LETTRE D'INFORMATION VALENTIN-HAÜY-INFOS N° 5 SPECIAL AVRIL  2020


Pour avoir accès à l'historique des bulletins VH Infos en ligne depuis 2009, cliquez sur http://www.avh.asso.fr/fr/lassociation/restez-informes/valentin-hauy-infos
Pour s'abonner par courriel à notre lettre d'information mensuelle, écrire au courriel suivant : vhi_abonnement@avh.asso.fr

SOMMAIRE

1. Un espace dédié sur le site web de l’association Valentin Haüy pour retrouver des informations utiles.

2. Chez votre pharmacien

3. Augmentation des amendes en cas de non-respect du confinement

4. Déplacements avec un chien guide

5. Attestation de déplacement dérogatoire pour les personnes malvoyantes ou non voyantes

1. Un espace dédié sur le site web de l’association Valentin Haüy pour retrouver des informations utiles.

Afin de pouvoir donner accès à des informations utiles que l’on retrouve sur les sites officiels du Gouvernement notamment, mais qui ne sont pas accessibles aux personnes déficientes visuelles, l’association Valentin Haüy a créé dès le 25 mars un espace dédié en page d’accueil de son site web.

On y retrouve les documents officiels comme l’attestation de déplacement dérogatoire rendue accessible par nos équipes, les gestes barrières à respecter pour limiter la propagation du virus et protéger son entourage, des informations pratiques comme les livres audio de la médiathèque Valentin Haüy disponibles en téléchargement sur EOLE pour s’occuper pendant le confinement, ou encore un numéro vert pour se faire livrer les courses. https://www.avh.asso.fr/fr/covid-19

Retour au sommaire


2. Chez votre pharmacien

Renouvellement d’ordonnance expirée pour maladie chronique
Afin d'éviter toute interruption de traitement préjudiciable à la santé d'un patient bénéficiant d'un traitement chronique, les pharmacies d'officine peuvent dispenser, lorsque la durée de validité d'une ordonnance renouvelable est expirée, un nombre de boîtes par ligne d'ordonnance garantissant la poursuite du traitement jusqu'au 15 avril 2020. Le traitement est d'abord délivré dans la limite d'une période d'un mois avant de pouvoir être renouvelé. Ces médicaments sont remboursés par l'Assurance maladie dans les conditions habituelles.
Le pharmacien en informe le médecin. Il appose sur l'ordonnance le timbre de sa pharmacie, la date de délivrance et le nombre de boîtes dispensées.
 
Médicaments avec substances à propriétés hypnotiques ou anxiolytiques
Les médicaments contenant des substances à propriétés hypnotiques ou anxiolytiques sont délivrés pour une période limitée à 28 jours renouvelable jusqu'au 15 avril 2020 à condition que ces médicaments aient été délivrés au patient depuis au moins 3 mois consécutifs.
 
La vente de paracétamol réglementée jusqu’au 15 avril
Jusqu'au 15 avril 2020, la vente de médicaments exclusivement composés de paracétamol est réglementée :
Sans ordonnance, deux boîtes peuvent être délivrées aux patients déclarant présenter des symptômes de type fièvre ou douleurs et une boîte dans les autres cas. Le nombre de boîtes dispensées est inscrit au dossier pharmaceutique malgré l'absence d'ordonnance.

Retour au sommaire

3. Augmentation des amendes en cas de non-respect du confinement

A la suite de la publication d’un décret paru le dimanche 29 mars 2020 dans le Journal officiel, la mesure suivante entre en vigueur dès à présent :
En cas de récidive dans les quinze jours, un particulier contrôlé par les autorités alors qu’il ne respecte pas le confinement se verra désormais sanctionné d’une amende de 200 euros dans le cas d’une contravention de 5ème classe.
Pour rappel, le seul non-respect du confinement, qui est une contravention de 4ème classe, reste sanctionné d’une amende de 135 euros.
Si l’amende n’est pas payée dans les 45 jours, elle est majorée et s’élève à 375 euros pour une contravention de 4ème classe et à 450 euros pour une contravention de 5ème classe (récidive dans les quinze jours).
Enfin, « si 4 violations sont relevées dans les 30 jours, il s’agit alors d’un délit punissable de 6 mois de prison et 3 750 euros d’amende », a-t-on rappelé au ministère de l’Intérieur.

Pour en savoir plus : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041763219&dateTexte=&categorieLien=id

Retour au sommaire

4. Déplacements avec un chien guide

Il n’y a pas de dispositions particulières pour les personnes déficientes visuelles et leur chien guide. Les personnes déficientes visuelles doivent remplir leur attestation de déplacement dérogatoire, en mentionnant l’heure de sortie, à chaque fois qu’elles sortent leur chien.

Retour au sommaine

5. Attestation de déplacement dérogatoire pour les personnes malvoyantes ou non voyantes

Tout en saluant la mesure ci-après, annoncée par le Secrétariat d’État chargé des personnes handicapées, l’AVH appelle à la vigilance et recommande aux personnes malvoyantes de continuer à remplir l’attestation de déplacement dérogatoire car pour elles, il sera très difficile de justifier de leur situation de malvoyant s’il elles ne disposent pas d’un document officiel mentionnant cette situation (carte d’invalidité avec la mention cécité ou carte mobilité inclusion (CMI) avec la mention cécité ou certificat médical récent précisant l’empêchement de lire ou d’écrire).

Sophie Cluzel a annoncé que l’attestation dérogatoire de déplacement n’est pas nécessaire, à titre exceptionnel, pour les personnes aveugles ou malvoyantes, sous condition de présenter une carte d’invalidité ou un document justifiant d’un tel handicap. Par ailleurs, si la personne déficiente visuelle est accompagnée d’un auxiliaire de vie à domicile, ce dernier devra disposer d’une dérogation professionnelle de déplacement.

Pour en savoir plus : https://handicap.gouv.fr/grands-dossiers/coronavirus/article/foire-aux-questions
Retour au sommaire

Fin du VHI 5 spécial avril 2020.

Pour vous désabonner, envoyez votre courriel à cette adresse : vhi_desabonnement@avh.asso.fr