Stop aux sites web hors la loi : signez notre manifeste sur Mes Opinions.com

Aujourd’hui, Internet est incontournable et le sera davantage encore dans les années à venir avec l’accélération de la transformation numérique vers une « société sans contact ». Toutefois 90 % des sites Internet restent inaccessibles malgré les dispositions de la loi Handicap de 2005 et sur les 250 démarches administratives les plus utilisées par les Français, seules 15% respectent les normes d’accessibilité.

L’association Valentin Haüy ne se résigne pas et lance le 25 mars 2022 un manifeste sur le site Mesopinions

 

Pourquoi est-ce important de signer ce manifeste ? Pour faire entendre la voix des oubliés du numérique et permettre à l’association Valentin Haüy de faire pression, sur tous les acteurs concernés (politiques, entreprises, administrations etc…) avec des propositions que vous pouvez retrouver dans le plaidoyer accessibilité numérique.

 

Notre objectif : rompre avec ces inégalités qui excluent plus de 12 millions de personnes en situation de handicap en France dont 2 millions de personnes déficientes visuelles.

 

Signez et partagez le plus largement ce manifeste, pour un numérique inclusif et solidaire !

 

Découvrez la vidéo de Manuel Pereira, responsable du pôle « accessibilité » de l’association Valentin Haüy, qui vous explique ce qu’est l’accessibilité numérique

 

Découvrez les témoignages de Patricia, Sandrine, Adel, et Olivier qui s’expriment sur les difficultés voire les blocages rencontrés au quotidien sur les sites Internet

 

 

L’accessibilité numérique est l’une des dimensions les plus importantes de l’inclusion !

Ensemble, mobilisons-nous en partageant cette action, pour faire du « numérique responsable » une opportunité pour tous.

 

 

A lire également

Des mains sur une plage braille en dessous d'un clavier informatique

Le 11 février 2005 était voté la loi n°2005-102 sur le handicap. Retour sur l’échec sans appel de la loi qui pourtant prévoit « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ».