LETTRE D'INFORMATION VALENTIN-HAÜY-INFOS N° 18 SPECIAL JUIN  2020


Pour s'abonner par courriel à notre lettre d'information mensuelle, écrire au courriel suivant : vhi_abonnement@avh.asso.fr

SOMMAIRE


1. Réouverture au public du Siège de l’association Valentin Haüy
2. Dispositif d’aide exceptionnelle au déplacement pour les salariés en situation de handicap
3. L’AVH en faveur d’une école inclusive harmonieuse
4. Art audio Épisodes 9 et 10
5. Arrêts de travail dérogatoires : ameli.fr renseigne sur la marche à suivre en fonction de votre situation
6. Un numéro d’appel national, des solutions de proximité
7. MDPH : Renouvellement des droits

1. Réouverture au public du Siège de l’association Valentin Haüy

À compter du 15 juin, l’accueil général du Siège sera ouvert au public.
L’accueil du public à la Boutique, rue Duroc, sera assuré sans qu’il soit nécessaire de prendre rendez-vous. Le service Social et Juridique recevra ses visiteurs sur rendez-vous comme de coutume.
En revanche, le service SOS Lecture – Ecriture continuera d’être assuré uniquement sur rendez-vous dans les bureaux du service Social et Juridique, dès lors que la « Bulle » ne permet pas de respecter les recommandations sanitaires.
L’espace commun de la Médiathèque restera fermé au public en l’état actuel des consignes sanitaires.

Vous trouverez, en pièce jointe, un document vous expliquant les consignes (port du masque, déplacements et sens de circulation dans le bâtiment) à respecter lors de votre venue au Siège.


Retour au sommaire

2. Dispositif d’aide exceptionnelle au déplacement pour les salariés en situation de handicap


Un dispositif de prise en charge de transport est prévu par l’AGEFIPH pour les salariés en situation de handicap. Ce dispositif d’aide exceptionnelle aux déplacements (100€/jour travaillé) est mis en place jusqu’au 30 septembre 2020.
Pour les personnes titulaires d’une Carte d’invalidité ou d’une Carte mobilité inclusion (CMI) invalidité (taux d’incapacité d’au moins 80%), la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) n’est pas obligatoire.

Afin d’aider les travailleurs handicapés dans la reprise de leur activité en période de déconfinement, l’Agefiph a notamment mis en place une aide exceptionnelle de 100 euros maximum par jour pour leurs déplacements au travail. Pour accompagner au mieux ce retour au travail, l’Agefiph offre aux salariés ou stagiaires de la formation professionnelle la possibilité de se faire rembourser à hauteur de 100 euros maximum par jour leur frais de transport en lien avec l’activité professionnelle ou l'action de formation en présentielle (frais de taxi, VTC, etc…). L'objectif de cette aide est de soutenir les personnes handicapées fragiles ou particulièrement vulnérables pour lesquelles l'utilisation des transports en commun est fortement déconseillée.
 
Pour en savoir plus : https://www.avh.asso.fr/fr/deconfinement-des-aides-renforcees-pour-les-travailleurs-handicapes
Pour télécharger le dossier de demande cliquez ici : https://www.agefiph.fr/aides-handicap/aide-exceptionnelle-aux-deplacements

Retour au sommaire

3. L’AVH en faveur d’une école inclusive harmonieuse

La loi « pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » de 2005 indique que le droit à l'éducation pour tous les enfants, quel que soit leur handicap, est un droit fondamental.
Si certaines agences régionales de santé (ARS) s’engagent dans leur Plan Régional de Santé (PRS) à promouvoir l’accès à la scolarisation en école ordinaire, au sein de l’enseignement supérieur et à l’emploi accompagné des personnes en situation de handicap, beaucoup de chemin reste encore à parcourir.

Le Dr Blaisot, membre de l’association des professionnels de la basse vision, a lancé une pétition qui souligne l’importance :

L’association Valentin Hauÿ soutient les demandes permettant un parcours scolaire le plus adapté à tout élève déficient visuel (non ou mal voyant) et lui assurant un avenir professionnel et une vie d’adulte réussis.

Le Plan personnalisé de scolarité (PPS) se doit d’être adapté aux besoins de l’enfant pour accéder dans les meilleures conditions aux connaissances, et personnalisé selon le degré de déficience et l’évolutivité de la pathologie avec ajustement possible à tout moment dans les plus brefs délais, et son respect assuré. Celui-ci doit être établi en fonction des besoins de l’enfant et les critères liés à la difficulté pour la structure d’accueillir l’enfant doivent être exclus.

L’accès aux techniques d’adaptation de suppléance que ce soit le braille ou les nouvelles technologies se doit d’être pris en compte pour une inclusion réelle avec des moyens adaptés, un temps privilégié réellement accordé à l’apprentissage dès la petite enfance mais aussi aux rééducations indispensables à l’autonomie (orthoptie, psychomotricité, ergothérapie, locomotion, activités de la vie journalière…) qui supposent des moyens humains et financiers afin que cela puisse contribuer à une réelle inclusion.

L’association Valentin Haüy soutient la nécessité d’accompagnement des familles, la pair-aidance (entraide entre personnes ayant le même handicap) étant une forme précieuse de soutien.

La pétition mise en place par le Dr Blaisot a déjà obtenu plus de 16.000 signatures.
Si vous souhaitez y apposer votre signature d’ici le 15 juillet, cliquez ici : https://www.mesopinions.com/petition/sante/ecole-inclusive-harmonieuse-enfant-situation-handicap/79800

Retour au sommaire

4. Art audio Épisodes 9 et 10

Aujourd’hui, le service Accessibilité physique et culturelle de l’association Valentin Haüy vous propose un retour en France pour un rendez-vous avec le sculpteur Auguste Rodin. Au programme, l’étude de tête, réalisée en 1897, pour le Balzac monumental, une sculpture en plâtre intitulée « Honoré de Balzac » exposée à la Maison Balzac (Paris XIVe).

Pour écouter l’audiodescription cliquez ici : https://www.youtube.com/watch?v=hs6WWSo4pM8

Poursuivez l’écoute avec l’épisode 10 consacré à une œuvre exposée au Musée Cognacq-Jay, et signée  François Boucher. Il s’agit  portrait présumé de Marie-Emilie Baudouin, fille du peintre.

Pour écouter l’audiodescription cliquez ici : https://www.youtube.com/watch?v=11PRalkFHI4

Retour au sommaire

5. Arrêts de travail dérogatoires : ameli.fr renseigne sur la marche à suivre en fonction de votre situation

Un dispositif d’indemnisation des arrêts de travail dérogatoires a été créé dans le cadre de la crise sanitaire pour les parents contraints de garder leur enfant, les personnes présentant un risque de développer une forme sévère de la maladie ou les personnes cohabitant avec ces personnes. Depuis le 1er mai, le dispositif a évolué. Le site www.ameli.fr vient de mettre à disposition les renseignements concernant la marche à suivre selon que le salarié est en situation de garde d’enfant ou une personne vulnérable.

Pour en savoir plus en fonction de votre situation, vous pouvez consulter le document en pièce jointe ou cliquer ici, si vous disposez d’un lecteur d’écran : https://www.ameli.fr/assure/covid-19/arret-de-travail/covid-19-dispositif-dindemnisation-des-interruptions-de-travail

Retour au sommaire

6. Un numéro d’appel national, des solutions de proximité

Le secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées a décidé d’accélérer, en l’adaptant au contexte de la crise, la mise en place du numéro d’appel national gratuit, promis par le Président de la République lors de la Conférence nationale du handicap et qui devait être lancé en 2021.
Ce numéro est le 0800 360 360. Il s’adresse aux personnes handicapées et aux aidants en grande difficulté et sans solution dans le cadre de la crise, qui ne savent pas à qui s’adresser, ou dont la situation nécessite des réponses coordonnées ou de proximité. Il est accessible aux personnes sourdes et malentendantes.
Le numéro national renvoie sur des équipes territoriales, des « communautés 360 » composées des acteurs locaux, notamment associatifs, impliqués dans l’accompagnement des personnes handicapées, et de la Maison départementale des personnes handicapées.
Le 0800 360 360 est mis en place, avec la mobilisation des Agences régionales de santé et des Conseils départementaux, dès la semaine du 8 juin sur 24 départements (Corse du Sud, Haute-Corse, Aisne, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Calvados, Charente-Maritime, Corrèze, Eure, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Manche, Mayenne, Nord, Oise, Orne, Pyrénées-Atlantiques, Seine-Maritime, Var, Vaucluse, Vienne, Martinique) et 6 régions pilotes, dont la Nouvelle-Aquitaine, où se déroule le pré-lancement. Les autres régions ouvriront progressivement leurs « communautés 360 » au cours du mois de juin.
Une plateforme d’écoutants nationaux sera également mise en place le 8 juin pour les appels ne pouvant pas être pris par les équipes territoriales. L’objectif est d’assurer en toute circonstance écoute et relais aux appelants.

Pour en savoir plus : https://handicap.gouv.fr/grands-dossiers/coronavirus/article/foire-aux-questions-deconfinement

Retour au sommaire

7. MDPH : Renouvellement des droits

Si vos droits ou prestations arrivent à expiration avant le 31 juillet, ils sont automatiquement renouvelés pour 6 mois, sans aucune démarche à accomplir.
Les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) restent à votre disposition par téléphone ou via leurs outils de communication à distance. Leur accueil physique reprend progressivement en fonction de leur situation locale.

Source : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/espace-handicap  (Rubrique mesures d’accompagnement)

Retour au sommaire

Fin du VHI 18 spécial juin 2020.

Pour vous désabonner, envoyez votre courriel à cette adresse : vhi_desabonnement@avh.asso.fr