Déplacements

Dernière mise à jour le 15/06/2020
 

Dispositif d’aide exceptionnelle au déplacement pour les salariés en situation de handicap (mis à jour le 15/06/2020)

Un dispositif de prise en charge de transport est prévu par l’AGEFIPH pour les salariés en situation de handicap. Ce dispositif d’aide exceptionnelle aux déplacements (100€/jour travaillé) est mis en place jusqu’au 30 septembre 2020.
Pour les personnes titulaires d’une Carte d’invalidité ou d’une Carte mobilité inclusion (CMI) invalidité (taux d’incapacité d’au moins 80%), la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) n’est pas obligatoire.

Afin d’aider les travailleurs handicapés dans la reprise de leur activité en période de déconfinement, l’Agefiph a notamment mis en place une aide exceptionnelle de 100 euros maximum par jour pour leurs déplacements au travail. Pour accompagner au mieux ce retour au travail, l’Agefiph offre aux salariés ou stagiaires de la formation professionnelle la possibilité de se faire rembourser à hauteur de 100 euros maximum par jour leur frais de transport en lien avec l’activité professionnelle ou l'action de formation en présentielle (frais de taxi, VTC, etc…). L'objectif de cette aide est de soutenir les personnes handicapées fragiles ou particulièrement vulnérables pour lesquelles l'utilisation des transports en commun est fortement déconseillée.
Pour télécharger le dossier de demande cliquez ici : https://www.agefiph.fr/aides-handicap/aide-exceptionnelle-aux-deplacements

 

Transports en voiture : les règles à respecter (mis à jour le 12/06/2020)

Pour le covoiturage

Le covoiturage est autorisé. Cependant, sa mise en œuvre doit être adaptée au contexte de lutte contre l’épidémie de coronavirus et passe par le respect de plusieurs obligations sanitaires :

  • le port d’un masque couvrant le nez et la bouche pour le conducteur et les passagers à partir de 11 ans ;
  • aucun passager n’est autorisé à s’asseoir à côté du conducteur ;
  • un seul passager est admis dans le véhicule.
  • Le conducteur peut refuser l’accès à son véhicule à un passager ne portant pas de masque

Il est également recommandé que les véhicules soient aérés régulièrement et désinfectés avant chaque trajet.
En quittant le véhicule, vous devez emporter tous vos déchets.

 

Dans un taxi ou un VTC

Vous pouvez prendre un taxi ou un VTC mais le nombre de personnes dans le véhicule doit être limité :

  • Aucun passager n’est autorisé à s’asseoir à côté du conducteur ;
  • Une seule personne est autorisée à s’asseoir sur la banquette arrière, ou deux personnes si et seulement si, elles habitent le même domicile et qu’une paroi transparente fixe ou amovible sépare le conducteur des passagers ;
  • Dans le cas où le véhicule comporte plusieurs rangées de sièges derrière le conducteur, elles peuvent être alternativement occupées par un ou deux passagers. S’il n’y a pas de paroi entre le conducteur et les passagers, la première banquette ne doit être occupée que par une seule personne. S’il y a une paroi, la limitation du nombre de passagers aux places situées à l’arrière ne s’applique pas pour les personnes qui habitent le même domicile.

Le véhicule doit être aéré le plus fréquemment possible.
Les passagers qui sont âgés de 11 ans et plus doivent obligatoirement porter un masque. Seul le conducteur peut en être dispensé s’il est séparé des passagers par une paroi de protection. Le conducteur peut refuser une personne qui ne porte pas de masque
En quittant le véhicule, chaque passager doit emporter tous ses déchets.
Il est recommandé au conducteur de procéder au nettoyage désinfectant du véhicule au moins une fois par jour et de le faire au moins deux fois par jour pour les surfaces les plus fréquemment touchées par les passagers, ainsi que du terminal de paiement.

Pour en savoir plus : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/faq-covid-19-transports-et-deconfinement#faqfield_field_faq_paragraph_27210-1

 

Attestation pour un déplacement à plus de 100 km de son domicile (mis à jour le 13/04/2020)

Chacun peut de nouveau circuler sans attestation avec, s’il est en voiture, un justificatif de domicile tel qu'un chéquier, une pièce d'identité, un justificatif d’assurance de la voiture, une facture.

En revanche, les déplacements au-delà de 100 km à vol d’oiseau de son lieu de résidence actuel sont interdits, sauf si ces 100 km se font au sein d’un même département.

  • des dérogations sont possibles pour des motifs professionnels ou familiaux impérieux comme un décès, l’assistance à une personne vulnérable ou l’exercice par exemple de son métier de transporteur.
  • l’attestation dérogatoire sera disponible sur le site du gouvernement ou du ministère de l’Intérieur.
  • des contrôles seront effectués dans les gares, aérogares, sur les routes et les autoroutes et l’amende sera de 135€ pour les personnes qui ne seraient pas en règle.

L’attestation est téléchargeable au format Word ou au format pdf. Elle est accessible.

 

Spécial Île-de-France – attestation de déplacement professionnel en transport public collectif (mis à jour le 18/05/2020)

Depuis le 11 mai 2020 et dans le cadre du déconfinement, une réglementation spécifique est prévue pour l’accès aux transports publics collectifs de la région Île-de-France compte tenu des conditions d’affluence constatées ou prévisibles aux heures de pointe, entre 6 h 30 et 9 h 30 et entre 16 h 00 et 19 h 00 du lundi au vendredi hors jours fériés.

Elle vise à faire respecter les mesures d’hygiène et de distanciation sociale, dites mesures barrières.

Attestation de déplacement professionnel en transport public collectif en Île-de-France (Word - 18.84 Ko)