Accessibilité numérique : la Commission européenne désapprouve les outils de surcouche

Les outils de surcouche dont les promoteurs prétendent qu’ils facilitent l’accessibilité numérique des personnes handicapées sont inefficaces et même nocifs. La Commission européenne vient de formuler cette conclusion.

L’association Valentin Haüy et la Confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes (CFPSAA) ont depuis longtemps mis en garde sur le danger que représentaient les outils de surcouche « Accessibility overlays » pour l’accessibilité numérique.

 

La prise de position récente de la Commission européenne conforte ainsi leur point de vue, puisqu’elle indique qu’elle n’approuve en aucun cas ces outils et qu’elle souligne que, parfois, en interférant avec les technologies d’assistance utilisées par les personnes handicapées, ils nuisent à l’accessibilité des sites Web.

Vignette actualité sur l'accessibilité numérique

Les raisons de l’inefficacité des outils de surcouche :

 

La Commission analyse les raisons de cette inefficacité des outils de surcouche dans un rapport en anglais et dresse le constat suivant :

 

  • La détection automatisée de problèmes d’accessibilité ne couvre au maximum que 30 % des critères d’accessibilité des normes internationales
  • Aucun outil automatique ne peut se substituer à la prise en compte de l’accessibilité dès la conception des sites
  • En conclusion, ces outils de surcouche ne permettent en aucun cas de rendre un site accessible, ni de respecter la réglementation en vigueur.

 

Voir également l’article publié sur ce sujet par la DINUM.

A lire également

15 novembre 2021

La crise sanitaire de la Covid-19 a accéléré la transformation numérique, en prônant une société sans contact dans laquelle les ressources et les outils en ligne 1 se développent de manière exponentielle. Dans ce contexte, il s’agit, pour les personnes en situation de handicap, de pouvoir se former, travailler, se cultiver, effectuer des démarches administratives, se soigner, utiliser les réseaux sociaux... Bref, vivre et exercer une profession comme n’importe qui, y compris à distance et sans assistance.

10 novembre 2020

L’Association – le contexte

L'Association Valentin Haüy (AVH) reconnue d'utilité publique en 1891, a pour vocation d’aider les personnes aveugles ou malvoyantes à sortir de leur isolement, à leur apporter les moyens de mener une vie aussi normale et autonome que possible.
Compte tenu de l’importance sans cesse grandissante du numérique, l’autonomie des personnes déficientes visuelles implique qu’elles puissent sans limitation utiliser les sites Web et les applications pour smartphones ou tablettes nécessaires à la vie de tous les jours.