Réalisation : Jean-Stéphane Bron

Avec : Jean-Luc Bideau, Aurore Clément, Cyril Trolley, Delphine Chuillot …

Une famille éclatée joue la comédie du bonheur pour le mariage du fils adopté et l'arrivée de sa mère naturelle. Une fable familiale pleine d'une grâce douce-amère.

 

A L’EST D’EDEN

(Etats Unis 1955 – 110 minutes)

Diffusé le 8 juillet 2012 à 20h40 et 10 juillet à 14h10

Réalisation : Elia Kazan

Avec : James Dean, Julie Harris, Raymond Massey, Jo Van Fleet,…

Adam est un homme de bien. Quelqu'un, dit-on, "qui croit vivre aux temps de la Bible". Mais si son fils Aron, garçon poli, fiancé à la charmante Abra, est fait à son image, son autre fils, Cal, se sent différent. Mauvais. L'origine de ce mal, il croit la découvrir le jour où il apprend que sa mère n'est pas morte, comme le lui avait dit son père : femme intrigante, vêtue de noir, elle tient une maison louche, de l'autre côté de la baie - plus à l'est. Déchiré entre la trouble familiarité qu'il ressent avec l'existence débauchée de sa mère et son désir de se racheter, Cal s'investit corps et âme dans le projet de réfrigération d'aliments imaginé par son père. Le prix de ses efforts, pense-t-il, sera l'amour de son père qu'il n'a pas su gagner...

 

DÉLIVRANCE

(Etats-Unis 1972 – 105 minutes)

Diffusé le 16 juillet 2012 à 20h50 et le 17 juillet 2012 à 2h35

Réalisation : John Boormann

Avec : Jon Voigt, Burt Reynolds, Ned Beatty, Ronny Cox …

Nord de la Géorgie. Sous la houlette impétueuse de leur camarade Lewis Medlock, trois citadins et amis, Ed Gentry, Bobby Tripe et Drew Ballinger se rendent un week-end en amont de la périlleuse "Cahulawassee River", qu’ils comptent descendre en canoë jusqu’à Aintry. Selon Lewis, épris de communion virile avec la nature, il s’agit là d’une expérience à vivre avant que le site ne disparaisse.

 

EMBRASSEZ-LE POUR MOI

(Allemagne 2007 – 88 minutes)

Diffusé le 31 juillet 2012 à 14h50

Réalisation : Ulrike Grothe

Avec : Janna Striebeck, Eckhard Preuss, Naomi Krauss, Ulrich Noethen, Monica Bleibtreu …

Ils sont sept, qui ne se connaissent pas. Le destin va les rassembler à l’hôpital au cours d’une nuit pas comme les autres et les confronter à la finitude de la vie.

 

 

Théâtre de la colline :
Représentations accessibles aux personnes déficientes visuelles

 

 

dimanche 16 septembre 2012 à 15h30

mardi 2 octobre 2012 à 19h30

 

 Six personnages en quête d’auteur Ÿ

Représentations audiodécrites les dimanche 16 septembre 2012 à 15h30 et mardi 2 octobre 2012 à 19h30

 

d'après Luigi Pirandello,

mise en scène Stéphane Braunschweig

 

Six personnages abandonnés par leur auteur, font irruption dans un théâtre. Dans l’adaptation de Stéphane Braunschweig, ils tombent sur une troupe d’aujourd’hui, en pleine crise artistique : des acteurs et un metteur en scène qui se demandent si le théâtre contemporain doit encore s’intéresser aux personnages, à la fiction... Quel théâtre feront-ils avec ces intrus qui réclament, comme dans un reality show, qu’on rende public leur drame familial ?

photo de répétition Œ Elisabeth Carecchio

 

 

Dimanche 25 novembre 2012 à 15h30

mardi 4 décembre 2012 à 19h30

 

 Nouveau roman Ÿ

Représentations audiodécrites les dimanche 25 novembre 2012 à 15h30 et mardi 4 décembre 2012 à 19h30

 

texte et mise en scène Christophe Honoré

À l’époque où le livre pourrait disparaître, voici une aventure de théâtre qu’enflamme la littérature. Non content d’être auteur de pièces et de romans, cinéaste, metteur en scène, Christophe Honoré invente avec humour un genre nouveau: le spectacle d’écrivains. Il met ainsi sur scène les grandes figures du Nouveau Roman: Beckett, Simon, Robbe-Grillet, Sarraute, Butor, Duras et leur éditeur Jérôme Lindon. Et dans ce paysage d’années soixante, le hors- champ de la guerre d’Algérie sera bien sûr présent...

ainsi que Françoise Sagan en guest star !

 

 

photo de répétition Œ Jean-Louis Fernandez

 

 

Dimanche 17 février 2013 à 15h30

mardi 26 février 2013 à 19h30

 

Les Criminels

Représentations audiodécrites les dimanche 17 février 2013 à 15h30 et mardi 26 février 2013 à 19h30

 

de Ferdinand Bruckner

mise en scène Richard Brunel

 

Ferdinand Bruckner fut en son temps, celui de la République de Weimar, un auteur célèbre et polémique autant qu’inventif. Dans un même immeuble, Les Criminels dévoilent d’étage en étage une micro-société où se multiplient des “crimes” en tous genres : un maître chanteur menace de dénoncer un jeune homosexuel, une étudiante désargentée porte un enfant qu’elle donnera à une autre femme... Tous se retrouvent ensuite au tribunal : les plus châtiés sont- ils les plus coupables ? La belle mise en scène de Richard Brunel met au centre la question de la justice.

 

photo ΠJean-Louis Fernandez

 

 

Mardi 2 avril 2013 à 19h30

Dimanche 7 avril 2013 à 15h30

 

Solness le constructeur

Représentations audiodécrites les Mardi 2 avril 2013 à 19h30 et Dimanche 7 avril 2013 à 15h30

 

 

de Henrik Ibsen

 

mis en scène Alain Françon

 

À ses personnages de prédilection, Ibsen a fait cadeau d’une nécessité impérieuse : “se réaliser soi-même dans la conduite de la vie”. Ce but, Solness paraît l’avoir atteint à la fin d’une brillante carrière – mais à quel prix ? Derrière la façade, sa vie est une lutte permanente contre la culpabilité. Et voici que surgit de son passé une jeune fille qui veut le rappeler à ses idéaux... Après Petit Eyolf, le théâtre d’Alain Françon rencontre à nouveau le théâtre d’Ibsen à l’endroit de sa radicalité.

 

 

LA COLLINE - Théâtre national

15 rue Malte-Brun

75020 PARIS

Renseignements :

Christelle Longequeue

01 44 62 52 12

c.longequeue@colline.fr

Si vous désirez bénéficier d'un dispositif particulier d'accès au spectacle, merci de le signaler lors de votre réservation.

Accès : Métro Gambetta

 

Tarif préférentiel :

en abonnement : 12 € la place

hors abonnement : 20 € la place (au lieu de 29 €)

14 € pour les moins de trente ans et les demandeurs d'emploi, valable également pour les accompagnateurs.

 

 

Retour au sommaire


 

Infos diverses

 

 

Tous fous du Tour !

 

Pour toutes les personnes aveugles ou malvoyantes, HandiCaPZéro, diffuse gratuitement le livre de route du Tour de France, en braille et en audio.

 

 

Une édition 100 % accessible : édito de Christian Prudhomme, parcours, équipes, grand départ de Liège, villes-étapes, interview de Sylvain Chavanel et des nouveautés comme les chiffres du Tour…

 

 

Dès le départ le 30 juin, rendez-vous avec l'actualité accessible, en partenariat avec letour.fr. Tous les contenus (en plusieurs langues) sont sur handicapzero.org rubrique Tour de France 2012 : dépêches en temps réel, communiqués de fin de course, classements de l'étape et du général…

 

Pour recevoir gratuitement le livre de route en braille ou en audio (CD Daisy) :

www.handicapzero.org

rubrique sport, Tour de France 2012, "recevoir l’édition adaptée".

Ou 0800.39.39.51 (gratuit depuis un poste fixe en France métropolitaine).

 

 

Retour au sommaire

 

Fin du bulletin VHI2012-08.