Nicole a perdu la vue subitement alors qu’elle était au volant de sa voiture. Elle nous raconte son histoire et surtout comment elle a pu se réapproprier sa vie grâce à l’association Valentin Haüy.

Bonjour Nicole, tout d’abord merci d’avoir accepté de partager avec nos lecteurs votre expérience en tant qu’utilisatrice des services de l’association Valentin Haüy.

 

Dans quelles circonstances avez-vous été touchée par le handicap visuel ?

Un samedi matin, j’étais dans ma voiture et j’arrivais dans un tunnel. Dans le tunnel, je voyais la route, le feu rouge de l’autre côté, mais une fois sortie, plus rien. Je ne voyais plus que du « blanc ». Saisie de panique, je me suis arrêtée sur la bande d’arrêt d’urgence pour appeler les secours. Plus tard, on m’a annoncé que j’avais fait une rétinopathie brutale, une maladie dont on ne connaît pas les causes. J’avais 32 ans. Au début j’ai pensé que j’allais guérir, que c’était temporaire…  Mais ça fait maintenant 26 ans que je ne vois que du blanc.

 

En quoi votre vie quotidienne a-t-elle été bouleversée ?

J’étais une femme très active qui aimait que les choses se fassent vite, s’enchaînent. J’étais passionnée par mon travail, je faisais beaucoup de choses avec et pour mes enfants, j’avais de nombreux loisirs, comme du tricot. En perdant la vue, j’ai eu l’impression d’être privée d’une grande partie de ma vie. Je ne pouvais plus travailler, ni pratiquer mes activités favorites. Je ne pouvais plus m’occuper de mes enfants et jouer avec eux. Je n’étais plus autonome.

 

Comment avez-vous entendu parler de l’association Valentin Haüy et qu’est ce qui vous a poussé à prendre contact avec elle ?

C’est mon ophtalmologue qui m’a conseillé de m’adresser à l’association Valentin Haüy, dès la pose du diagnostique. J’avais une canne blanche mais je ne savais pas l’utiliser. Mes premiers objectifs étaient de me déplacer seule et surtout reprendre une activité professionnelle. Je n’avais pas encore conscience de tout ce que l’association Valentin Haüy avait à m’apporter.

 

Comment l’association Valentin Haüy a su répondre à vos nouveaux besoins ?

En premier lieu il fallait que j’apprenne à me repérer dans l’espace pour pouvoir me déplacer en tout sécurité. Grâce aux cours de locomotion, j’ai pu m’initier à la canne blanche et je suis devenue complètement autonome et indépendante dans mes déplacements.

Ensuite, j’ai pris des cours de braille, d’informatique adaptée et de synthèse vocale. 
Et j’ai pu par la suite suivre une formation professionnelle de standardiste.

L’association Valentin Haüy m’a permis d’aller beaucoup plus loin que ce que je n’osais espérer. Ils m’ont aidé à avoir une autre conscience de mon corps, et m’ont donné la possibilité de voir autrement. L’association Valentin Haüy m’a redonné la confiance nécessaire pour reprendre ma vie en main et me rendre compte que ma vie ne s’était pas arrêtée quand j’ai perdu la vue, bien au contraire.

Photo d'illustration

Légende : Atelier sculpture

 

Quel accueil avez-vous reçu en arrivant à l’association Valentin Haüy ?

Ce qui était formidable, c’est qu’enfin j’étais accueillie comme une personne à part entière et non pas comme une personne handicapée. J’ai rencontré beaucoup de gens qui étaient dans ma situation. Les bénévoles sont formidables, heureusement qu’ils sont là pour nous accompagner au quotidien ! J’avais enfin l’impression que les personnes déficientes visuelles étaient reconnues, écoutées et entendues. Cela donne beaucoup de courage vous savez !

 

25 ans après ce premier contact, quelle est la place de l’association Valentin Haüy dans votre vie quotidienne ?

Aujourd’hui je suis complètement autonome mais je suis toujours autant liée à l’association Valentin Haüy. Je participe aux sorties culturelles, je fais du sport, cela fait plusieurs années que j’ai rejoins le club de poterie du Comité Paris Ile-de-France, j’utilise très souvent la médiathèque qui me permet de lire en braille ou d’avoir accès à des livres audio. Chaque activité m’a permis de reprendre confiance en moi, en mes possibilités et j’ai même repris le tricot !

 

Que voudriez-vous dire aux personnes qui soutiennent l’association ?

Le regard sur les personnes non voyantes doit changer, il faut regarder au-delà de la canne blanche ! C’est aussi ce à quoi l’association Valentin Haüy contribue. L’association fait un énorme travail de sensibilisation au handicap auprès des personnes voyantes. Même si nous ne voyons pas avec nos yeux, nous voyons dans nos têtes !

Je souhaite remercier du fond du cœur toutes ces personnes généreuses et solidaires qui soutiennent l’association. Grâce à elles, j’ai pu bénéficier de tous ces services et retrouver mon autonomie, et ma vie s’en retrouve transformée.

 

Un grand merci Nicole d’avoir partagé avec nous votre histoire et votre expérience avec l’association Valentin  Haüy.

A lire également

14 juillet 2015

A l'automne 2015, l’association Valentin Haüy reconduit sa campagne nationale de sensibilisation au handicap visuel auprès du grand public, avec trois spots radio inédits et une nouvelle affiche !

 

Campagne radio sur RTL

Du 3 au 11 octobre 2015, l’association Valentin Haüy propose au grand public de découvrir sur RTL sa nouvelle campagne radio !

Cours de locomotion

Soutenir l'association

Faites un don

Vous avez envie d’aider les personnes aveugles et malvoyantes à gagner leur autonomie ?

Vous souhaitez vous engager dans les projets pour servir la cause de la déficience visuelle ?