Réseaux sociaux

Pour que les personnes déficientes visuelles puissent accéder aux réseaux sociaux sans problème, il est indispensable que quelques précautions élémentaires soient prises par les auteurs de publications :

  • associer un texte de remplacement aux images porteuses d’information
  • veiller au bon contraste des couleurs

Des recommandations sont données ci-dessous pour


Utilisation de Facebook

Avec 2,4 milliards d’utilisateurs dans le monde et 35 millions en France, Facebook est le réseau social le plus populaire.
Beaucoup d’utilisateurs joignent des photos ou des images à leurs publications Facebook.
Depuis 2017, grâce au recours à l’intelligence artificielle, Facebook génère automatiquement des textes de remplacement pour les images qui peuvent être lus par un lecteur d’écran. Même si cela représente une avancée, les utilisateurs jugent ces textes de remplacement générés automatiquement trop généraux et insuffisamment précis.
Il convient donc, chaque fois qu’une image est porteuse d’information d’utiliser la possibilité de saisir à sa guise le texte de remplacement (appelé « texte alternatif » par Facebook). Si l’image est purement décorative, indiquer « image décorative ».
La manière de procéder est indiquée sur la page Comment modifier le texte alternatif d’une photo sur Facebook ?
Cette page indique comment saisir le texte de remplacement au moment de la publication initiale, mais aussi comment l’ajouter ou le modifier après publication.
Si l’image contient du texte, il faut en outre veiller à ce qu’il y ait un contraste suffisant entre la couleur du texte et la couleur d’arrière-plan.


Utilisation de Twitter

Photos et images fixes

Avec Facebook, Twitter est un des réseaux sociaux les plus utilisés.
Pour rendre leurs tweets plus attrayants, beaucoup d’internautes y insèrent des images ou des photos. Depuis 2016 il est possible de rendre les images accessibles aux personnes déficientes visuelles en y ajoutant une description textuelle. Comme l’explique la page Comment rendre les images accessibles aux utilisateurs malvoyants de Twitter, cette possibilité existe sur PC sous Windows, sur Mac, sur iPhone ou iPad, sur smartphone ou tablette Android.
La règle est de donner systématiquement une description aux images porteuses d’information ; lorsqu’une image est purement décorative on indique simplement « image décorative ».

 

Activation de la saisie de description d’images (une seule fois)

Paramètres Twitter. Choisir accessibilité

Paramètres accessibilité de Twitter. Cocher l’option « Écrire des descriptions d’image »

Si l’image contient du texte, il faut en outre veiller à ce qu’il y ait un contraste suffisant entre la couleur du texte et la couleur d’arrière-plan.

 

Saisie d’un tweet avec image décrite

Dessin utilisé avec l’aimable autorisation de Xavier Gorce. Reproduction interdite.

  1. Saisie du tweet et insertion d’une image
    Tweet en cours de composition avec du texte, un lien et une image non encore décrite (ici un dessin de Xavier Gorce).. Twitter propose l’option « Ajouter description ».
  2. Saisie de la description de l’image
    Lors de la première utilisation peut apparaître une explication de Twitter relative à l’ajout de descriptions. Cliquer sur OK.
    Explication fournie par Twitter. Ajouter des descriptions. Vous pouvez ajouter une description aussi nommée texte alternatif pour que vos photos soient accessibles à plus de monde, y compris aux personnes malvoyantes. Les bonnes descriptions sont concises, mais indiquent ce qui figurent sur vos photos de manière précise et adéquate et permettent de comprendre leur contexte.

    La description de l’image peut désormais aller jusqu’à 1000 caractères (contre 420 précédemment). À la fin de la saisie, cliquer sur « enregistrer ».
    Saisie de la description :  « Trois personnages en forme de pingouins, à l’air exaspéré. L’un dit « confiné, ça irait encore, mais co-confiné…  »
  3. Résultat final
    Le tweet comporte une image dotée d’un texte de remplacement qui sera lu par les lecteurs d’écran.

GIF animés

Twitter permet également l’insertion de GIF animés.
Depuis février 2020, Twitter permet d’ajouter une description textuelle de ces GIF selon une procédure analogue à celle applicable aux photos (contrairement à ce qu’indique la page Comment rendre les images accessibles aux utilisateurs malvoyants de Twitter du site de Twitter).

 

Utilisation de LinkedIn

LinkedIn est le principal réseau social professionnel (19 millions d’inscrits en France, 10 millions d'utilisateurs actifs par mois.
À l’instar de Facebook, LinkedIn permet à ses utilisateurs de faire des publications (appelées « posts »).

 

Après choix de l’image, saisie de l’alternative textuelle

Fenêtre LinkedIn avec image et indication de la possibilité de saisir une alternative textuelle pour cette image.

Saisie de l’alternative textuelle. Ici : « Liseuse braille Orbit Reader 20 avec le logo de l’association Valentin Haüy »

Si l’image est purement décorative, saisir « image décorative ».
La taille de l’alternative textuelle (texte de remplacement) est limitée à 120 caractères.
Si l’image contient du texte, il faut en outre veiller à ce qu’il y ait un contraste suffisant entre la couleur du texte et la couleur d’arrière-plan.

 

Conseils pour une description d’image efficace sur Facebook, Twitter et LinkedIn :

  • être concis et précis :
  • se centrer sur les informations nécessaires à la bonne compréhension par une personne déficiente visuelle ;
  • ne pas commencer par « image de », cette indication étant déjà donnée par le lecteur d’écran ;
  • pour améliorer la restitution vocale par les lecteurs d’écran, il est conseillé de mettre un point à la fin de chaque ligne du texte de remplacement ;
  • pour les hashtags (ou mots-dièse) du type #Braille, la restitution sera meilleure par les lecteurs d’écran, si on met une majuscule au début de chaque mot :
    • #AccessibilitéNumérique plutôt que #accessibiliténumérique
    • #LesCordonniersDoiventÊtreBienChaussés plutôt que #lescordonniersdoiventêtrebienchaussés

Par ailleurs, il convient de ne pas abuser des pictogrammes dans les tweets contenant des énumérations.
Ainsi dans le tweet suivant

Tweet comportant trois items tous précédés du pictogramme « main avec index pointant à droite ».

la synthèse vocale va prononcer trois fois « main avec index pointant à droite », ce qui est pénible pour la personne déficiente visuelle qui écoute.
Ici un simple tiret suffirait à la place du pictogramme.

 

Licence Creative Commons Attribution (logo)

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International (CC BY-SA 4.0)

Merci de transmettre vos commentaires et suggestions à :
accessibilitenumerique@avh.asso.fr.