L’association Valentin Haüy en faveur d’une école inclusive harmonieuse

L'association Valentin Haüy soutient l'initiative du Dr Blaisot, ophtalmologiste membre de l'association des professionnels de la basse-vision. Il a lancé une pétition en faveur d'une "école inclusive harmonieuse pour enfant en situation de handicap".

La loi « pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » de 2005 indique que le droit à l'éducation pour tous les enfants, quel que soit leur handicap, est un droit fondamental.
Si certaines agences régionales de santé (ARS) s’engagent dans leur Plan Régional de Santé (PRS) à promouvoir l’accès à la scolarisation en école ordinaire, au sein de l’enseignement supérieur et à l’emploi accompagné des personnes en situation de handicap, beaucoup de chemin reste encore à parcourir.

Le Dr Blaisot, membre de l’association des professionnels de la basse vision, a lancé une pétition qui souligne l’importance :

  • De la formation des différents personnels contribuant à une scolarisation de qualité (enseignants, accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH), éducateurs, ré éducateurs)
  • Du maintien des différentes possibilités de scolarisation (en milieu ordinaire, en établissement médico-social, à distance via le centre national d’enseignement à distance [CNED]) et de la souplesse qui permet de passer de l’une à l’autre
  • D’une pédagogie, d’une scolarité et d’un matériel pédagogique adaptés
  • De cellules d’écoute et d’accueil des familles et de l’enfant.

L’association Valentin Hauÿ soutient les demandes permettant un parcours scolaire le plus adapté à tout élève déficient visuel (non ou mal voyant) et lui assurant un avenir professionnel et une vie d’adulte réussis.

Le Plan personnalisé de scolarité (PPS) se doit d’être adapté aux besoins de l’enfant pour accéder dans les meilleures conditions aux connaissances, et personnalisé selon le degré de déficience et l’évolutivité de la pathologie avec ajustement possible à tout moment dans les plus brefs délais, et son respect assuré. Celui-ci doit être établi en fonction des besoins de l’enfant et les critères liés à la difficulté pour la structure d’accueillir l’enfant doivent être exclus.

L’accès aux techniques d’adaptation de suppléance que ce soit le braille ou les nouvelles technologies se doit d’être pris en compte pour une inclusion réelle avec des moyens adaptés, un temps privilégié réellement accordé à l’apprentissage dès la petite enfance mais aussi aux rééducations indispensables à l’autonomie (orthoptie, psychomotricité, ergothérapie, locomotion, activités de la vie journalière…) qui supposent des moyens humains et financiers afin que cela puisse contribuer à une réelle inclusion.

L’association Valentin Haüy soutient la nécessité d’accompagnement des familles, la pair-aidance (entraide entre personnes ayant le même handicap) étant une forme précieuse de soutien.

La pétition mise en place par le Dr Blaisot a déjà obtenu plus de 16.000 signatures.
Si vous souhaitez y apposer votre signature d’ici le 15 juillet, cliquez ici : https://www.mesopinions.com/petition/sante/ecole-inclusive-harmonieuse-e...

A lire également