Découvrez le témoignage de Pierre, bénévole à l’association Valentin Haüy depuis plus de 20 ans. Il nous raconte son parcours et nous parle des plans en relief qu’il réalise sur demande.

Bonjour Pierre, vous êtes bénévole à l’association Valentin Haüy depuis plus de 20 ans pour laquelle vous créez des plans en relief afin de faciliter les déplacements des personnes aveugles ou malvoyantes.

 

Comment avez-vous connu l’association Valentin Haüy et pourquoi avoir décidé de devenir bénévole ?

Lorsque j’ai pris ma retraite à 65 ans, j’ai étudié pendant 5 ans la théologie. Une fois mon certificat obtenu,  je voulais rester actif. Je connaissais beaucoup d’aveugles blessés de guerre, et c’est un collègue de chez Renault, aveugle et bénévole à l’association Valentin Haüy, qui me l'a fait connaître. J’ai donc rejoint l’association à 70 ans, et cela fait maintenant 21 ans que je suis bénévole.

 

Quel est votre parcours au sein de l’association ?

Au début, j’ai partagé mon temps entre l’association Valentin Haüy et la faculté d’Orsay, où je participais à des travaux sur la conception d’une canne électronique. En arrivant à l’association, j’ai beaucoup discuté avec les personnes aveugles. J’ai vite compris qu’ils avaient besoin de plans personnalisés et bon marché, car les plans disponibles n’étaient pas adaptés à leurs besoins. En effet, le processus de fabrication était complexe et cher. On pouvait faire la carte d’un pays, mais pas un plan de quartier personnalisé.  J’ai donc décidé de fabriquer des plans en relief, ce que je continue de faire depuis 20 ans. J’ai fait de nombreux plans depuis, et les personnes viennent me voir grâce au bouche à oreilles. Aujourd’hui, je réalise environ trois plans en relief par semaine.

Le matin, je corrigeais aussi des enregistrements de livres audio. Il m’arrive de le faire encore aujourd’hui. Par exemple, j’ai corrigé l’ouvrage  « A la Recherche du Temps Perdu » de Marcel Proust. Cela m’a pris 2 ans ! Parfois, je transcrivais aussi des cours de physique en braille pour des étudiants.

 

Comment fabrique-t-on des plans en relief ?

Il y a plusieurs processus. J’ai longtemps fait des plans sur papier gonflant : on copie les plans sur du papier gonflant que l’on passe dans un four, et toutes les parties en couleur ressortent en relief. Aujourd’hui, j’utilise un nouveau procédé, beaucoup mieux car le résultat est de meilleure qualité. Je commence par chercher le plan « en noir », que je numérise. Je réalise ensuite le dessin des reliefs sur un logiciel spécialisé. Les nouveaux plans sont plus solides, ils s’abiment moins vite. Il faudrait refaire les anciens plans avec ce nouveau procédé de fabrication.

 

Photo d'illustration

Légende : Plan en relief sur papier gonflant

Photo d'illustration

Légende : Modèle d’impression de plan en relief plastique

 

A qui servent les plans en relief que vous réalisez ?

Je réalise beaucoup de plans pour des personnes aveugles ou malvoyantes qui souhaitent avoir des plans de leur ville ou de leur quartier. Les plans en relief leur permettent d’avoir des informations sur leur environnement, et de connaître leur quartier, de se déplacer seul, de faire plus de choses de façon autonome : on peut y indiquer la distance d’un point à un autre, le nom des rues, le nom des magasins et leur emplacements...

Certaines municipalités font aussi appel à mes services. Mon premier client a d’ailleurs été la ville de Saint-Germain-en-Laye. J’ai réalisé des plans d’écoles aussi, par exemple celui de Sciences-Po. Il m’arrive également d’avoir des demandes bien particulières. Par exemple, une dame m’a un jour demandé de lui réaliser un plan de Barcelone, où elle partait en vacances. À son retour, elle m’a dit : « grâce à vous j’ai passé des vacances extraordinaires ».
J’ai également réalisé des plans de musée ou de sites touristiques à la demande de visiteurs. Par exemple, j’ai modélisé une forteresse de Vauban, ou la cathédrale de Strasbourg pour une visite organisée par l’association Valentin Haüy. Il y a aussi eu une course à Vélo organisée par l’association Valentin Haüy, de Paris à St-Petersbourg, le Tandem de la Neva : j’ai donc créé un plan relief pour que les personnes déficientes visuelles puissent suivre le parcours et les étapes. Ces plans peuvent aussi servir à des actions de sensibilisation, dans les écoles par exemple.

 

Un message pour les personnes qui souhaiteraient s’engager comme bénévoles ?

Si je suis resté aussi longtemps à l’association Valentin Haüy, c’est parce que certaines personnes ont besoin de mes services. Pour moi, on n’existe qu’à travers les autres, et je suis persuadé qu’il faut aider les autres quand on peut, aussi longtemps qu’on le peut, c’est un peu ma philosophie. Et puis rester actif le plus longtemps possible, ça maintient en bonne santé ! Le bénévolat, c’est donner à des gens qui ont besoin sans rien attendre en retour. Et ma récompense, c’est d’avoir rencontré des gens intéressants, qui ont une histoire à raconter et à partager. J’ai beaucoup appris sur le monde du handicap visuel.

Merci beaucoup Pierre pour le temps que vous nous avez accordé et pour votre engagement auprès des personnes déficientes visuelles à l'association Valentin Haüy.

A lire également

« Je vais essayer de prouver qu’enseigner aux aveugles à lire et à recueillir leurs idées sur le papier ce n’est pas seulement les servir eux-mêmes : c’est encore servir la société. » Ainsi s'exprimait Valentin Haüy (1745-1822), premier instituteur des aveugles, né le 13 novembre 1745, il y a tout juste 270 ans.

13 juillet 2016

Les imprimeries braille intégrées

Les 2 imprimeries braille intégrées de l’association Valentin Haüy s’adressent aux entreprises, aux organismes publics, ainsi qu’aux personnes privées. Elles proposent un service d’embossage (impression en braille) de tout type de documents texte, y compris de partitions musicales, et réalisent l’impression de signalétique braille sur différents types de supports : plastique transparent, PVC, aluminium... 

Imprimeries braille de l'association Valentin Haüy

Soutenir l'association

Engagez-vous

Rejoignez nos 3300 bénévoles ! 

Vous avez envie d'aider les personnes aveugles et malvoyantes à gagner leur autonomie ?

Vous souhaitez vous engager dans des projets pour servir la cause de la déficience visuelle ?