LETTRE D'INFORMATION VALENTIN-HAÜY-INFOS

NUMÉRO SPÉCIAL FÉVRIER 2021

Dernier numéro paru : 28 janvier 2021

Cette lettre d'information est principalement destinée à aviser les personnes non ou malvoyantes, leur famille et leurs amis, des actions et services proposés par l'association Valentin Haüy à leur intention :
* nouveaux articles mis en vente par le Service du Matériel Spécialisé ;
* certains programmes en audiodescription au cinéma, au théâtre... ;
* les fiches d'évaluation réalisées par notre Centre d'Évaluation et de Recherche sur les Technologies pour les Aveugles et les Malvoyants (CERTAM);
* des annonces de séjours sportifs, touristiques et culturels à destination des personnes déficientes visuelles ;
* des actions juridiques et sociales ;
* les activités de nos comités et de nos établissements.
etc...

N'hésitez pas à faire connaître la Valentin Haüy Infos (VHI) à toute personne susceptible d'être intéressée. Proposez-lui de s'abonner à cette lettre afin qu'elle soit tenue informée de ce qui pourrait la concerner en tant que personne déficiente visuelle.

Pour changer d'adresse de réception, il suffit d'abord de vous désabonner puis de s'abonner à nouveau avec votre nouvelle adresse courriel.
Pour s'abonner, il suffit d'envoyer un courriel ne contenant ni texte, ni objet, ni message à l'adresse courriel suivante : vhi_abonnement@avh.asso.fr. 
Pour se désabonner, il suffit d'envoyer un courriel ne contenant ni texte, ni objet, ni message à l'adresse courriel suivante : vhi_desabonnement@avh.asso.fr.
 
Pour envoyer un courriel contenant un message merci d'utiliser l'adresse courriel suivante : secretariat.publication@avh.asso.fr. 

Historique des VH Infos en ligne depuis 2009.

SOMMAIRE

1 - Informations de l'association Valentin Haüy
1.1 - Le CERTAM lance son nouveau site internet avec une accessibilité optimale

1.2 - Lancement de l’étude Homère, étude de référence sur le handicap visuel
1.3 - L'étude Homère sur Vivre FM
1.4 - Dictée braille « Le Poinçon Magique » édition 2021 : les inscriptions au concours sont ouvertes !

2 - Accessibilité numérique : la Confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes (CFPSAA) tire la sonnette d’alarme

3 -  AAH : pétition et demande de désolidarisation des revenus du conjoint


* - * - *

1 - Informations de l'association Valentin Haüy

1.1 - Le CERTAM lance son nouveau site internet avec une accessibilité optimale

Communiqué de presse – Février 2021

 Le Centre d’Évaluation et de Recherche sur les Technologies pour les Aveugles et les Malvoyants (CERTAM) lance ce 11 février 2021 son nouveau site internet modernisé et parfaitement accessible pour informer au mieux les personnes déficientes visuelles, accompagnants et organismes de financement sur les aides techniques adaptées. Au menu, des tests de produits, des grands dossiers thématiques, l’intégration d’une rubrique accessibilité numérique, ainsi que des enquêtes utilisateurs.

De nombreuses solutions technologiques existent actuellement pour favoriser l’autonomie des personnes déficientes visuelles au quotidien, mais comment les connaître et savoir si elles sont vraiment adaptées ?

Pour répondre à cette problématique, l’association Valentin Haüy a créé le CERTAM en 2008, un centre d’experts dont la vocation est de tester les solutions techniques existantes sur le marché, d'en évaluer l'utilité, la fiabilité, la souplesse d'utilisation, d'effectuer des essais comparatifs et d'en publier les résultats en ligne. En 2021, le CERTAM poursuit sa mission de veille et d’information sur son nouveau site internet au design plus moderne, à la navigation plus fluide, et au contenu enrichi.

Une vitrine pour l’accessibilité numérique

Alors que moins de 10 % des sites internet sont jugés accessibles à l’heure actuelle, le CERTAM avait pour ambition première de montrer l’exemple en développant un site parfaitement accessible à tous. Tout au long de son développement, les experts du Centre ont donc œuvré à rendre la navigation du site aisée et agréable aussi bien pour les utilisateurs non-voyants ou malvoyants que pour les internautes voyants grâce notamment à un travail sur l’ordre de lecture, une réorganisation des contenus et la mise en avant du moteur de recherche. Un panel constitué d’utilisateurs déficients visuels et de personnes voyantes est également intervenu pour tester le site avant sa mise en ligne.

Des enquêtes pour évaluer les besoins des utilisateurs

Grande nouveauté, le CERTAM veut désormais donner directement la parole aux utilisateurs déficients visuels à travers des enquêtes thématiques régulières dont les résultats, publiés sur le site, permettront de mettre en avant leurs besoins et de sensibiliser les pouvoirs publics et les grandes entreprises à ces sujets. Les résultats de la première enquête réalisée sur les habitudes d'achat en ligne des personnes déficientes visuelles sont actuellement consultables en ligne.

L’enquête révèle notamment que 60 % des personnes faisant leurs achats en ligne doivent recourir à l’aide d’une tierce personne pour finaliser leurs achats du fait du manque d’accessibilité des sites marchands. En effet, les sondés rencontrent des difficultés à toutes les étapes du processus d’achat en ligne, que ce soit lors de la création d’un compte, la recherche et la sélection des produits, la saisie des coordonnées personnelles, ou encore le processus de paiement.

L’association Valentin Haüy a été créée en 1889 et reconnue d’utilité publique en 1891. Elle soutient et accompagne depuis plus de 130 ans les personnes déficientes visuelles pour leur permettre de gagner en autonomie et en accessibilité, notamment dans le domaine des nouvelles technologies et du numérique.

Contacts :

Manuel Pereira, responsable du CERTAM - mn.pereira@avh.asso.fr - 01 44 49 27 33

Carole Bailly, chargée de communication - c.bailly@avh.asso.fr - 01 44 49 27 48

Retour au sommaire

1.2 - Lancement de l’étude Homère, étude de référence sur le handicap visuel

Alors que l’on estime à entre 1,3 et 1,7 million le nombre de personnes atteintes d’un trouble de la vision en France et qu’un aveugle naît toutes les 15 heures (sources Fédération des aveugles de France, 2015), il n’existe pas à ce jour de données à grande échelle sur la situation des personnes déficientes visuelles dans notre pays.

Pour ces raisons, un collectif de huit associations d’envergure nationale, dont l’association Valentin Haüy, a décidé de porter ensemble la réalisation d’une étude de grande ampleur portant sur les conditions de vie des personnes déficientes visuelles, sur leurs problématiques au quotidien, leurs attentes et leurs besoins dans tous les domaines de leur vie courante, que ce soit sur le diagnostic de leur problème visuel, les moyens de compensation mis à leur disposition, leur éducation, leur accès à l’emploi, à la culture, aux loisirs et sur le vieillissement.

Cette étude de référence sur le handicap visuel, dénommée Homère, prend la forme d’un questionnaire en ligne construit selon une méthode scientifique et participative.

L’étude est régionalisée : la première phase se déroulera sur la région Auvergne-Rhône-Alpes dès le 11 février 2021 et jusqu’au 11 mai 2021. Elle sera déployée ensuite dans chaque région de France métropolitaine puis, ultérieurement dans les départements d’outre-mer.

N’hésitez pas à en parler autour de vous pour recueillir le plus d’informations possibles.

Les résultats seront communiqués en 2022 par toutes les associations porteuses de cette étude inédite.

Le collectif des huit associations : Association nationale des parents d’enfants aveugles (ANPEA), association Valentin Haüy (AVH), Fédération des Aveugles de France (FAF), Groupement des associations partenaires d’action sociale (GAPAS), Institut National des Jeunes Aveugles (INJA), Les Chiens Guides d’Aveugles, Les Pupilles de l’Enseignement Public 69 (LESPEP 69), Voir Ensemble

Retour au sommaire

1.3 - L'étude Homère sur Vivre FM

Un collectif d’associations d’envergure nationale, dont l’association Valentin Haüy, a décidé de porter ensemble la réalisation d’une étude sur les personnes déficientes visuelles, tous âges confondus.

Bruno Gendron explique sur Vivre FM l’objectif de l’étude Homère dont le lancement a eu lieu le 11 février.

Retour au sommaire

1.4 - Dictée braille « Le Poinçon Magique » édition 2021 : les inscriptions au concours sont ouvertes !

La 26ème édition du concours "Le Poinçon Magique" organisé par l’association Valentin Haüy aura lieu mercredi 17 mars 2021 en France métropolitaine et dans les départements d'Outre-Mer. Inscrivez-vous jusqu'au 26 février.

Depuis 26 ans, l’association Valentin Haüy organise « le Poinçon Magique », une grande dictée nationale pour les braillistes passionnés. L’objectif est de favoriser et promouvoir la connaissance de cette écriture indispensable aux aveugles. Le concours se déroulera au sein des diverses implantations locales de l'association le mercredi 17 mars 2021.

Il portera sur les deux catégories suivantes :
• braille intégral ;
• braille abrégé.

Les prix seront attribués selon deux catégories, à savoir « Juniors » et « Adultes ».

La répartition des prix se fera comme suit :
• 1er prix : 300 euros ;
• 2e prix : 200 euros ;
• 3e prix : 100 euros.

Les inscriptions sont désormais ouvertes, jusqu'au 26 février 2021. Les candidats peuvent s’inscrire par courrier, par téléphone ou par mail directement auprès du comité départemental ou local de leur choix.

Nous vous attendons nombreux !

Télécharger le règlement du concours du Poinçon Magique 2021 (Word - 75.38 Ko)
Télécharger le bulletin individuel d'inscription au Poinçon Magique 2021 (Pdf - 266.13 Ko)
Accéder aux sujets des éditions précédentes
 

Retour au sommaire

2 - Accessibilité numérique : la Confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes (CFPSAA) tire la sonnette d’alarme

Dans un communiqué « Une actu, un outil, un webinaire… et puis s’en vont ! », la Confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes dénonce l’outil d’accessibilité numérique choisi et mis en avant par l’UGAP (Union des Groupements d’Achats Publics). Elle rappelle que la seule solution se situe dans le « nativement accessible ».

L’association Valentin Haüy, membre de la CFPSAA, s’en fait le relai ci-dessous :

« Une actu, un outil, un webinaire… et puis s’en vont !

La CFPSAA tire la sonnette d’alarme.

Si l’accessibilité numérique résidait dans un outil interactif, les aveugles le sauraient.

C’est pourtant ce que certains voudraient faire croire en éludant la complexité du problème. Ce problème est bien connu de la CFPSAA et de ses associations, toutes dédiées à la vie quotidienne des personnes aveugles et malvoyantes. Nous menons un combat de longue haleine pour l’accessibilité numérique, particulièrement dans le domaine public. La loi nous a déjà entendus. Elle impose, depuis 2005, l’accès à tous les sites internet publics par les personnes handicapées. La réalité n’est pas aussi simple : les problèmes de coûts et les prétendus problèmes techniques servent souvent de paravent au retard constaté dans la mise en conformité de nombreux sites. Nous ne baissons pas la garde et continuons inlassablement d’expliquer à tous les niveaux qu’ils soient politiques, conceptuels ou techniques, que la seule solution se situe dans le « nativement accessible ».

Et voilà que l’UGAP (Union des Groupements d’Achats Publics) organise un Webinaire sur le thème de « l’accessibilité numérique » , le 9 février prochain. L’initiative est louable, mais, pour ce faire, l’UGAP a sélectionné la startup FACIL’iti, qu’elle présente comme « le spécialiste » français dans ce domaine et qui vient proposer un focus dédié à « l’accessibilité des contenus numériques pour les personnes en situation de handicap visuel, cognitif ou moteur ». Là, nous sommes étonnés :  FACIL’iti, le spécialiste français ? Il y a peut-être du nouveau ? Oui, il y en a : FACIL’iti propose une solution innovante, qui « adapte l’affichage d’un site Web en fonction des besoins de confort visuel, moteur, cognitif, et/ou temporaire de l’internaute ». Là, nous sommes furieux : l’outil proposé n’est pas porteur lui-même, d’accessibilité, il permet tout au plus, un peu de confort pour certains utilisateurs, mais ne rend pas un site inaccessible, accessible !

Sans vouloir dénigrer l’innovation sympathique que peut représenter cet outil de confort, nous ne pouvons pas laisser passer une telle information qui tendrait à faire croire que les problèmes sont évacués d’un coup de baguette magique et qu’un gadget supplée au processus que représente la conception et la création d’un site accessible. Si cela était vrai, nous en serions très heureux.

Ce que nous dénonçons par la présente alerte c’est le fait même que l’UGAP ait procédé à ce choix. Cela nous paraît révélateur de la manière dont on évacue la question de l’accessibilité en haut lieu. Le pouvoir en place, celui-là même, qui semble nous donner des garanties, celui-là même qui s’est engagé à rendre accessible 80 % des 250 démarches administratives les plus utilisées par les usagers à l’horizon 2022, serait-il tenté par le désengagement et l’hypocrisie ?

En aucun cas, un outil de confort ne peut se substituer à l’accessibilité fondamentale. Il ne peut exonérer de l’obligation légale de rendre accessibles les sites et plateformes qui entrent dans le champ de la loi. Induire l’idée que l’on peut surseoir, une fois de plus à l’application pleine et entière de règles qui sont édictées au niveau national, européen, et international, c’est nier la citoyenneté des personnes handicapées, c’est participer à la discrimination et c’est assumer cette discrimination !

Rappel
• Au niveau international : la convention des Nations Unies pour les droits des personnes handicapées ratifiée par la France en 2010 dans son article 9.
• Au niveau européen : outre la directive UE 2016/2102 sur les sites web d’organismes publics, la stratégie numérique de 2010, la stratégie européenne en faveur des personnes handicapées 2010-2020 ou encore la directive de 2014 sur les marchés publics (article 60) évoquaient déjà l’accessibilité numérique.
• Au niveau national : la loi du 11 février 2005 posait déjà ce principe dans son article 47, modifié par l’article 106 de la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016.

Le 05/02/2021
Contact@cfpsaa.fr

Télécharger le communiqué de la CFPSAA "Une actu, un outil, un webinaire... et puis s'en vont" (Word  - 50 Ko)

Retour au sommaire

3 -  AAH : pétition et demande de désolidarisation des revenus du conjoint

Une pétition déposée en septembre 2020 sur le site du Sénat demande la modification du calcul de l'Allocation adulte handicapé (AAH).

La pétition devait recueillir 100 000 signatures pour être soumise aux sénateurs. Elle vient de dépasser les 100 000 signatures, une première sur le site du Sénat.

Devant ce soutien, un sénateur a été nommé pour travailler sur un texte législatif touchant le mode de calcul de l'AAH.

Vous avez encore jusqu'à mars pour signer cette pétition. Les modalités de signature de cette pétition sont complexes, pas assez accessibles pour les internautes déficients visuels et demande l'association d'une personne voyante lors de la signature.

Lecture de la pétition et signature
En savoir plus

Retour au sommaire

Fin de la VHI numéro spécial février 2021
mba