Coronavirus Covid-19 Informations utiles aux personnes déficientes visuelles et aux aidants

Dernière mise à jour : 1 avril 2020

 

Cette page regroupe les informations relatives à l’épidémie de Covid19 et utiles aux personnes déficientes visuelles.
Cette page sera régulièrement mise à jour.
N’hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux et auprès de votre entourage direct.

 

Sommaire

 

1 - Documents officiels

Attestation dérogatoire accessible

Dans le cadre des mesures prises pour limiter l’épidémie de Coronavirus Covid-19, les déplacements sont limités au strict minimum.
Une attestation dérogatoire est indispensable pour justifier le motif de déplacement.

Le modèle initial du 17 mars 2020 n’est plus valable.

Il faut désormais utiliser un formulaire conforme au décret du 23 mars 2020.

 

Le nouveau formulaire pdf préparé par le ministère de l'Intérieur est accessible :
Attestation de déplacement dérogatoire MdI 24032020 accessible (Pdf - 134.44 Ko)

Vous avez également la possibilité de télécharger, au format Word accessible, une version simplifiée de l’attestation dérogatoire correspondant à chacun des sept motifs :

 

2 - Informations d’ordre général

Fermeture de nos locaux

En raison des décisions annoncées le 16 mars 2020 par le Président de la République pour faire face à l’épidémie de Coronavirus et limiter sa propagation, le siège de notre association est fermé depuis le mardi 17 mars et ce jusqu’à nouvel ordre. Nos locaux sont fermés mais certains services à distance sont maintenus comme notamment celui d’ÉOLE, la médiathèque en ligne de notre association qui permet le téléchargement de plus de 45 000 livres audio.
Par ailleurs, nos comités et nos établissements seront également fermés jusqu’à nouvel ordre. Une veille téléphonique sera maintenue lorsque cela sera possible. La résidence Autonomie située à Paris est toujours en activité et les équipes sont mobilisées chaque jour pour assurer les services auprès des personnes déficientes visuelles.

 

Aides aux personnes handicapées

Les bénéficiaires des droits énumérés ci-dessous, dont l’accord sur ces droits et prestations expire entre le 12 mars et le 31 juillet 2020, ou a expiré avant le 12 mars mais n’a pas encore été renouvelé à cette date, bénéficient d’une prolongation de la durée de cet accord d’une durée de 6 mois à compter de la date d’expiration de cet accord, ou à compter du 12 mars s’il a expiré avant cette date, sans nouvelle décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées, ou, le cas échéant, du président du conseil départemental :

 

  • Allocation Adulte Handicapé (AAH) et complément de ressourceAllocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et ses compléments
  • Carte mobilité inclusion
  • Prestation de compensation du handicap
  • Tout autre droit ou prestation relevant de la compétence de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées

 

Bénéficiaires du RSA, AAH, majoration pour la vie autonome

Les CAF et MSA vont procéder à une avance sur droits pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), Allocation Adulte Handicapé (AAH) et ses compléments, majoration pour la vie autonome (MVA), lorsqu’elles sont dans l’incapacité de procéder au réexamen des droits à prestations du fait de la non-transmission d’une pièce justificative ou de la déclaration trimestrielle de ressource.

Ces dispositions sont applicables pour une durée de 6 mois à compter du 12 mars 2020. Le montant de ces prestations sera réexaminé à l’issue de ce délai

 

Complémentaire santé solidaire, aide médicale de l'État

Complémentaire santé solidaire (ex CMU-C) : l’ordonnance prolonge de trois mois les droits des bénéficiaires de la complémentaire solidarité arrivant à échéance entre le 26 mars 2020 et le 31 juillet 2020.

  • Aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) : l’ordonnance prolonge les contrats ACS qui expireront dans les prochains mois jusqu’au 31 juillet 2020, sauf opposition de l’assuré, et sans modifications de leurs conditions tarifaires.
  • Aide médicale de l’État (AME) : les droits à l’AME arrivant à expiration entre le 12 mars et le 31 juillet sont prolongés de 3 mois à compter de leur date d’échéance. Les conditions de délivrance sont adaptées afin de tenir compte du fonctionnement perturbé des caisses de sécurité sociale du fait des mesures d’isolement. Ainsi, l’obligation de dépôt physique des premières demandes est suspendue jusqu’au 31 juillet 2020. Les demandes pourront donc se faire par courrier.

 

Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)

L’accueil physique dans les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) est suspendu à l’exception des seuls accueils sur rendez-vous justifiés par une situation d’urgence.
Les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) :

  • mettent en place un accueil téléphonique renforcé, dont chaque maison départementale des personnes handicapées (MDPH) communiquera le numéro d’appel dédié,
  • organisent un suivi à distance des demandes selon le moyen le plus adapté à chaque situation : téléphone, message électronique…
  • mettent en œuvre un circuit de traitement court pour accompagner les situations de retour au domicile de personnes en situation de handicap jusque-là accueillies en établissement médico-social : les demandes de prestation de compensation du handicap doivent être dans ce cadre traitées sans délai ;
  • adaptent les modalités de fonctionnement des commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) à la situation pour permettre les décisions urgentes.

 

Les bons gestes pour protéger sa santé et adopter les bons gestes face au Coronavirus Covid-19

Les gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement,
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir,
  • Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades,
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter,
  • Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts.

Pour en savoir plus : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus et
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-in...

 

Quelles sont les règles de bonnes pratiques d’hygiène alimentaire ?

  • Se laver les mains régulièrement ;
  • Nettoyer et sécher sa planche à découper entre chaque aliment ;
  • Pour les ustensiles et équipements de cuisine (réfrigérateur, plan de travail, notamment) : laver, désinfecter à l’eau de javel diluée dans de l’eau froide puis sécher à l’aide d’un torchon propre, d’un papier absorbant à usage unique ou mise à sécher ;
  • Pour les éponges, brosses à vaisselle et tampons à nettoyer : laver régulièrement puis désinfecter à l’eau de javel diluée dans le l’eau froide ;
  • Dans le réfrigérateur, séparer les produits crus des produits cuits de même que les viandes et les poissons en les plaçant dans des emballages fermés.

Pour en savoir plus : https://www.anses.fr/fr/content/les-guides-de-bonnes-pratiques-dhygiène-gbph

 

Questions / Réponses

Les sites officiels mis en ligne par le Gouvernement proposent aussi des réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur les symptômes du virus, le port du masque ou encore comment protéger son entourage.
Nous en avons réalisé une synthèse que vous trouverez dans le document word en téléchargement.

Nous en avons réalisé une synthèse que vous trouverez dans notre rubrique
Protéger sa santé et adopter les bons gestes face au coronavirus Covid-19


 

Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d'une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative

Les personnes déficientes visuelles peuvent sortir accompagnées d’une personne voyante. Chacune doit avoir sur elle son attestation remplie, signée et datée (la personne voyante doit cocher la case 4 : « déplacements pour l’assistance aux personnes vulnérables ») ainsi que sa carte d'identité. La personne déficiente visuelle pourrait également être amenée à montrer sa carte d’invalidité, il est donc préférable de l’avoir sur soi.

Tout en saluant la mesure ci-après, annoncée par le Secrétariat d’État chargé des personnes handicapées, l’association Valentin Haüy appelle à la vigilance et recommande aux personnes malvoyantes de continuer à remplir l’attestation de déplacement dérogatoire car pour elles, il sera très difficile de justifier de leur situation de malvoyant si elles ne disposent pas d’un document officiel mentionnant cette situation (carte d’invalidité avec la mention cécité ou carte mobilité inclusion (CMI) avec la mention cécité ou certificat médical récent précisant l’empêchement de lire ou d’écrire).

Sophie Cluzel a annoncé que l’attestation dérogatoire de déplacement n’est pas nécessaire, à titre exceptionnel, pour les personnes aveugles ou malvoyantes, sous condition de présenter une carte d’invalidité ou un document justifiant d’un tel handicap. Par ailleurs, si la personne déficiente visuelle est accompagnée d’un auxiliaire de vie à domicile, ce dernier devra disposer d’une dérogation professionnelle de déplacement.

Pour en savoir plus : https://handicap.gouv.fr/grands-dossiers/coronavirus/article/foire-aux-questions

 

Pour en savoir plus à propos des déplacements, vous pouvez consulter notre rubrique Des réponses à vos questions sur les déplacements.
D’autres informations sont également disponibles sur  : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

3 - Vie pratique

Des livres audios en téléchargement sur ÉOLE

Durant cette période de confinement, la Médiathèque Valentin Haüy ne pourra malheureusement pas maintenir ses services d’envoi postal de CD et de livres braille, et ne sera pas joignable par téléphone.
Mais vous pouvez télécharger ses 45 000 livres sur votre bibliothèque numérique Éole. L’équipe de la Médiathèque reste à votre disposition pour vous renseigner et vous accompagner par email à l’adresse mediatheque@avh.asso.fr.

 

Un numéro vert  pour se faire livrer ses courses

Le Groupe Casino a entrepris d’apporter son concours aux seniors ainsi qu’aux déficients visuels, en leur proposant de passer commande et se faire livrer gratuitement par le biais d’une plateforme téléphonique dédiée.
Pour le moment, le service est disponible dans 250 supermarchés Monoprix, ainsi que dans 120 magasins Franprix (Paris et la petite couronne).


Pour en profiter, vous pouvez utiliser l’un de ces deux numéros verts :

  • Franprix : 0805620370 ;
  • Monoprix : 0800058000.

 

Les personnes déficientes visuelles peuvent se déplacer accompagnées

En cas de nécessité pour motifs impérieux (ceux décrits dans l'attestation de déplacement dérogatoire), les personnes déficientes visuelles peuvent sortir accompagnées (tenir le voyant par le coude si nécessaire) à condition de disposer sur soi ainsi que le voyant :

  • d'une attestation de déplacement dérogatoire remplie et signée (le voyant doit cocher la case 4 « déplacements pour l’assistance aux personnes vulnérables »),
  • de sa carte d'identité,
  • si possible d'un masque.

La personne déficiente visuelle pourrait également être amenée à montrer sa carte d’invalidité, il est donc préférable de l’avoir sur soi.

 

Des cours pour les enfants sur France Télévisions

A partir du lundi 23 mars et pour une durée indéterminée, France 4 va diffuser, du lundi au vendredi, des cours dispensés par des professeurs de l’Éducation Nationale.

  • 9h- 10h CP-CE1 : 30 minutes de lecture et 30 minutes de mathématiques
  • 10h-11h Préscolaires : programmes ludoéducatifs
  • 13h30-14h 8-12 ans : C’est toujours pas sorcier
  • 14h-15h Collégiens : 30 minutes de français et 30 minutes de mathématiques
  • 15-16h : Lycéens (notamment 1ere et Terminale) : 1 heure de Français, Histoire-Géographie, Anglais ou Philosophie
  • 16h-16h50 : CM1-CM2 (et jusqu’à 12 ans) : La maison Lumni

Le reste de la journée et les week-end, priorité sera donnée à une programmation ludo-éducative qui alternera des contenus à vocation scolaire, avec des programmes plus divertissants.


Appel à dons du sang

Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus covid-19, la collecte de sang doit se poursuivre pour répondre aux besoins des patients. Les donneurs non exposés à un risque (symptômes grippaux) sont incités à rejoindre les sites de collecte car les patients ont besoin de produits sanguins.  Les lieux de collecte de sang sont considérés par les autorités de l’Etat comme des lieux publics autorisés car vitaux et indispensables.

Pour en savoir plus : https://dondesang.efs.sante.fr/

 

Chez votre pharmacien

Renouvellement d’ordonnance expirée pour maladie chronique

Afin d'éviter toute interruption de traitement préjudiciable à la santé d'un patient bénéficiant d'un traitement chronique, les pharmacies d'officine peuvent dispenser, lorsque la durée de validité d'une ordonnance renouvelable est expirée, un nombre de boîtes par ligne d'ordonnance garantissant la poursuite du traitement jusqu'au 15 avril 2020. Le traitement est d'abord délivré dans la limite d'une période d'un mois avant de pouvoir être renouvelé. Ces médicaments sont remboursés par l'Assurance maladie dans les conditions habituelles.

Le pharmacien en informe le médecin. Il appose sur l'ordonnance le timbre de sa pharmacie, la date de délivrance et le nombre de boîtes dispensées.

 

Médicaments avec substances à propriétés hypnotiques ou anxiolytiques

Les médicaments contenant des substances à propriétés hypnotiques ou anxiolytiques sont délivrés pour une période limitée à 28 jours renouvelable jusqu'au 15 avril 2020 à condition que ces médicaments aient été délivrés au patient depuis au moins 3 mois consécutifs.

 

La vente de paracétamol réglementée jusqu’au 15 avril

Jusqu'au 15 avril 2020, la vente de médicaments exclusivement composés de paracétamol est réglementée :

Sans ordonnance, deux boîtes peuvent être délivrées aux patients déclarant présenter des symptômes de type fièvre ou douleurs et une boîte dans les autres cas. Le nombre de boîtes dispensées est inscrit au dossier pharmaceutique malgré l'absence d'ordonnance.

 

Suspension de la vente par internet de paracétamol, d’ibuprofène et d’aspirine

La vente par internet des médicaments composés exclusivement de paracétamol, d'ibuprofène et d'acide acétylsalicylique (aspirine) est suspendue.

Rappel : Les pharmacies restent ouvertes pendant le dispositif de confinement. Pour vous y rendre, il faut vous munir d'une attestation sur l'honneur qui précise le motif de votre déplacement. Cette attestation de déplacement dérogatoire est téléchargeable sur www.avh.asso.fr . Elle peut aussi être rédigée sur papier libre. En cas de file d'attente, veiller à respecter les distances de sécurité d'un mètre.


Un site internet pour les urgences optiques

Un site Internet recense, département par département, les opticiens assurant une permanence pour les urgences uniquement (casse, perte de matériels optiques, ordonnances indiquant l'urgence) : https://www.urgenceopticien.fr/.