Étude Homère – Étude nationale sur la déficience visuelle : Colloque de restitution le 7 février 2023

En l’absence de données à grande échelle sur la situation des personnes déficientes visuelles dans notre pays, un collectif inter-associatif (composé de l’Institut National des Jeunes Aveugles (INJA), Voir Ensemble, Fédération des Aveugles et Amblyopes de France, Les Chiens guides d'aveugles – FFAC, ANPEA, Les PEP 69 ML, Gapas et RETINA France) a lancé en février 2021 une étude inédite qui impacte directement 1 français sur 35 !

 

L’Étude Homère conduite dans l’ensemble des régions françaises métropolitaines et en outre-mer avait pour objectif de mieux identifier qui sont ces personnes déficientes visuelles et où elles se trouvent, en savoir plus sur leur mode de vie et leurs difficultés au quotidien. L’étude a été réalisée par les laboratoires de recherche DIPHE de l'Université Lumière Lyon 2 et CHART-THIM de l'Université Paris 8.

Clôturée à l'automne 2022, un colloque de restitution de l'étude est prévu au Palais d'Iéna (Paris 16ème) le 7 février 2023 de 14 à 17h.
Pour y participer, inscrivez-vous avant le 3 février 2023 :

Merci à nos partenaires : CCA, KLESIA, Optic 2000, Cnav,Agefiph

Plus d’informations : https://etude-homere.org/


Programme du Colloque de présentation des résultats de l’Étude nationale sur la déficience visuelle, Homère :

Sous le haut patronage de Madame Geneviève Darrieussecq, Ministre déléguée auprès du Ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, chargée des Personnes handicapées.

13h30 : Accueil

 

Introduction et présentation de la démarche de recherche

14h00 : Mot d’accueil

Laurence de Roquefeuil, Vice-présidente de l’Association Valentin Haüy et Nicolas Baltenneck, Chercheur à l’unité de recherche Développement Individu Processus Handicap Éducation (DIPHE) de l’université Lumière Lyon 2.

14H05 : Présentation de la démarche de recherche

  1. Présentation de l’historique de la démarche et les objectifs de cette étude par Gérard Dupeyron, ancien médecin chef de l’Institut ARAMAV
  2. L’enjeu de la recherche et d’une méthode participative :
    • Les exigences et l’intérêt de cette démarche. Les limites, contrainte et l’échantillon de l’étude par les chercheurs de l’unité de recherche DIPHE de l’Université Lumière Lyon 2,
    • L’intérêt de la démarche et de l’étude par les partenaires par Sandrine Ladoux, Directrice de la communication, de la santé et de la RSE du Groupe Optic 2000, Chistophe Roth, Président de l’Agefiph et Claudia MARQUET de l’Agence nationale de la recherche,
    • Témoignages de personnes déficientes visuelles.
  3. Les données recueillies ouvrent à de nombreuses questions de recherche par Gérard Uzan, chercheur de l’unité de recherche Cognitions humaines et artificielle CHART-THIM de l’Université Paris 8.

 

Les premières informations apportées par l’étude

15H00 : L’accessibilité numérique et du déplacement : une réalité vécue différemment selon le type de déficience : la malvoyance et la cécité.
Table ronde animée par Julien Robert, Directeur du Centre National de Ressources Handicaps Rares La Pépinière (GAPAS) avec les interventions de :

  • Michel Rosseti, Vice-président de la Fédération française des associations de chiens guides d’aveugles,
  • Dominique Archambauld, Chercheur à Paris 8,
  • Gérard Uzan, Chercheur à l’Université Paris 8.
  • Murielle Mauguin, Présidente de l’INSHEA, pressentie

16H00 : La prise en compte et l’accompagnement de la déficience visuelle : des défis à relever tout au long de la vie.
Mise en débat des données de la recherche :

  • Les enfants et les jeunes : l’errance diagnostique et le besoin criant de professionnels experts par Rachida Teraoui, Présidente de l’ANPEA,
  • L’adulte : L’enjeu de la formation, de l’emploi et du maintien à l’emploi par Didier Eyssartier, Directeur Général de l’Agefiph.
  • La réadaptation et son rôle selon les âges par Béatrice Le Bail, Ophtalmologiste et Présidente de l’ARIBa,
  • La personne âgée : la difficulté d’accès aux soins et la nécessité de la prise en compte de la fonction visuelle en termes de prévention des chutes, d’isolement et de dépression par Marie-France Marchal, Psychologue clinicienne à l’Ehpad du Bartishgut et responsable du SAVS de Strasbourg.

17H15 : Conclusion

Lancement par le collectif du manifeste pour l’observatoire de la déficience visuelle

17h30 : Fin du colloque suivi d’un cocktail assuré par les travailleurs de l’ESAT la Renaissance
 

A lire également

Les sites web des 11 candidats aux élections présidentielles 2017 sont-ils accessibles aux déficients visuels ?

La capacité à consulter des sites web est aujourd’hui une condition indispensable pour mener une vie autonome et notamment pour s’informer. En partenariat avec Exallys et Temesis, acteurs majeurs de l’accessibilité et de l’ergonomie, le pôle Accessibilité Numérique de l’association Valentin Haüy a mesuré et établi un classement des sites web de campagne des 11 candidats à l’élection présidentielle de 2017, selon leur niveau d’accessibilité numérique.