Une canne blanche plus « intelligente » grâce au boîtier Rango

Conçue par la start-up GoSense et testée, conditionnée et diffusée par l’association Valentin Haüy, découvrez les avantages de ce nouveau produit « fabriqué en France », pour sécuriser encore plus les déplacements des personnes déficientes visuelles équipées d’une canne blanche.

 

Alors que nos rues sont de plus en plus envahies par des trottinettes électriques, des vélos, des poubelles ou encore des barrières de chantier, se déplacer lorsqu’on est aveugle ou très malvoyant devient plus que périlleux. Pour favoriser la mobilité des personnes déficientes visuelles, la start-up lyonnaise GoSense a développé un outil innovant 100% fabriqué en France pour se repérer dans l’espace grâce à des capteurs sonores 3D.

Il s’agit d’un boîtier muni d’ultrasons qui se fixe sur n’importe quelle canne blanche pour la transformer en un véritable bouclier virtuel intelligent. Il embarque de l’intelligence en localisant les obstacles qui représentent un danger sur le parcours de la personne déficiente visuelle. Grâce à des écouteurs extra-auriculaires, le marcheur peut entendre les retours sonores tout en entendant les bruits extérieurs, et anticiper le(s) danger (s) lors de ses déplacements. D’autres fonctionnalités (géolocalisation, connexion en temps réel aux horaires des transports en commun) permettent encore plus de fluidité et d’autonomie.

 Une technologie testée par des personnes aveugles

M. Vital Durand, Président du comité Valentin Haüy de Lyon a participé au processus de finalisation du produit. Des tests utilisateurs ont ainsi permis d’améliorer les fonctions de ce produit. « Ces tests en situation ont contribué à améliorer au fil des années les différents prototypes proposés par l’entreprise. Personnellement ancien Directeur de recherches à l’INSERM ayant travaillé sur les systèmes sensoriels, je soutiens sans réserve cette initiative dont j’attends beaucoup pour les personnes concernées. » Ce produit a également été évalué dans sa version actuelle par le Certam, centre expert de l’association Valentin Haüy qui a pour vocation de tester les aides techniques disponibles actuellement sur le marché, d’en évaluer l’utilité, la fiabilité, la souplesse d’utilisation, d’effectuer des essais comparatifs et d’en publier les résultats. A cette occasion, des instructrices en locomotion du SAVS-DV ont été associées.

 Vous pourrez retrouver le boîtier Rango :

Vous pourrez aussi consulter sa fiche d’évaluation réalisée par le Certam http://certam-avh.com/content/rango

Pour mieux renseigner les clients et assurer un service de qualité, les équipes salariés et bénévoles ont été formées à ce produit par GoSense.

Avis et témoignages

Violaine BONNET, 49 ans

J’utilise Rango tous les jours. Rango m’informe des obstacles dangereux sur mon trajet grâce aux retours sonores. J’apprécie également la Led. Lorsque je rentre tard, je l’allume tout de suite car elle permet de mieux me signaler aux autres piétons et surtout aux voitures. Avec Rango, je me sens en sécurité et autonome. Je reprends confiance en moi.

Monique DELABRE, 72 ans

Avant j’étais plutôt débrouillarde mais maintenant je suis devenue autonome. Je me sens en sécurité, j’ai confiance en moi et j’ai confiance en Rango. La précision de la géolocalisation et la précision des transports en commun sont impressionnantes. Lorsque je sors, je sais toujours où je suis et mes déplacements deviennent tellement plus simple. Je ne me sépare plus de Rango !

Philippe CHAUTARD, 55 ans

Mon expérience avec Rango est très positive. Son utilisation est simple, la logique des menus pour accéder aux fonctionnalités est très pratique. J’ai un travail qui m’emmène à voyager partout dans le monde donc j’ai eu l’occasion de tester Rango dans plusieurs pays. Un jour, je suis rentrée de mon voyage et mon fils m’a dit que depuis que j’avais Rango, j'arrivais à me déplacer plus facilement et surtout que j'avais beaucoup moins de bleus et d'écorchures sur les jambes et la tête. Grâce à Rango, je me sens en sécurité même dans les endroits que je ne connais pas.

A lire également

À l’occasion de la Journée Nationale des Aveugles et des Malvoyants du 4 octobre, découvrez les différents parcours de vie de Lucette, Frédéric, Landry, Elise et Manuela. Tous ont fait appel à l’association Valentin Haüy qui, depuis 130 ans, accompagne les personnes déficientes visuelles dans les étapes de leur existence.