Découvrez le nouveau film de l’association Valentin Haüy!

A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées ce 3 décembre, l’association Valentin Haüy sort son nouveau film pour se présenter à travers des personnes qu’elle aide et qui agissent à ses côtés.

 

 

130 ans d’engagement, 2 minutes pour le raconter !

Depuis près de 130 ans, l’association Valentin Haüy n’a cessé d’évoluer pour s’adapter aux nouveaux défis de notre société mais les objectifs n’ont pas changé : accompagner les personnes aveugles et malvoyantes vers plus d’autonomie et d’accessibilité.

Parce que l’humain est au cœur de nos missions au quotidien, nous avons choisi de demander à de vraies personnes aveugles, malvoyantes et bénévoles d’incarner l’organisation.

Clémence, Mounir ou Geneviève, nouveaux ambassadeurs de l’association

Dans ce clip de deux minutes, nous suivons Clémence, et Florian, étudiants en masso-kinésithérapie au CFRP, Mounir, travailleur dans une de nos entreprises adaptées, Geneviève, bénévole dans un comité, Michelle, adhérente à la médiathèque ou encore Sandrine, vacancière lors de nos séjours adaptés.

Six personnages dont les destins se croisent grâce à l’action de l’association Valentin Haüy. Six ambassadeurs qui racontent à travers leur parcours un bout de notre histoire et nos principales missions : l’accueil et l’orientation au sein des comités, l’autonomie dans les déplacements, l’accessibilité à la culture et aux loisirs, aux transports et à l’espace public, le conseil en équipement spécialisé, l’insertion par la formation professionnelle et l’emploi adapté…

Filmé dans nos comités, nos établissements et notre siège, ce clip audiodécrit sera disponible sur notre compte Youtube dès ce lundi 3 décembre 2018.

Clémence, Florian, Geneviève, Michelle, Sandrine et Mounir ont une histoire à vous raconter. Découvrez les dans le clip de l’association Valentin Haüy !

 

A lire également

Valentin Haüy Actualités n°130

Publié le 03 juin 2018

Au sommaire de ce numéro : Sur le Chemin en duo : 3e édition / Lorsque survient la malvoyance / La résidence Autonomie / Pour gratifier une association, le legs peut être la solution