3 - Retraite

Sommaire de la rubrique

 

3.1.1  Je suis handicapé visuel et je travaille, ai-je droit à la retraite anticipée pour personnes handicapées ?

Le droit à la retraite anticipée à taux plein à partir de 55 ans est soumis à trois conditions cumulatives :

  • une durée d’assurance minimale qui correspond à la durée prenant en compte tous les trimestres, incluant donc les périodes cotisées et non cotisées (maternité, chômage …). ;

  • une durée d’assurance minimale cotisée qui se définit comme la durée pendant laquelle la personne a supporté la charge des cotisations. Les durées d’assurance exigées sont liées à l’année de naissance et l’âge de départ à la retraite ;

  • justifier d’un handicap tout au long de ces durées d’assurance, soit un taux d'incapacité permanente d’au moins 50 % ou handicap de niveau comparable, ou la qualité de travailleur handicapé pour les périodes situées avant 2016.

 

3.1.2  Je suis handicapé visuel et je souhaite prendre ma retraite anticipée pour travailleur handicapé, comment justifier mon handicap sur la période travaillée ?

Il vous revient d’apporter les pièces justificatives nécessaires. Ces pièces doivent couvrir l’ensemble de la période d’assurance requise. L’arrêté du 24 juillet 2015 fixe "la liste des pièces justificatives et documents permettant d'attester du taux d'incapacité requis ou de l'existence de situations équivalentes » parmi lesquelles la carte d’invalidité ou CMI invalidité, les décisions attribuant l’AAH, la pension d’invalidité 2e et 3e catégorie, la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) jusqu’à 2016 …

Les travailleurs handicapés qui :

  • ne peuvent pas attester, sur une fraction des durées d’assurance, de la reconnaissance administrative de l'incapacité requise,

  • et sont atteints d'une incapacité permanente d'au moins 80 % au moment de la demande de liquidation de leur pension, ont la possibilité de faire examiner leur situation par une commission placée auprès de votre caisse d’Assurance Retraite.

Retraite anticipée

 

3.1.3  J’ai atteint l’âge légal de la retraite, je suis bénéficiaire d’une pension d’invalidité et je souhaite continuer à travailler, la pension d’invalidité continuera-t-elle à m’être versée ?

Si vous avez atteint l'âge légal de la retraite (62 ans) et souhaitez continuer à exercer une activité professionnelle, votre pension d'invalidité continue à être versée jusqu'à la cessation de votre activité professionnelle ou, au plus tard, l'âge légal nécessaire pour obtenir une retraite au taux maximum (67 ans). Lorsque vous bénéficiez de votre retraite, votre pension d'invalidité ne vous est plus versée.

 

3.1.4  Je travaille dans le secteur privé et je remplis les conditions pour prendre une retraite pour inaptitude à taux plein, quel sera le montant de ma retraite ?

La retraite pour inaptitude est une retraite à taux plein dès l’âge légal de départ, quel que soit le nombre de trimestres. Aucune procédure n’est requise pour les personnes percevant une pension d’invalidité ou l’allocation pour adulte handicapé, et pour celles reconnues invalides à 80% : leur retraite est automatiquement liquidée à taux plein.

Ainsi, les personnes reconnues inaptes à exercer une activité professionnelle ont droit à leur retraite de base à taux plein (50% de leur revenu moyen) dès 62 ans, âge légal de la retraite, quel que soit le nombre de trimestres.

Pour autant, le montant de votre pension sera pondéré en fonction du nombre de trimestres effectivement validés.

Quant à la retraite complémentaire, elle est calculée automatiquement sans abattement. Son montant est donc égal au nombre de points acquis au cours de votre carrière, multiplié par la valeur du point.