LETTRE D'INFORMATION VALENTIN-HAÜY-INFOS N° SPÉCIAL ÉLECTIONS EUROPÉENNES - MAI  2019
Dernier numéro paru : avril 2019

Pour avoir accès à l'historique des bulletins VH Infos en ligne depuis 2009, cliquez sur http://www.avh.asso.fr/fr/lassociation/restez-informes/valentin-hauy-infos
Pour s'abonner par courriel à notre lettre d'information mensuelle, écrire à cette adresse : vhi_abonnement@avh.asso.fr

SOMMAIRE

1 - FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS !
2 - FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS. ENTENDEZ LES AVEUGLES ! (ACTE 2)"
3 - FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS. CIBLEZ LE NUMÉRIQUE ! (ACTE 3)
4 - FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS. ACTUALISEZ L'ÉLECTROMÉNAGER ! (ACTE 4)
5 - FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS. FACILITEZ NOTRE ACTE ÉLECTORAL ! (ACTE 5)


COMMUNIQUÉS DE PRESSE COMMUNS : FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS.

L’association Valentin Haüy se mobilise aux côtés de la CFPSAA, de la Fédération des aveugles de France et de Voir Ensemble pour porter le sujet, et montrer sa détermination à faire évoluer plus significativement l’accessibilité, à l’approche des élections européennes et du renouvellement des élus.

Cinq communiqués de presse ont été diffusés ces dernières semaines par nos quatre associations afin que les futurs élus au Parlement Européen s’efforcent de faire valoir les droits des personnes déficientes visuelles et leur permettent de vivre dans un environnement où les produits et les services sont plus accessibles.
 
Nous œuvrons chaque jour pour que notre société soit plus inclusive, et que l'autonomie des personnes handicapées soit facilitée. Nous espérons que cette action commune incitera les politiques à amplifier le mouvement dans ce sens et que le texte adopté le 13 mars dernier par le Parlement Européen marque cette volonté en ayant des prolongements forts.

1 - FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS !


"Le 13 mars 2019, le Parlement européen a adopté en séance plénière, un texte qui a pour but de faire évoluer l’accessibilité aux biens et aux services en Europe pour les publics en situation de handicap, notamment visuel.

Les citoyens aveugles et malvoyants sont très fortement exclus de l’accessibilité à de très nombreux biens et services : en 2019 il est encore difficile, voire impossible, d’utiliser de nombreux services tels que ceux proposés par les banques, les assurances…, d’utiliser des appareils électroménagers ou de lire un livre numérique par exemple.

Le texte du 13 mars constitue donc un nouveau socle juridique, porteur d’espoir pour l’ensemble des personnes déficientes visuelles, mais il ne reflète malheureusement pas l’ensemble des ambitions portées par nos organisations de défense des droits de ces personnes, qui, par ailleurs, s’acquittent de leur devoir électoral au même titre que l’ensemble de la population.

Au moment où nous nous apprêtons à renouveler le Parlement européen, nous demandons, avec confiance mais fermeté, que nos futurs élus s’attachent à faire valoir nos droits et à amplifier ce mouvement vers une Europe plus inclusive."

Pour télécharger le communiqué de presse en français : Futurs élus européens, ne nous oubliez pas !
To download the joint press release in English : press_release_eu_elections.doc

Retour au sommaire

2 - FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS. ENTENDEZ LES AVEUGLES ! (ACTE 2)


À l’approche des élections européennes, l'association Valentin Haüy se mobilise aux côtés de la CFPSAA, de la Fédération des aveugles de France et de Voir Ensemble pour défendre l'accessibilité des personnes déficientes visuelles auprès des futurs députés européens.

"La citoyenneté des personnes aveugles et malvoyantes se traduit par l’accès à tous les domaines de la vie quotidienne, et l’égalité des chances pour tous passe par des compensations pour certains. Nos associations mènent une campagne permanente pour l’obtention et le maintien de ces compensations. Elles veillent sans cesse à l’application des règles édictées par la législation française de février 2005 en faveur des personnes handicapées.

Vous, qui entrez en campagne à l’échelon européen, vous devez avoir conscience qu’il n’est plus imaginable, au 21ème siècle, de laisser sur le bord de la route une partie de la population, simplement par manque de volonté politique et industrielle. Les citoyens aveugles et malvoyants sont très fortement exclus de l’accessibilité à de très nombreux biens et services. A l’heure du numérique et de la technologie, ces personnes devraient accéder sans difficulté aux études, à l’emploi, à la consommation, au sport, aux loisirs ou à la culture. Il faut peu de choses en réalité pour rendre cela possible. Ces process, lorsqu’ils sont mis en place, représentent finalement un progrès pour tous et des retombées économiques positives. Pensez-y.

La campagne est courte. L’objet n’est pas de vous détailler tous les aspects techniques nécessaires à une accessibilité réussie de chaque secteur concerné.  Notre postulat : vous sensibiliser au bien-fondé de nos demandes. Nous avons choisi pour ce faire 3 thèmes « grands témoins » pour lesquels vous recevrez une communication spécifique et concise jusqu’au jour du scrutin. Il s’agit de : l’accessibilité numérique, l’électroménager, et la pratique du droit de vote.

Si nous nous félicitons de l’orientation du texte du 13 mars dernier adopté par le parlement européen sur l’évolution de l’accessibilité aux biens et services en Europe, parce que cela doit nécessairement passer par l’Europe, nous restons vigilants sur la suite qui devra porter haut et fort nos ambitions. C’est avec vous que nous devrons y travailler. Alors tenons-nous prêts, tenez-vous prêts, pour faire avancer la défense des droits des personnes déficientes visuelles.

Notre prochain message sur l’accessibilité numérique arrive bientôt !

Retour au sommaire

3 - FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS. CIBLEZ LE NUMÉRIQUE ! (ACTE 3)


Les élections européennes approchent. L’association Valentin Haüy, la CFPSAA, la Fédération des Aveugles de France et Voir Ensemble interpellent les candidats et demandent que tous les outils numériques soient accessibles aux personnes déficientes visuelles.

"Juste une fiction : demain, par quelque fatalité, vous devenez aveugles ! Que se passe-t-il ? D’abord un cap difficile et une nécessaire période de réadaptation. Et puis, vous souhaitez continuer d’être ce que vous êtes, poursuivre votre vie professionnelle, votre vie citoyenne, tout simplement. C’est possible, mais à une condition : que la technologie réponde à votre besoin d’autonomie, que les outils dont vous allez vous servir soient accessibles. C’est cela qu’on appelle l’accessibilité numérique.

Ces outils, en voici la liste non exhaustive :
• les « logiciels métiers » : ils sont partie prenante de la vie professionnelle et permettent le travail en temps réel. Accessibles, ils mettent les personnes déficientes visuelles à égalité avec leurs collègues. Seules restent les compétences.
• les sites de e-commerce : accessibles, ils permettent aux personnes déficientes visuelles d’être autonomes dans leurs achats en ligne ou toute recherche incombant à la vie d’aujourd’hui.
• les sites de réservation en ligne : accessibles, ils permettent l’accès aux billetteries pour les transports, la vie culturelle (théâtre ou musée), ou toute autre forme de loisirs.
• les sites des organismes publics ou privés : accessibles, ils permettent notamment aux personnes aveugles et malvoyantes de gérer leurs comptes bancaires en toute autonomie.

Il faut agir sur les pouvoirs publics et sur les professionnels : tout doit être nativement accessible !

L’Acte Européen d’Accessibilité, récemment adopté, est tourné vers le numérique. Il faudra rester vigilant et à la hauteur de toutes les avancées technologiques à venir. La politique numérique de l’Europe doit être forte pour impliquer toujours davantage les transpositions nationales.

Pour finir sur une note qui pourrait presque être humoristique, il faut souligner que la directive pour l’accessibilité du Web ne s’applique pas, et c’est un comble, aux sites et applications mobiles des institutions européennes ! Nous savons que la diversité des langues entraîne une complexité de mise en place, mais, au moins le Parlement, qui représente le citoyen, devrait montrer l’exemple !

Nous ne pouvons pas rater le tournant du numérique. Il est vital pour l’ensemble de la population impactée par une déficience visuelle. Merci de votre attention.

Télécharger le communiqué de presse "élections européennes accessibilité numérique" (Word - 2.32 Mo)
 
Retour au sommaire

4 - FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS. ACTUALISEZ L'ÉLECTROMÉNAGER ! (ACTE 4)


L'association Valentin Haüy, la CFPSAA, la Fédération des aveugles de France et Voir Ensemble s'associent pour interpeller les futurs élus européens autour d'un deuxième thème "grand témoin" : l'électroménager et la nécessité de rendre les équipements accessibles à tous avant leur mise en vente sur le marché européen.

"Suite de notre mini-série : une soirée chez un couple d’amis. Ils sont aveugles tous les deux. Nous pénétrons dans un appartement moderne et l’excellent fumet perçu dès l’entrée promet un dîner délicieux. Dans notre univers de voyants, cela nous étonne un peu, que des personnes aveugles cuisinent avec talent. Et pourtant, c’est souvent le cas ! Mais nos amis sont inquiets : leur gazinière doit être changée et laisser place à une plaque à induction. Comment utiliser ce nouveau matériel tout tactile ? Aucun repère, ni vocal, ni de compensation au toucher, n’y est associé. Et le problème surgira à nouveau lorsqu’il faudra changer la machine à laver.  Le tout tactile est de plus en plus présent dans les biens d’équipement ménager, sans aucune adaptation prévue, pour les personnes déficientes visuelles.

Cela concerne principalement : les cuisinières vitrocéramique, les plaques à induction, les fours à micro-ondes, les lave-linge et lave-vaisselle, certaines machines à café et les futurs robots-ménagers en expansion.

Pour qu’un produit soit commercialisé en France, il doit recevoir une autorisation de mise sur le marché pour l’ensemble de l’Union Européenne. Il faut agir à ce niveau. Interpeller les constructeurs, leur soumettre un cahier des charges pour l’accessibilité. Beaucoup trop de produits ne sont pas accessibles, et c’est particulièrement le cas pour les plaques à induction ou les lave-linge. Si elles ne peuvent plus les utiliser, les personnes déficientes visuelles régresseront vers une perte d’autonomie. Le préjudice est moral, citoyen et économique.
Avec sa directive « Biens et service », L’Acte Européen d’Accessibilité est tourné, vous le savez maintenant, vers le numérique, mais il ne répond pas à tous les besoins des personnes déficientes visuelles. Certains champs ne sont pas suffisamment couverts, c’est le cas pour les biens d’équipement électroménager.

Les eurodéputés peuvent interpeller la Commission pour qu’elle lance des initiatives encourageant l’accessibilité de tous les secteurs des biens et services et notamment celui de l’électroménager. C’est indispensable pour 2 millions de personnes souffrant de cécité, ce le sera de plus en plus avec le vieillissement de la population.
Une fois de plus nous voulions vous alerter. Bientôt, notre dernier message. Nous vous souhaitons une bonne campagne.

Télécharger le communiqué de presse "élections européennes accessibilité électroménager" (Word - 2.33 Mo)

Retour au sommaire

5 - FUTURS ÉLUS EUROPÉENS, NE NOUS OUBLIEZ PAS. FACILITEZ NOTRE ACTE ÉLECTORAL ! (ACTE 5)


L'association Valentin Haüy, la CFPSAA, la Fédération des aveugles de France et Voir Ensemble s'associent pour interpeller les futurs élus européens sur l'accessibilité de la campagne et du vote aux Élections Européennes.

"Dernière étape : mai 2019, période électorale.  Le déroulement de la campagne permet de mieux vous connaître. Comme tout un chacun, les personnes déficientes visuelles souhaitent s’informer mais s’irritent de ne pouvoir examiner la propagande électorale. Les sites des candidats ou des partis politiques ne sont pas accessibles et les professions de foi sont évidemment illisibles pour une personne non voyante qui souhaite se concentrer au-delà du tumulte médiatique. Et puis, le jour du scrutin arrive : le citoyen aveugle ne peut voter sans l’aide d’un tiers. Aucune trace de braille dans les bureaux de vote et, à quelques exceptions près, pas de machines à voter permettant le vote électronique avec casque audio et voix numérisée indiquant les choix possibles (seuls 3 % des bureaux de vote sont équipés). De son côté, le Ministère de l’intérieur a fait des efforts pour rendre son site d’information électorale accessible mais il ne peut transcrire des documents qui eux, ne le sont pas !
 
Ce qu’il faudrait :
• En amont : rendre accessibles la propagande, les sites des candidats et les sites des partis politique ;
• Sur place : équiper les bureaux de vote de machines à voter, réfléchir à la mise en place de mentions en braille sur ou devant l’étalage des bulletins de vote.
 
Les élus et futurs élus doivent dès à présent montrer le chemin de l’exemplarité en matière d’accessibilité des campagnes électorales et du vote, sans oublier l’égal accès à la candidature. Les partis politiques doivent dès à présent se préoccuper de la mise en accessibilité de leurs sites web ; Les eurodéputés ont le pouvoir d’adopter une résolution garantissant la pleine accessibilité des élections européennes de 2024.
 
Cette revendication peut sembler ne pas être cruciale car les personnes aveugles, de leur propre aveu, arrivent à voter malgré tout. Mais il n’est pas normal à l’ère du numérique et de la technologie de ne pouvoir voter que par débrouillardise. Cette revendication est le symbole de l’égalité des citoyens, égalité face à l’information, face au choix politique et face à l’accomplissement de l’acte électoral.
 
Merci de nous avoir accordé votre attention depuis ces dernières semaines. Bonne fin de campagne et à bientôt.
 
Contacts :

Association Valentin Haüy - Manuel PEREIRA – Mn.pereira@avh.asso.fr - Tél : 01.44.49.27.33
CFPSAA - Chantal LE SOLLIEC – contact@cfpsaa.fr - Tél : 01 45 30 96 12
Fédération des Aveugles de France - Julie BERTHOLON - j.bertholon@aveuglesdefrance.org - Tél : 01 44 42 91 83
Voir Ensemble – Olivier RANDRIA – plaidoyer@voirensemble.asso.fr - Tél : 01 53 86 00 59"

Retour au sommaire


Fin du VHI n° Spécial Élections Européennes - mai 2019

mba

Pour vous désabonner, envoyez votre e-mail à cette adresse : vhi_desabonnement@avh.asso.fr